Test: Audio Analogue Maestro Settanta

Ceci est une copie d’un test qui vient de mon ancien blog.

 

Bon, certain le savent déja mais j’ai simplifié mon système: j’ai revendu contre toute attente mon tact !

La raison est simple: comme beaucoup de gens, j’ai des problèmes de grave dans ma pièce et lorsque je ne voulais pas entendre parler de caisson, ce tact était un outil de travail formidable, tant pour la mesure que la corrections des problèmes mais le DD15 à changé la donne.

Comme il est lui même égalisé en paramétrique et qu’en plus il fait un grave magistral, il n’était dès lors plus indispensable de faire deux corrections au cul de l’un l’autre.

Le médium aigu ne m’a jamais semblé  terrible et est une source de problème dans le sens ou on choisit ses enceintes en fonctions de ses goûts.

Autre changement, les enceintes: je suis passé au bas rendement en attendant la nouvelle gamme klipsch.

Avec le recul, je crois que je ferai cohabiter les deux car ils sont à mon sens complémentaire… je m’explique:

j’ai toujours changé régulièrement d’enceintes et de technologie sans arrière pensées car le but final est la musique !

Le summum de ce que j’ai eu à été les nautilus 802 qui en terme d’écoute hifi était de loin les meilleures.

Il est vrai qu’en home cinéma, elles souffrent face à des klipsch RF7 mais je crois qu’on peut aimer les deux et ne pas que choisir au final.

N’ayant pas les moyens de me reprendre des monstres comme les actuelle 802D, j’ai modestement opté pour des petites bibliothèque nommées 805S et j’en suis pour l’instant très ravi.

C’est radicalement différent d’une klipsch, c’est sur, mais moi ça me plait beaucoup… et avec le DD15, le mariage est presque parfait. Je dis presque car j’ai qd même quelques réserves mais ce n’est pas l’objet de ce CR.

Il me fallait donc quelque chose qui fasse préampli et qui au passage puisse se subtituer à mon vieux sony 77es qui ne fait pas très correct dans une installation.

Ayant eu l’occasion de tester le petit maestro, il a bien fallu avouer que musicalement, c’est bon!!!

Même si je n’ai pas de lecteur dédié pour l’instant (c’est mon 989 de pionner qui fait la musique), le résultat est déja très gratifiant.

La partie préampli est vraiment très bonne et très transparente (je peux le dire car j’ai eu aussi l’occasion de mettre le cd maestro et c’est effectivemment magistral) mais c’est la partie amplification qui m’a le plus surpris.

Il est annoncé pour deux fois 70w et il pousse méchamment plus (enfin, il en donne l’illusion en tout ças) que mon vieux sony 2*200w. Le grave est vraiment d’un autre monde et je n’en revient pas d’une telle force venant finalement de ce qui n’est qu’une bibliothèque.

c’est rapide, délié et descend bien plus que mon vieux ampli qui je crois va prendre sa retraite bien méritée.

La finition est absolument sans reproche, il reste que la télécommande quoique bien finie m’agace car assez peu directive mais bon, il est vrai que ma table est juste en face et que l’oeil du capteur n’est donc forcément pas à la fête.

Il est simple d’emploi: un bouton de sélection et un bouton de volume mais grace à la télécommande, on peut configurer l’entré en bypass (très pratique en HC) ainsi que une entrée phono pour les vynil-nostalgique…

Il a aussi une sortie préout que j’utilise pour alimenter le DD15 qui s’en régale donc.

Le petit écran indique le volume et l’entré ainsi que certaines fonctions (mode bupasse notamment)

dyn002_original_640_427_pjpeg_2511585_bbde501b76b1f7ba31d5537c62d927d6 dyn002_original_640_427_pjpeg_2511585_44df6e5072ca51d422a59a8c5524bbb2

Au final, un très bon appareil, un peu cher qd même je trouve (comme toujours chez audio analogue) mais pas plus que certaine production similaire donc, on est dans le bon !

N'hésitez pas à commenter ce billet

1 Commentaire pour “Test: Audio Analogue Maestro Settanta”

  1. Xetra dit :

    Bonjour,
    Que pensez vous de l’accord maestro / rf7 ?
    Merci.

Laisser un commentaire