Présentation: Klipsch Reference Première

Klipsch premiere-18
Il était temps !
 
Klipsch à tout de même choisi de modifier assez fortement le look de leur gamme référence
qui pour l’occasion devient référence « Première ».
En fait toutes les gammes s’appellent référence mais il y aura à chaque fois
une dénomination supplémentaire.
La dénomination « Référence » à toujours été gage de succès chez Klipsch du coup… les synergies et autres passent à la trappe !

 
 
  • Référence « basic » constitué des R28f, R26f etc…
  • Référence « Première » qui nous intéresse ici
  • Référence ??? qui sortiront en fin d’année mais qui seront donc nettement plus haut de gamme coincée entre les Première et les Palladium donc.
 
Cette gamme klipsch Première est constituée de trois colonnes (RP280 – RP260 – RP250), trois centrales (RP450c – RP440c- RP250c),
deux surrounds (RP250s, RP240s), deux bibliothèques (RP160m, RP150m).
Les caissons déjà existants sont les R115SW, R112SW et le R110SW.
Voici une petite présentation visuelle de l’ensemble de ce que j’ai reçu et dont une fois le rodage terminé se retrouveront sous ces colonnes.
Klipsch premiere-4
 
La RP280f est déjà une grande colonne, globalement de même dimension que la RF82 II quoique un peu moins haute mais plus large et plus profonde.
Le poids est étonnement différent; la nouvelle est plus légère de 4 Kg et pourtant visuellement, la RP280f fait mieux finie.
 
Bien posée sur son socle et légèrement penchée vers l’arrière, on peut dire qu’elle fière allure cette colonne.
La façade contre-collée sur la face avant me plait plus que l’ancienne série. A vrai dire, j’ai vraiment l’impression que ça à fait un UP d’un point de vue qualitatif.
ça reste sensible bien entendu mais tout de même.Klipsch premiere-2Klipsch premiere-5
 
Pour la RP260f (et toujours par rapport à l’ancienne RF62 II); il n’y a que la profondeur qui est plus importante.
Elle deviendra donc probablement la best seller de la gamme.
Très à l’aise dans les pièces de nos régions, elle à vraiment les dimensions idéales.
 
Et la dernière est la RP250f à base de 13cm destinée à des pièces de dimensions plus modestes. Juste un peu plus large que la précédente.
 
En conclusion de ces nouvelles colonnes: des mensurations et un équipement relativement comparable. Reste que les adaptations et modifications
pourraient apporter qqch de bien positif à l’écoute.
 
 Klipsch premiere-18
 
Pour les centrales; la donne est bien différente…
 
Avant, il y avait la magistrale RC64 et ensuite la RC62 pour ceux qui n’avait pas la place. S’en suivait la RC52 et la RC42.
Maintenant, il n’y plus que trois centrales mais plus aucunes qui soit du niveau de la RC64…
En effet le modèle haut de gamme actuel est la RP450c qui est composée de quatre 13cm contre quatre 16cm dans la RC64.
En fait, le remplacement réel de cette dernière n’est prévu que dans la série qui arrivera en fin d’année.
Cette RP450c pourrait par contre être étonnante car elle est bass reflex et bénéficie d’un volume de charge convenable. Le prix est encore assez contenu finalement.
 
Ensuite, la RP440c est un modèle qui théoriquement remplace la RC62 sauf que ici on à quatre woofers/ médium de 10cm.
Et puis la RP250c qui remplace la RC52 en théorie mais qui est de construction un peu plus légère…
Klipsch premiere-17Klipsch premiere-3
 
Tous les évents se situent désormais à l’arrière ce qui pourra, peut être, poser problème avec les intégrations dans des meubles.
 
Les surrounds évoluent également mais seules les ex RS42-RS52 sont remplacées, les RS62 passent à la trappe. Le remplacement ne viendra qu’en fin d’année.
Malgré ça, la forme et la finition de ces nouvelles RP250s et RP240s est vraiment terrible. Il faut peut être les voir en vrai pour s’en rendre compte mais wahaaaa; ça change de la texture granuleuse et basique des ex-référence mkII.
il est à noter assez bizarrement que ces enceintes sont closes et que l’angle d’orientation des enceintes est différent avec en plus une partie neutre (la façe avant biseautée) plus grande. Mon petit doigts me dit que grâce à ça elles devraient se montrer un peu moins localisable que les anciennes, qui parfois écoutées de trop près… étaient un peu « rentre dedans ».
 Klipsch premiere-1Klipsch premiere-15
 
 
 
 
 
 
RP160m/ RP150m: les deux bibliothèques:
Alors quels sont les grand changement ici ?
N’ayant reçu que la RP160m, je parlerai essentiellement d’elle ici !
Déjà l’enceinte est nettement plus grande que la RB61 qu’elle remplace.
A un point tel que on est plus proche de la RB81 que de la 61.
Ou aussi, plus la taille d’une KEF R300 .
Klipsch premiere-9Klipsch premiere-20
 
Fini le noir: le revêtement vinylique (à ce prix là il ne faut pas rêver vous n’aurez pas un placage vrai bois), est maintenant Ebony.
Autrement dit de teinte noire foncée mais avec des veines plus claires.
Honnêtement, ça ne fait pas moins « toc » que les anciennes mais ça à l’avantage de changer un peu.
La face avant est par contre bien changée.
Il y a comme une face supplémentaire, bisautée, qui est contre-collée et recouverte de la même matière que les « basic » reference.
Un vinyl donc mais ligné et qui donne un bel aspect à l’ensemble.
La plus grosse différence hors aspect visuel est le pavillon.
L’angle de dispersion change puisque on est ici sur du 90°*90° mais surtout la matière qui recouvre la partie extérieur est en espèce
de silicone qui du coup sonne bien plus « mat » que le plastique dur de l’ancienne génération. ça devrait apporter du plus à l’écoute.
D’ailleurs, les gens qui tweakaient un peu leur enceintes utilisaient souvent de la plastiline pour empêcher le pavillon de sonner toc (ou plastique)
Klipsch premiere-12Klipsch premiere-10
 
 
Vous aurez remarqué que les évents en face avant c’est terminé sur cette série ! En effet, ici, et comme sur toute cette gamme « Première »; il est placé à l’arrière !
Il est nouveau lui aussi puisque c’est un évent évasé en forme de pavillon. je ne suis pas convaincu que ça ne soit plus un argument marketing plutôt que
un vrai travail de recherche de mécanique des fluides mais soit… On jugera à l’écoute.
 
Le bornier est lui aussi nouveau mais est tout aussi bas de gamme et reprend la même forme que l’évent.
 
Sur le dessous de l’enceinte et comme sur les caissons R112SW et R115SW que j’avais essayé précédemment; il y a comme une embase. Celle ci place l’enceinte légèrement penchée vers l’arrière ce qui j’ose l’espérer aura été étudié pour un alignement temporel du pavillon par rapport au haut parleur de médium-grave.
 
Les hauts parleurs en eux même ne changent pas du moins visuellement mais ça, il faudra aussi voir à l’autopsie.
Klipsch premiere-14Klipsch premiere-13
 
Pour le prix demandés (600€/paire), la présentation est tout à fait convenable et même à vrai dire plus valorisante que les anciens modèles.
En conclusion de cette nouvelle gamme et sans les avoir encore vraiment écouté; c’est une très belle évolution.
Quelques innovations, un peu de renouveau esthétique, ça sent bon la réussite.
Le nombre d’enceintes étant conséquent, je vous distillerai mes ressentis d’écoute au fur et à mesure. Je doute être déçus mais de toute façon, un rodage s’impose pour ne pas partir sur de mauvaises bases.
Klipsch premiere-19
N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire