Carnet de voyage: Thailande 2007 (jour 11)

Le 08 février 2007:

Ça y est, le grand jour est arrivé !

Trois mois que j’attendais ce moment !!!

Recherche sur internet, lecture de forum et de carnet de voyage divers ainsi que le récit de yann m’avaient mis l’eau à la bouche.

Le trajet pour y arriver est effectivement long et laborieux : une heure de notre hôtel au port de Thaplamu pier (proche de Khao Lak) et encore une heure trente jusqu’à l’archipel des Similans.

Voilà une carte qui donne un peu une idée des distances car on parle souvent de tel endroit à aller voir quand on est à phuket… mais la Thaïlande est un grand pays et les distances bel et bien là !

phuket-travel-map-similan

Le Speedboat est gigantesque (on y était une belle quarantaine) et il y en a deux prévu !

Notre bolide est équipé de quatre V6 Yamaha de chacun 200 ch !!!

Et ça déménage à mort !

Comme nous sommes placés juste derrière, on n’est presque pas ballotté et on a du vent !

Impeccable, on ne sera pas malade.

Grâce aux étiquettes distribuées et collées sur notre tee-shirt, on se rend compte que la majorité des gens ne font que le trip d’un jour ce qui me réjouis puisque comme ça, il y aura moins de monde sur place après les retours. L’occasion de passer la nuit « tranquille » sur l’île.

Ceci dit ; ceux qui font ça en un jour passent quand même à côté de pas mal de choses même si on peut dire que cela est suffisant pour se rendre compte de la beauté des lieux ! On verra ça plus tard. Entre les dégustations de fruits offerts, les cartes de poissons qu’on va voir en snorkeling et le temps de faire connaissance avec les autres visiteurs et… nous sommes déjà arrivés !

Comme beaucoup, nous sommes debout à l’arrivée tout près des îles et nous nous rendons compte qu’elles sont bien plus grandes que ce qu’ont s’imaginaient. Je repère immédiatement la n°8 (ko Similan ) qui est la plus grande et qui à une forme caractéristique. Mon cœur commence à battre plus vite ; ça y est, on y est presque.

IMG_2903m

Dans le programme, on devait commencer par du snorkeling de la n°7 (ko payu)… Et bien finalement, notre guide (presque aussi cool que Mr T mais plus difficile à comprendre et répétant souvent les même informations) nous dis qu’on va faire un premier arrêt à la n°9 (ko bangu).

Ça y est, on arrive près de la côte, il y a une minuscule petite plage de quelques dizaines de mètre de long mais on ne sait pas y accoster.

IMG_2898m IMG_2899m IMG_2878m

Ma première impression confirme ce que j’espérais et même encore plus !

Oubliez tout ce que vous avec vu, ici, l’eau est d’une transparence exceptionnelle. Vite l’appareil en main, j’immortalise l’instant et puis hop à l’eau pour 45 min de snorkeling.

Ouf, quel choc !

La faune est bien plus riche que tout ce qu’on a fait avant, et la transparence de l’eau aidant, on y voit jusque 8-10 mètre sans problème !

C’est tout bonnement extraordinaire !

Par curiosité, je nage jusque la petite plage ou je me retrouve tout seul et là, encore une claque. Le sable est le plus blanc, le plus fin que j’ai jamais vu. Madame me rejoint et sommes vraiment ébahis du spectacle qui s’offre à nous !

IMG_2876m

En fait l’archipel des Similan est constitué de rochers volcaniques ce qui fait que il n’y a ni terre ni sable rocailleux ou quoique ce soit qui vient perturber cette clarté incroyable.

Le sable est corallien est très fin grâce aux poissons perroquets (qui mangent le corail et en rejette 16kg par an). Enfin du moins, c’est ce qu’on nous a dis.

Il est temps de passer aux choses sérieuses, on part maintenant pour la n°8 pour y passer un bon moment.

Dès qu’on approche de la côté, les rétines reçoivent une explosion de couleurs turquoise, bleu, blanc, vert !

On ne sait ou donner de la tête tant cela dépasse tout ce qu’on a pu voir avant.

Les images étaient bien en dessous de la réalité et les gens sont tous à l’arrière du bateau…les yeux écarquillés et tout aussi soufflé qu’Amélie et moi.

Une fois accosté, la farine dans laquelle on marche est encore plus exceptionnelle qu’a Maya beach. C’était donc possible.

IMG_2920-1m IMG_2926-1m

IMG_2927-1m IMG_2930m

Il est impensable de vouloir décrire la sensation que l’on peut éprouver lorsque l’on débarque ici. Il n’y a pas de mot assez représentatif!

Si le paradis existe, c’est bien ici et croyez moi, vous pouvez oublier Phuket, Phi Phi, Bamboo et j’en passe… on est vraiment dans un autre univers.

IMG_2938m IMG_2945m

Notre guide nous explique alors qu’il nous récupérera ici à 14h ce qui fait une heure de plus que ce qui était précisé dans la brochure !

Pour moi, c’est tout bénéfice. Ça me fait du temps pour les photos et même monter au Viewpoint (c’est très acrobatique et ceux qui ont le vertige ne sauront pas le faire). La vue d’en haut est superbe. Voilà aussi une vue de ce que l’ on croise dans le sable…

IMG_2959m IMG_2944m

C’est par là qu’on monte et ça, c’est ce qu’on y voit… je vous laisse juger !!

IMG_2982-1m IMG_2979-1m

Ça, ce sont des photos que j’ai fait lors de la montée.

Redescendre est encore plus compliqué que de monter car là, on sait ce qui nous attend !

Départ à regret de Ko Similan donc pour ko Miang (la n°4).

J’ai eu de la chance car j’ai pu faire des photos alors qu’à l’origine ; je n’en aurais surement pas eu le temps !

Tout aussi spectaculaire que la n°8 mais avec plus d’infrastructure puisque ici en plus des tentes, il y a des bungalows. D’après mes recherches, il devait y en avoir 20… en fait, depuis la reconstruction après tsunami, c’est plus du double. Cela permet à plus de personne d’y passer la nuit mais cela à une mauvaise influence sur l’île notamment sur l’état de propreté et de dégradation. Pour en avoir discuté avec les Thai locaux, c’est même une chose qu’ils voient d’un mauvais œil. Les touristes Japonais étant nous ont t’ils dit très loin de l’image disciplinée qu’on a d’eux !

IMG_3254m IMG_3245m

IMG_3247m IMG_3252m

La première des choses que l’ont fait une fois pris possession des clés de notre Bungalow (qui vaut assurément le coup d’œil), c’est ce diriger vers la petite plage opposé à la grande qui sert de débarquement. Effectivement beaucoup plus calme, je regrette d’être parti léger (sans mon appareil photo donc). Sur le chemin, on croise la route qui même au Viewpoint et là trop c’est trop !

Je repars rechercher le matos photo pendant que madame tente vaille que vaille de commencer l’ascension. Et bon dieu, qu’elle est longue… trois fois plus que celle de l’île n°8. Pas plus compliquée mais plus fatigantes car chaleur aidant… on est rapidement à bout de souffle. Pas le temps de s’arrêter en route sinon, on est assailli de moustiques…

IMG_3019m

il faut dire qu’on est en pleine jungle et ces suceurs de sang sont véritablement assoiffé ! Un arrêt de 30cm et ces petits monstres forment un nuage autour de vous.

Le spectacle est encore une fois de toute beauté mais je suis moins impressionné par le spectacle offert par la n°8 !

IMG_3000m IMG_3003m

Vite redescendre pour admirer le coucher de soleil sur la petite plage derrière et voilà le repas du soir (excellent et super ambiance) déjà arrivé !

IMG_3026m IMG_3029m

IMG_3033m IMG_3066m

IMG_3068m IMG_3070m

D’ailleurs, l’arrière de cette île n°4 est vraiment à conseiller car nettement moins fréquenté et lorsque le soleil se couche là bas, la lumière orangée sur les rochers est magnifique ! On ne voit pas bien sur les photos mais le sable est tellement fin et l’eau tellement transparente que ça donne un effet de miroir sur la plage.

On le voit ici :

IMG_3034m IMG_3065m

Le soir, les moustiques ne s’approchent plus repoussé par mon produit à 50% de DEET !

Quel chance de l’avoir celui là d’ailleurs, je constate que je ne suis pas le seul et que la majorité des gens qui sont à table sentent le même parfum que moi !

Nous sommes à peine une trentaine à passer la nuit sur l’île autant dire que l’ambiance est vraiment géniale. Certains avaient même pris une guitare et nous étions tous rassemblé près des bancs sur la plage principale.

Rendez vous sera pris à 20h30 pour aller voir les énormes crabes que les thaïs nous montrent avec fierté. Pas facile ces crabes car ne sortant que la nuit (quoique j’en ai vu un le lendemain sur la plage principale) et effrayé par le moindre bruit. Ils creusent des galeries et il suffit de se poster à un des bout pour qu’ils ressortent de l’autre côté et voilà ce que ça donne ! Plus effrayant que vraiment méchant en vérité mais impressionnant tout de même !

IMG_3125m IMG_3127m

IMG_3148m

On voit que les locaux sont habitués car ils les prennent comme un jouet.

Nous avons ensuite discuté au bar avec une suissesse francophone qui faisait l’aventure seule et qui avait été sur Koh Lanta !

Elle en était profondément déçue surtout par rapport à ici ou elle considérait ça comme un des sommets visuels. Nous étions d’accord par contre pour dire que la situation ne durerait sûrement pas longtemps. A un moment de la discussion, j’ai bougé un peu ma jambe et j’ai entendu un petit bruit à terre, comme une coquille. Quand je me suis baissé, j’ai halluciné !!!

Un Bernard l’Hermite gigantesque avait eu peur et c’était réfugié dans sa coquille !

J’ai plongé sur l’appareil photo et quand il est sorti pour continuer son chemin ; je l’ai immortalisé ! Pas facile d’ailleurs parce que il n’y avait pas beaucoup de lumière et le gaillard est un rapide… c’est que ça file ce truc !

IMG_3170m IMG_3173m

Sur la photo, on ne se rend pas compte de la taille mais c’est vraiment gros !

Le lendemain, j’avais prévu de me lever très tôt pour voir le lever de soleil et j’ai eu très dur… mon sommeil étant constamment interrompu par les rats, chauves souris et autres…

Quand on voit le trou qu’il y avait dans le bungalow… pas étonnant que les petites bestioles s’y faufilent pour nous embêter la nuit !

Par contre, le moustiquaire n’a pas laissé passer un seul suceur de sang.

N'hésitez pas à commenter ce billet

2 Commentaires pour “Carnet de voyage: Thailande 2007 (jour 11)”

  1. Claudine dit :

    Bonjour,
    nous allons cet hiver en Thaïlande, nous atterrissons à Phuket. Nous aimerions passer 1 ou 2 nuits sur les iles similian (ko Miang)et visiter les différentes îles qui composent ce parc national. Comment réserver de France ? Les images et les commentaires de votre site nous ont bcp intéressé. D’avance merci de vos conseils. Très cordialement. Claudine.

  2. Claudine dit :

    J’attends votre réponse merci !

Laisser un commentaire