test: B&W 685

 

 

Me revoilà avec un test de la grande sœur de la 686 à savoir la 685 !

 

35 33

 

J’ai été tellement ravi par les petites que du coup ; je me suis pris au jeu et j’ai aussi voulu essayer et les grandes et la version améliorée de la 686 !

Revenons pour aujourd’hui sur cette 685 :

Biblio déjà plus imposante de la taille d’une petite RB61 (ben oui la klipsch est quand même encore bien plus grosse) mais encore très logeable surtout que l’évent est situé à l’avant du coup ; elle sera très polyvalente d’utilisation dans tout les type d’intérieur.

Elle est aussi plus légère que la klipsch de 3kg (la B&W ne pèse « que » 7kg).

Je ne reviendrai pas sur la finition qui est exactement la même que sa petite sœur la 686 de même que le tweeter qui est repris sur celle-ci !

Seul le HP de grave-médium passe de 13cm à 16cm et gagne une ogive fixe en lieu et place d’une ogive faisant partie de la membrane comme sur la petite !

Ce qui change par contre, c’est le rendement qui est annoncé à 88dB/1w/1m mais qui en pratique m’est apparu de 5db si du moins mon préampli à un étalonnage correct (mais je pense que oui vu que le sonomètre m’a confirmé ça). Et chose curieuse encore une fois, il ne m’a pas semblé bien plus bas que les klipsch biblio en général puisque le volume était sensiblement pareil !

Ah oui j’oubliais, comme sur les 686, on peut les fixer au mur ce qui ici sera une bonne idée pour des surrounds par ex car l’évent est frontal et ou on ne s’embarrassera pas de faire « respirer » l’enceinte pour agrandir la scène sonore.

Le prix demandé me semble fort correct puisqu’il est de 550€/paire (soit 100€ de plus que la petite 686). Comme d’habitude –>

Alors à l’écoute, qu’est ce que ça donne ?

 

Un résultat fort différent de la 686 je trouve !

Bien sur le haut du spectre est relativement semblable mais le caractère et le comportement du médium-grave est bel et bien différent et n’écrase pas la petite 686 comme on aurait pu l’imaginer !

En fait, le grave est moins « boumis » et un peu plus tendu donc parait plus timide… pour une enceinte plus grande, on aurait cru le contraire ! Le rendement étant nettement plus élevé, il apparaît que l’on écoute une plus grosse enceinte et ça se ressent surtout sur les voix qui sont plus mise en avant que sur les 686. Elles ont plus de coffre et donne l’impression de porter plus loin. C’est peut être ça qui donne au grave son côté plus en retrait.

 

36

 

Celui-ci descend clairement plus bas que ses petites sœurs même si il ne faut pas s’attendre à un miracle ! C’est bel et bien une biblio à qui ont a affaire, cependant sur la majorité des musiques… ça ne m’a pas particulièrement gêné. Je me suis fait notamment l’album « history 1 » de Jackson et le grave tapait bien. Par contre, il faut avouer que pour ma part, j’ai trouvé l’écoute moins magique qu’avec les 686. Mais c’est bien sur tout à fait personnel. Comme pour les petites 686, le son rayonne beaucoup plus large que les klipsch en général et du coup, on à tendance en fermant les yeux à les croire beaucoup plus écartée qu’elle ne le sont en vérité. Sur des extraits plus violents, ces 685 se comportent mieux que les 686 qui elles souffrent avec leur petit 13cm, ce qui me fait dire que d’un point de vue utilisation, ces 685 sont plus polyvalentes.

 

27

 

En attendant le prochain test qui sera consacré aux CM1, voilà mes conclusions pour ces 685 qui reprennent une bonne partie des 686.

 

 

Conclusion :

 

  1. + enceinte très homogène sur tout les types de musique
  2. + médium-aigu très riche en timbre et pas agressif
  3. + très bonne finition ; un cran au dessus de ce qui se fait à ce prix
  4. + rapport qualité/prix/prestation époustouflant

 

 

  1. -Extrême aigu parfois encore un peu « pétillant » mais moins que sur la 686
  2. -Restitution plus plate et moins enjouée que sa petite soeur
N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire