Test: centrale CC290 & CC390 Paradigm Monitor

J’ai choisis de vous présenter deux centrales de la gamme Paradigm Monitor et je vous présenterai lorsque ça sera possible les klipsch RC62 II et RC64 II.
Comme vous le voyez, la CC290 est noire à la face avant grisée et la CC390 est en finition wengé.
Je trouve que ces deux couleurs là leur vont bien mais, tout est une question de goûts assurément.
La différence de taille n’est pas négligeable autant en largeur qu’en profondeur.
spécification de la CC290:
Réponse en fréquence: 80Hz-20kHz +/-2dB
Puissance admissible: 120W RMS
Sensibilité: 94dB @ 2.83V / 1m
Impédance: compatible 8 ohms
hp hautes fréquences: tweeter 25 mm H-PTD dome
hp moyenne frequences: médium 115mm M-ICP
Crossover: 2500Hz, 2° ordre & 250hz, 2° ordre
hp basses fréquences: deux woofers 165mm carbone/polypropylène
Hauteur: 198 mm
Largeur: 679 mm
Profondeur: 290 mm
Poids: 14,5 kg
Finition: Wengé, cherry, rosenut, black ash
CC390
D’ abord, le carton est énorme, globalement la taille d’ une M9 et le poids est monumental (pire à porter qu’une klipsch RC64).
Elle est ici en finition « wenge » donc comme mes M11 avec qui visuellement ça ne choque pas.
Finalement, c’est encore la finition qui me plait le plus dans cette gamme monitor.
Moins passe partout que noir mais donnant une petite « touche » en plus.
La finition est bonne comme toute la série monitor mais sans bien sur atteindre les sommets de la gamme Studio bien évidement.
Comme vous pouvez le voir, cette centrale est énorme et fait passer la CC290 pour une naine alors qu’elle n’est déjà pas petite (la taille d’ une Klipsch RC62) mais cette CC390 se paye même le luxe d’être encore plus large qu’une RC64 qui posait déjà problème à une majorité de fans de HC.
Pour mettre une telle centrale, il faudra assurément négocier avec Madame !
Spécification de la CC390:
Réponse en fréquence: 75Hz-20kHz +/-2dB
Puissance admissible: 150W RMS
Sensibilité: 97dB @ 2.83V / 1m
Impédance: compatible 8 ohms
hp hautes fréquences: tweeter 25 mm H-PTD dome
hp moyenne frequences: deux médium 115mm M-ICP
Crossover: 2400Hz, 2° ordre & 250hz, 2° ordre
hp basses fréquences: quatre woofers 165mm carbone/polypropylène
Hauteur: 215 mm
Largeur: 990 mm
Profondeur: 371 mm
Poids: 27,7 kg
Finition: Wengé, cherry, rosenut, black ash
Voici quelques vues des éléments constitutif de la CC390.
Les woofers sont costauds et la construction est irréprochable avec des renforts intérieurs et de la mousse placée stratégiquement derrière les woofers avec un cloisonnement pour l’évacuation via les évents arrières.
La partie médium-aiguë est encapsulée et le tout est rempli de laine amortissante.
Curieusement, elle n’est pas prévue pour le bicablage ou biamplification. Je suis content de voir que certains constructeurs ne cèdent pas a loi marketing.
Je n’ai pas démonté la CC290 mais je suppose que c’est identique !
Deux évents & monocablage.
A l’écoute
CC390
L’équilibrage de l’enceinte avec les M11 est relativement facile car le rendement est très proche et la sonorité aussi…
Vu le gabarit, je n’ai pas pris grand risque à la configurer en large et j’ai bien fait !
Ça lui convient tout a fait et ceux qui ont déjà fait l’expérience d’une grosse centrale capable de faire du grave comme une colonne ont souvent du mal a revenir en arrière.
C’est extrêmement homogène, le grave n’est jamais pataud comme ça peut parfois l’être lors d’une configuration avec bass management sur les frontales.
Par ailleurs, ce grave est physique, rapide et nuancé. Pensez vous, quatre 16 cm pour faire du grave et une configuration bass reflex…. Ça envoie.
Ça ne descend certes pas aussi bas (dans l’extrême grave) qu’une colonne car le volume de charge pour ces quatre 16 cm est un peu juste mais en tant que centrale ça n’a aucune espèce d’ importance finalement. Le simple fait d’avoir l’enceinte au centre de la scène frontale fait déjà retomber le niveau de grave par rapport à des colonnes qui bénéficient toujours de l’effet d’encoignure (proportionnel à leurs distance des murs latéraux et arrières).
Le fait de libérer le bass management de toute redirection de grave sur la scène frontale apporte un énorme plus en cohérence et fluidité.
Le médium fait bien partie de la gamme Monitor; moins fin et aéré que celui des Studios, il est tout de même fort honorable et malgré que ce soit deux petits HP qui s’en chargent… C’est assez transparent à l’écoute !
CC290
Je ne pouvais pas faire sans faire de comparatif face à la CC290 qui même si elle est plus petite ne démérite pas tant que ça.
Le grave est certes moins présent mais encore suffisant pour suivre des grosses M11. Par contre, le rendu du médium-aigu est moins flatteur. Un peu plus timide, moins libéré.
La plus grosse différence est celle là (enfin du moins à mon humble avis).
Le grave est aussi plus gras, moins vif et sec. Pourtant, la base est la même (hp)
J’ai écouté des cd en mono sur les centrales pour bien juger celles ci isolement et ne pas être discret par les autres.
J’ai utilisé mes cd et quelques DVD comme par ex:
Eagles en DTS
quelques Disney pour les voix souvent bien mixée
Et aussi les noces funèbres (passage de la répétition dans l’église) en Blu ray.
cabrel – des roses et des orties:
CC290
c’est vraiment pas mal.
Cette CC290 une centrale qui est dans la même veine que la RC62 de chez klipsch et pourtant c’est vraiment bien meilleur. Je parle de mes souvenir de la RC62; pas du nouveau modèle !
Le médium est bien présent (heureusement pour une centrale) et le résultat global ne souffre pas de grosse lacune.
Il ne faut pas lui demander de miracles dans le grave et il faudra à mon avis la couper vers 50Hz ou 60Hz pour de meilleurs résultats.
Même mariée à des M11, elle ne fait pas tache et les budgets plus serrés n’auront pas a rougir de honte en la choisissant.
CC390
Des les premières notes, je suis surpris du rendu tellement l’enceinte est déjà bien libérée alors qu’elle vient de sortir du carton.
Il y a du punch et on a vraiment pas l’impression d’écouter une colonne.
Le grave a un très bon niveau jusque 40 Hz au moins et du coup, on ne perd pas grand chose à la mettre en large bien au contraire.
il y a des moments ou on se demande si ce n’est pas une M11 tellement ça pulse !
Hooverphonic:
CC390
C’est bluffant.
Le grave cogne et descend et le médium plus transparent donne de vrais frissons sur les voix.
Une centrale de compétition assurément.
Au chapitre des reproches, toujours ce manque de soyeux mais le meilleur rendu est réservé à la gamme studio. L’équivalent de la CC390 dans la gamme Studio est la CC690 et le prix est plus du double autrement dit, il faut bien réfléchir vers quoi on veut se diriger parce que l’écart de prix entre les deux gammes deviendra costaud même si à mes yeux; il est totalement justifié.
CC290
Ça donne plus « petit » bien évidemment et passer de l’une a l’autre donne une sacré différence alors que la CC290 est une chouette centrale a la base.
Le rendement est inférieur ne l’ai pas non plus mesuré avec précision.
Disons que sur l’Onkyo 808, la différence est entre 2,5 et 3 dB.
ah oui remarque:
que ça soit sur la CC290 ou même la CC390; le 808 n’a aucun problème à correctement les alimenter.
par contre, à fort niveau, le fait de mettre la CC390 en large en viendra bien évidemment plus facilement à bout !
bluray – les noces funèbre:
en Vo, la voix du prêtre à une portée magistrale sur la CC390… revenir à la CC290 fait très mal à cette dernière.
pourtant ce ,’est pas mauvais, loin de là mais le bas grave et l’aspect caverneux de la voix est magnifié par la CC390.
Superbe.
cette conclusion reste pareille sur des disney et miyasaki (hercule, princes mononoke).
la CC29à est une très bonne centrale mais la CC390 est carrément une affaire pour le prix !
Petit imprévu, la RC62 II est invitée ici pour photo mais son test complet sera présenté un peu plus tard… Quand j’aurai reçu la RC64 II !
La sonorité est très différente et comme certains m’ont reprochés de faire des comparatifs entre ces deux marques; je le ferai moins ou plus du tout.
A vous de me dire ce que vous souhaitez ou pas.
Conclusion:
+ rapport qualité/prix (carrément exceptionnel pour la CC390)
+ bonne finition
+ rendu propre et neutre
- parfois quelques dureté à volume élevé
- pas grand chose d’autre surtout à ce prix

J’ai choisis de vous présenter deux centrales de la gamme Paradigm Monitor et je vous présenterai lorsque ça sera possible les klipsch RC62 II et RC64 II.

DSC_6526

Comme vous le voyez, la CC290 est noire à la face avant grisée et la CC390 est en finition wengé.

Je trouve que ces deux couleurs là leurs vont bien mais, tout est une question de goûts assurément.

La différence de taille n’est pas négligeable autant en largeur qu’en profondeur.

DSC_6529 DSC_6528

Spécification de la CC290:

  • Réponse en fréquence: 80Hz-20kHz +/-2dB
  • Puissance admissible: 120W RMS
  • Sensibilité: 94dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 8 ohms
  • hp hautes fréquences: tweeter 25 mm H-PTD dome
  • hp moyenne frequences: médium 115mm M-ICP
  • Crossover: 2500Hz, 2° ordre & 250hz, 2° ordre
  • hp basses fréquences: deux woofers 165mm carbone/polypropylène
  • Hauteur: 198 mm
  • Largeur: 679 mm
  • Profondeur: 290 mm
  • Poids: 14,5 kg
  • Finition: Wengé, cherry, rosenut, black ash

CC390

D’ abord, le carton est énorme, globalement la taille d’ une M9 et le poids est monumental (pire à porter qu’une klipsch RC64).

Elle est ici en finition « wenge » donc comme mes M11 avec qui visuellement ça ne choque pas.

Finalement, c’est encore la finition qui me plait le plus dans cette gamme monitor.

Moins passe partout que noir mais donnant une petite « touche » en plus.

La finition est bonne comme toute la série monitor mais sans bien sur atteindre les sommets de la gamme Studio bien évidement.

DSC_6375 DSC_6369

Comme vous pouvez le voir, cette centrale est énorme et fait passer la CC290 pour une naine alors qu’elle n’est déjà pas petite (la taille d’ une Klipsch RC62) mais cette CC390 se paye même le luxe d’être encore plus large qu’une RC64 qui posait déjà problème à une majorité de fans de HC.

Pour mettre une telle centrale, il faudra assurément négocier avec Madame !

Spécification de la CC390:

  • Réponse en fréquence: 75Hz-20kHz +/-2dB
  • Puissance admissible: 150W RMS
  • Sensibilité: 97dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 8 ohms
  • hp hautes fréquences: tweeter 25 mm H-PTD dome
  • hp moyenne frequences: deux médium 115mm M-ICP
  • Crossover: 2400Hz, 2° ordre & 250hz, 2° ordre
  • hp basses fréquences: quatre woofers 165mm carbone/polypropylène
  • Hauteur: 215 mm
  • Largeur: 990 mm
  • Profondeur: 371 mm
  • Poids: 27,7 kg
  • Finition: Wengé, cherry, rosenut, black ash

Voici quelques vues des woofers de la CC390.

Les woofers sont costauds et la construction est irréprochable avec des renforts intérieurs et de la mousse placée stratégiquement derrière les woofers avec un cloisonnement pour l’évacuation via les évents arrières.

DSC_6663

La partie médium-aiguë est encapsulée et le tout est rempli de laine amortissante.

Curieusement, elle n’est pas prévue pour le bicablage ou biamplification. Je suis content de voir que certains constructeurs ne cèdent pas a loi marketing.

Je n’ai pas démonté la CC290 mais je suppose que c’est identique !

Deux évents & monocablage.

DSC_6371 DSC_6535

A l’écoute :

CC390

L’équilibrage de l’enceinte avec les M11 est relativement facile car le rendement est très proche et la sonorité aussi…

Vu le gabarit, je n’ai pas pris grand risque à la configurer en large et j’ai bien fait !

DSC_6542

Ça lui convient tout a fait et ceux qui ont déjà fait l’expérience d’une grosse centrale capable de faire du grave comme une colonne ont souvent du mal a revenir en arrière.

C’est extrêmement homogène, le grave n’est jamais pataud comme ça peut parfois l’être lors d’une configuration avec bass management sur les frontales.

Par ailleurs, ce grave est physique, rapide et nuancé. Pensez vous, quatre 16 cm pour faire du grave et une configuration bass reflex…. Ça envoie.

Ça ne descend certes pas aussi bas (dans l’extrême grave) qu’une colonne car le volume de charge pour ces quatre 16 cm est un peu juste mais en tant que centrale ça n’a aucune espèce d’ importance finalement. Le simple fait d’avoir l’enceinte au centre de la scène frontale fait déjà retomber le niveau de grave par rapport à des colonnes qui bénéficient toujours de l’effet d’encoignure (proportionnel à leurs distance des murs latéraux et arrières).

Le fait de libérer le bass management de toute redirection de grave sur la scène frontale apporte un énorme plus en cohérence et fluidité.

Le médium fait bien partie de la gamme Monitor; moins fin et aéré que celui des Studios, il est tout de même fort honorable et malgré que ce soit deux petits HP qui s’en chargent… C’est assez transparent à l’écoute !

CC290

Je ne pouvais pas faire sans faire de comparatif face à la CC290 qui même si elle est plus petite ne démérite pas tant que ça.

Le grave est certes moins présent mais encore suffisant pour suivre des grosses M11. Par contre, le rendu du médium-aigu est moins flatteur. Un peu plus timide, moins libéré.

La plus grosse différence est celle là (enfin du moins à mon humble avis).

Le grave est aussi plus gras, moins vif et sec. Pourtant, la base est la même (hp)

DSC_6540

J’ai écouté des cd en mono sur les centrales pour bien juger celles ci isolement et ne pas être discret par les autres.

J’ai utilisé mes cd et quelques DVD comme par ex:

Eagles en DTS

quelques Disney pour les voix souvent bien mixée

Et aussi les noces funèbres (passage de la répétition dans l’église) en Blu ray.

cabrel – des roses et des orties:

CC290

c’est vraiment pas mal.

Cette CC290 une centrale qui est dans la même veine que la RC62 de chez klipsch et pourtant c’est vraiment bien meilleur. Je parle de mes souvenir de la RC62; pas du nouveau modèle !

Le médium est bien présent (heureusement pour une centrale) et le résultat global ne souffre pas de grosse lacune.

Il ne faut pas lui demander de miracles dans le grave et il faudra à mon avis la couper vers 50Hz ou 60Hz pour de meilleurs résultats.

Même mariée à des M11, elle ne fait pas tache et les budgets plus serrés n’auront pas a rougir de honte en la choisissant.

DSC_6601

CC390

Des les premières notes, je suis surpris du rendu tellement l’enceinte est déjà bien libérée alors qu’elle vient de sortir du carton.

Il y a du punch et on a vraiment pas l’impression d’écouter une colonne.

Le grave a un très bon niveau jusque 40 Hz au moins et du coup, on ne perd pas grand chose à la mettre en large bien au contraire.

DSC_6530 DSC_6592

il y a des moments ou on se demande si ce n’est pas une M11 tellement ça pulse !

Hooverphonic acoustique:

CC390

C’est bluffant.

Le grave cogne et descend et le médium plus transparent donne de vrais frissons sur les voix.

Une centrale de compétition assurément.

Au chapitre des reproches, toujours ce manque de soyeux mais le meilleur rendu est réservé à la gamme studio. L’équivalent de la CC390 dans la gamme Studio est la CC690 et le prix est plus du double autrement dit, il faut bien réfléchir vers quoi on veut se diriger parce que l’écart de prix entre les deux gammes deviendra costaud même si à mes yeux; il est totalement justifié.

CC290

Ça donne plus « petit » bien évidemment et passer de l’une a l’autre donne une sacré différence alors que la CC290 est une chouette centrale a la base.

DSC_6589

Le rendement est inférieur ne l’ai pas non plus mesuré avec précision.

Disons que sur l’Onkyo 808, la différence est entre 2,5 et 3 dB.

ah oui remarque:

que ça soit sur la CC290 ou même la CC390; le 808 n’a aucun problème à correctement les alimenter.

par contre, à fort niveau, le fait de mettre la CC390 en large en viendra bien évidemment plus facilement à bout !

bluray – les noces funèbres:

en Vo, la voix du prêtre à une portée magistrale sur la CC390… revenir à la CC290 fait très mal à cette dernière.

pourtant ce ,’est pas mauvais, loin de là mais le bas grave et l’aspect caverneux de la voix est magnifié par la CC390.

Superbe.

cette conclusion reste pareille sur des disney et miyasaki (hercule, princes mononoke).

la CC290 est une très bonne centrale mais la CC390 est carrément une affaire pour le prix !

Petit imprévu, la RC62 II est invitée ici pour photo mais son test complet sera présenté un peu plus tard… Quand j’aurai reçu la RC64 II !

DSC_6598 DSC_6606

La sonorité est très différente et comme certains m’ont reprochés de faire des comparatifs entre ces deux marques; je le ferai moins ou plus du tout.

A vous de me dire ce que vous souhaitez ou pas.

J’ai par contre fait les écoutes comparatif pour mon information personelle et si certains d’entre vous veulent plus de renseignements; il peuvent toujours me contacter en privé pour que je leur donne mon avis qui apparemment en dérangent certains. C’est bien dommage mais tant pis.

Ah oui, tant qu’à pousser une « gueulante », vous aurez certainement remarqué que j’ai du marquer mes photos.

Ceci est du au fait que j’ai retrouvé mes photos un peu partout sur le net (même sur certaines boutiques internet !!!) et cela sans mon accord.

j’ai trouvé un peu fort vu le temps que ça me prend de faire tout cela de me retrouver purement et simplement copié.

Et puis maintenant que moi aussi, j’ai une boutique en ligne… je ne vois pas pourquoi je n’imposerais pas mon style.

voilà l’explication, j’espère que cette tournure ne vous déplairait pas de trop.

DSC_6668

Conclusion:

  • + rapport qualité/prix (carrément exceptionnel pour la CC390)
  • + bonne finition
  • + rendu propre et neutre
  • - parfois quelques dureté à volume élevé
  • - pas grand chose d’autre surtout à ce prix
N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire