Test: JL Audio F113

F113-10

Il y a longtemps que je connais JL Audio !
De mon jeune temps, ou j’étais juge IASCA, je voyais souvent ces woofers utilisés dans des “booms cars” type SPL ou parfois même dans des installations dites hifi avec des kicks panels mais bref; je m’éloigne.
C’est une marque californienne super réputée et qui à une activité majoritairement car audio et sub marine (bateau) mais aussi une petite branche home audio. Elle est divisée en deux séries, la Gotham qui ne comprend qu’un seul seul subwoofer et la fathom qui elle en comprend quatre.
Le Gotham 213 est un monstre qui est souvent cité pour être un des  meilleurs sub toute marque confondue (avec le paradigm SUB 2) mais son tarif exorbitant le place plus dans le domaine du rêve qu’autre chose. La gamme Fathom qui à déjà un tarif qui n’est pas piqué des vers comprend un 10”, un 12”, un 13,5” et… un double 30” monté dans le même coffret.
Celui qui nous intéresse aujourd’hui sera le F113 autrement dit le 13,5”. Taille hors norme car coincée entre le « traditionnel » 30cm et le 38cm.
Il faut savoir que JL audio fabrique tout lui même et que la construction est faite aux USA. ça peut (en partie) expliquer leur tarif un peu supérieur aux caissons de cette gamme.

F113-1F113-2

F113-4F113-5

En ce qui concerne le woofer et sa taille un peu bâtarde, j’ai trouvé une autre partie de l’explication dans les nombreux brevets déposés. Il n’y a pas de fixations prévues sur le bord du woofer (tout se fait par l’arrière) du coup, la surface émissive est en fait un peu plus grande.
Pour vous situer, j’ai mesuré 34 cm de bord à bord ce qui correspond à peu de chose près à un 38cm; du moins pour sa surface réellement active !
Il faut déduire de ça l’énorme suspension demi rouleau. En pratique, ce 13,5″ à environ 10% de surface émissive en moins par rapport à un 15″.

F113-7F113-9

Pour en revenir à ces fameux brevets, il y a la structure de la membrane, le refroidissement de la bobine et encore bien d’autre. On à pas affaire à des manches et leur réputation ne s’est pas fait à coup de marketing mais plutôt  à de véritable performances.
Les woofers utilisés pour les caissons domestiques sont tirés des modèles les plus haut de gamme du constructeur: les W7.
Imaginez donc… le 13,5” qui est dans ce caisson pèse à lui tout seul le poids de 23,6 Kg !!!
Fait plus de 30cm de profond, à une double bobine de 1,5 ohms qui peut encaisser des puissances démentes, une suspension qui permet des débattements de crête à crête de  3” et une fréquence de résonance fs de 24 Hz.
Le xmax hors norme de ce woofer est apparemment une spécialité de JL audio.
A titre informatif, il est extrêmement rare qu’un woofer dépasse les 40mm…
En général; ça se situe entre 12 et 38mm (débattement max du 15″ paradigm d’ailleurs d’après les infos glanées ça et là sur le net).
Aussi, en l’absence de cache noyau volumineux destiné à augmenter en général la rigidité, le volume de déplacement d’air est alors augmenté.
Bref, on à affaire à un monstre et sa réputation outre atlantique n’est pas plus à faire.

Les caractéristiques ne font pas tout bien sur mais ce gros bébé est déjà bien né.
Il n’est pas étonnant que le poids du caisson en lui même frise les 60Kg malgré des dimensions relativement compactes. Poids que certains caissons à base de 38cm n’atteignent même pas. Une chose positive, gage de stabilité.
En effet, l’amplification classe D embarquée à une alimentation classique avec gros transfo et celui ci fixé le radiateur arrière doit également peser son poids !

la caisse protège très bien le sub et tout est très bien agencé avec des gants, le micro et le câble ainsi u’une housse pour y glisser le tout !

F113-11F113-12F113-19

Mon habituel tapotage de membrane révèle une assez bonne rigidité; comparable à un DD de première génération.
La qualité de finition, d’assemblage, le choix des matériaux et de très très bonne facture. C’est du haut de gamme et ça se sent. Même le laquage ne révèle aucune imperfection à la lumière rasante.
Tout est ajusté de fort belle manière et le panneau de commande frontale qui est en aluminium est complété par des commandes qui le sont également.
Il possède un système full automatique de paramétrage appelé ARO qui est en fait très simple…
Il suffit de brancher le micro fourni, le mettre tout à zéro (sauf la coupure basse en by-pass ) et ensuite d’ajuster le volume jusqu’à ce que ça soit suffisant. Si celui ci est trop bas, le système fera clignoter la lampe lentement; si le volume est trop fort ça clignotera rapidement.
Le caisson lance alors toute une série de sweep et de fréquences et fait ensuite le calcul non pas pour faire une équalisation tout à zéro mais surtout pour diminuer les grosses résonance de la pièce. Il faut avouer que cela fonctionne particulièrement bien si on à pas trop de choses à corriger. A vrai dire, le résultat final est fort comparable à ce qui se fait sur les velodyne DD+ en mode paramétrage auto bien entendu.
Je pense que le système PBK de chez Paradigm est tout de même nettement plus efficace !

Pour ceux qui possèdent un système Audissey sur leur amplificateur, il est bien évident que celui ci ira encore plus loin et qu’il peut être utilisé dans un second temps.

F113-23

D’autres commandes sont reprises sur le panneau supérieur:
Le réglage de phase habituel, la coupure, un gain centré sur 25hz, la pente que l’on applique au caisson, le niveau bien entendu (qui peut être fixe ou variable).
En plus, on peut dimmer les lumières de signalisation ou complètement les couper. Finalement la seule chose qui manque à ce caisson; c’est une télécommande !
Avec toutes les possibilités des préamplis et ampli home cinéma actuels; le réglage de volume et d’autres paramètres peuvent être commandés. Mais tout de même, c’est plus pratique sur une télécommande et ça n’oblige pas de passer par des menus parfois compliqué.

Pour commencer les écoutes, je l’ai intégré à mes 801d qui font déjà un grave hors norme mais dont le niveau chute très rapidement en dessous de 26hz. Le 20hz est audible mais il faut monter le volume très fort donc si un caisson peut venir étendre la réponse en fréquence; c’est encore mieux.
Pour ne pas bénéficier de l’apport de mon room gain qui se situe entre 26 et 35hz justement, j’ai fait les écoutes part mon système home cinéma qui avec une équalisation du type Audissey XT32 rabote complètement cette bosse ce qui me donne un niveau particulièrement constant sur la première octave sauf bien sur en dessous de 26hz.

J’ai coupé le sub assez bas (en dessous de 50Hz) et j’ai du varier un peu le placement pour que l’ensemble forme un tout !
Ce sont des prérogatives indispensables à l’utilisation correcte d’un caisson !
En effet, ce genre de bestiole ne se pose pas là ou ça nous (enfin madame) arrange.
Il faut lui donner sa chance comme on dit chez nous. Sinon, il risque de ne pas servir à grand chose ou d’avoir son efficacité diminuée.
Ça serait avouez le un peu bête.

F113-6
Sur un album comme mon Dead Can Dance favori; le rendu et l’apport probant.
Vous savez comme je suis amoureux de mes 801d mais malgré le 38cm, l’alimentation conséquente et à l’acoustique de la pièce… La première octave est parfois un peu trop résonante pour mes oreilles habituées (qui à dit fatiguées).
En effet, en dessous de 30hz, le niveau chute assez rapidement mais le grave dans ce registre est assez monocorde.
En vérité, le F113 apporte un souffle, une assise avec plus d’articulation de 20 à 40hz que les 801d.
Ici, sur certains titres, on sent la gorge subir la pression de l’air. Phénomène qui caractérise de l’infra grave à niveau conséquent.
Alors il faut admettre que même ce monstre de F113 à fort à faire puisque j’ai du monter le niveau pour dépasser de façon substantielle ce dont j’étais habitué avec mes principales.
Rien d’alarmant là dedans mais le fait est que si je voulais vraiment être à l’aise avec lui… il faudrait peut être envisager encore plus gros (F212) ce qui tout de même me parait un peu fou ou alors… en mettre un deuxième.
Plus les notes sont basses et plus les différences se marquent et le pire de tout contrairement à ce que j’ai pu entendre de ci de là sur le net; il se marie à merveille avec une installation à but audiophile. Je précise… si il est coupé bas sinon, c’est un peu trop « rond » Certes sa puissance et son explosivité démoniaque le prédestine plus à la folie des bandes son de home cinéma mais les deux usages sont parfaitement compatibles.
J’ai découvert des notes gravées au plus profond du Cd et ça tout de même, après des dizaine d’écoute; c’est réjouissant.
Dead can dance est très impressionnant, c’est un fait, mais alors l’album 1492 se révèle souverain.
Preuve que celui ci regorge lui aussi de fréquences très basse. Il m’a fallu par moment un peu diminuer un peu le niveau sonore parce que le rendu est tellement éloigné de l’idée qu’on se fait d’un caisson boumis que on peut se retrouver à des niveaux sonores déments sans la moindre frustration.
Le grave est en parfait accord avec le reste et je n’ai pas remarqué de gros trainage comme on aurait pu le craindre avec un caisson qui n’a pas d’asservissement.
Cet accélérateur de particules (terme utilisé sur mon essai du DD18) n’est pas un gros bourrin et très franchement venant d’un caisson qui tire sa force d’un long débattement; je trouve ça vraiment bien !
Attention, ce n’est pas non plus le caisson le plus nuancé que j’ai entendu donc encore une fois, je conseille de le marier à de grosses colonnes; surtout pour un usage mixte hifi/ HC.
Les variations de nuance de la première octave sont bien plus palpable avec le JLaudio qu’avec mes 801d.
J’ai alors ressortis mes Cd de Bass Mekanic et là aussi… c’est absolument incroyable.
Sur certaines plage qui descendent à 10hz, un souffle se fait sentir et même si le caisson chute fort en dessous de 20hz… certains titres sont assez époustouflant.
Sur l’album « download » la plage « out of this world » m’offre une palette de variation dans l’ infra grave avec une  véritable descentes aux enfers à la moitié du titre !
Il faut l’ entendre pour le croire tant on s’éloigne de la restitution simplifiée d’une paire de colonne classique.
Pour tester un système de reproduction de grave ou tout simplement pour situer un peu ou on en est; ce genre de musique électronique ne fait pas dans la dentelle.
Je connais bien le titre « momentz » et pourtant, je l’ai redécouvert avec le F113. Je me doutais bien que ça descendait mais c’est la première fois que j’entend des notes aussi grave avec autant de facilité. Si je switche pour retourner sur mon système sans ce JL audio; et bien tout une partie du spectre s’est effondrée !
Comme si tout ce qui se passait comme effet qui se propage par nappe au sol avait disparu.
Bien entendu comparaison faite avec les 801d sans le room gain !
Mine de rien avoir une telle assise procure sur de la musique quel quelle soit une formidable sensation d’ouverture et de réalisme. un peu comme l’écoute d’un enregistrement life par rapport à la version studio.

F113-13F113-15

F113-14F113-20
Comme certains sites US; je pense que ce caisson est plus proche d’un DD18 que d’un 38cm en vérité. Par sa faculté à descendre très bas avec de la facilité et surtout en silence. Je veux dire par là que ça vient s’immiscer dans la bande son et non pas se rajouter !
Il est vraiment dommage que je n’en ai plus sous la main pour comparer mais pour avoir eu l’occasion d’essayer le DD15+ chez moi avec mes 801d et dans la même pièce… celui ci ne m’avait pas laissé l’impression d’être autant à l’aise avec mes enceintes. En vérité, il avait plus de mal que le F113 à passer devant mais vous savez que l’asservissement de celui ci limite potentiellement le niveau sonore pour réduire la distorsion.

Passer à l’album de St germain fait encore un choc !
Certaines intros sont à tomber.
Le réalisme est augmentée et une impression presque palpable de grave atomique.
Difficile de décrire ça parce que les notes les plus basses sont non seulement rapides mais entourée d’air et de souffle. Impressionnant.
Pire même, des endroit situés plus haut dans le spectre sont eux aussi magnifié par le bouzin !
Là il faut bien avouer que je vais avoir du mal à le lâcher celui là.
Quel que soit le niveau d’écoute, son apport est sur cet album indiscutable !
J’étais déjà habitué à une reproduction de haute volée de cet album mais là, je l’ai écouté d’une traite. Et j’en ai encore appris de lui. Quand on arrivé à un niveau pareil, on lâche tout, on ferme les yeux et on part pour un voyage musical.
Je me suis parfois levé pour le couper et essayer de m’habituer sans mais… le son devient plus sec; moins rond, profond et certains passages (intro de la plage 4) sont totalement nettoyé. Rien de choquant mais le rebrancher me fait repasser dans une tout autre dimension tout de même.
Ce subwoofer n’est pas indispensable pour profiter de la musique mais si on veut aller plus loin avec son système. La lisibilité du grave est grandement facilitée.

Ce que j’ai omis de préciser est que j’avais placé le caisson entre mes principales et ma centrale, contre le mur du fond et orienté vers le milieu de la pièce. Cela rééquilibre un peu le rendu et de ce fait le caisson n’est pas du tout localisable. De toute façon vu ce que je lui demande (1° octave); il le serait rarement.
Pour les essais HC, le premier Bluray que j’ai mis est « Tron legacy » qui est bien connu pour sa bande son regorgeant de fréquences basses à des niveaux particulièrement soutenu.
De la scène d’intro jusqu’à l’entrée dans l’arène… c’est un véritable festival !
Que ce soit les explosions, les démarrages de motos et autres courses poursuites sous la musique de Daft Punk, le grave est parfaitement palpable et se fond dans la bande sonore.
D’ailleurs la course poursuite à moto comprend des notes de plus en plus grave qui à la fin arrivent à la limite basse de l’audition. Et bien avec ce F113, on les entend toutes, et absolument pas noyées dans les effets.

Quand le héros arrive dans la grille… ou comprend dès lors à quoi sert le débattement de ce caisson; il brasse de l’air avec une énergie peu commune. Surtout à de fréquences aussi base.
La descente de la grille jusqu’à la préparation par les quatre demoiselles comprend des  passages de souffles typique de la descente des ascenseurs et je ne les avais jamais entendu avant. Tout du moins, ils sont très distinct ici. Avec mes enceintes, ont les entendait aussi mais noyé dans le brouhaha.

F113-17
Je suis ensuite passé à Toy story 3, et c’est sur la scène d’intro que j’ai pu voir le bout de ce monstre !
Je m’en doutais un peu que à certains moments, sur de gros impacts; étant habitué à mes 801d et leur impact via le room gain… je devrais pousser un peu hors limite ce 13,5″.
Idéalement dès lors, je devrais en placer un deuxième…
Chose apparemment impossible en vérité car le deuxième emplacement disponible pour éventuellement le droit d’en placer un, à une efficacité nettement moindre.
Il me faudrait donc si je veux maintenir un niveau d’écoute très soutenu passer à encore plus costaud.

J’avais hâte de me refaire Cloverfield et je n’ai pas été déçu. Ce film reste une tuerie de par sa bande son en True HD qui ne fait pas dans la demi mesure.
On retend physiquement le poids de la bête à chacun de ses pas.
Essayez donc la scène de l’appartement à 18’20 » et aussi le chapitre 8 vers les 35′ !!!

Un extrait que j’aime beaucoup aussi par son caractère démonstratif:
L’attaque du camion dans le souterrain de la ville de Gotham (Batman)  à 1h 16′ est aussi quelque chose !
Chaque apparition de la batmobile est accompagné du souffle de ce véhicule à turbine.

Tout cela est bien joli mais ce n’est rien à côté de la « Guerre des mondes » qui est pour moi le bluray ultime pour tester un caisson.
Tout le passage de la sortie des Pods passe avec un dynamique folle en plus d’une palette de fréquences toutes plus démoniaque les unes que les autres.
Le bas du pantalon vibre énormément et on à vraiment l’impression de se prendre les coups de laser dans le plexus tellement ça joue fort. Le plus marquant étant pour moi étant vraiment le caractère explosif qui donne une grosse impression de puissance.

F113-18F113-16

F113-21F113-26F113-35
Pour finir l’essai de ce caisson dans mon salon, j’ai mis quelques fichiers démoniaques que j’ai récemment dl… les derniers mix de Bass mekanik –> Bassotronics !
Arrimer tout ce que vous pouvez parce que ce sont les fichiers extrêmes pour mettre à bout un sub.
Faire très attention au volume, à vos oreilles et aux animaux familiers.
et je ne plaisante pas; avec ces fichiers, vous pouvez oublier tout ce que vous avez entendu !

Puisque madame voyait d’un mauvais oeil une boite noire supplémentaire en plus de mes enceintes; il m’a été prié de le mettre ailleurs… ce qui est de mauvaise augure pour moi lui suggérer l’idée de  maintenir un subwoofer en bas…
Bon, bref, je l’ai donc monté avec de l’aide dans ma petite pièce de 15m2 pour que j’essaye de l’accorder avec quelques bibliothèques (R300, LS50 notamment)
Bien entendu, un tel caisson est complètement démesuré pour une telle pièce mais je voulais me rendre compte de la capacité de l’engin à mettre ma pièce en pression jusque 20hz et surtout faire des essais musicaux avec des enceintes qui avaient réellement besoin d’un apport dans le bas du spectre.
Alors inutile de vous dire que le déplacer pour trouver le bon emplacement est un véritable calvaire tant il est lourd, massif et trop large pour mes petits bras ce qui m’empêche de le prendre convenablement.
J’ai alors glissé un plaid en dessous ce qui m’a permis après moult essais de trouver l’emplacement qui lui convenait le mieux. En effet comme il descend très bas, le moindre décalage de quelques centimètres ou une orientation qui n’est pas bonne et ça s’entend direct dans une pièce si petite.
Une fois ça fait, j’ai encore une fois passé un de mes cd de « bass mekanik » qui contient de fréquences pures à partir de 20hz et jusque 99 Hz et qui durent 15s. Et là, j’ai réussi à obtenir un 20hz palpable dans la pièce. Grosse bosse entre 30 et 35hz par contre mais avec une correction; cela est facilement réglé !
Une fois la bonne position trouvée, j’ai pu lancer l’auto calibration ARO et comme je m’y attendais, la bosse a été complètement lissée.
Au final, j’ai un caisson qui joue moins fort mais qui est plus linéaire.
Comme je vous le disais avant, les cd de « Bass Mekanik » sont une méthode simple pour se situer avec un caisson car ils explorent la première (et même en dessous) octave de façon presque caricaturale.
J’en ai d’ailleurs abusé au point que cette sensation de fréquences qui met l’air en mouvement dans la pièce et qui fait trembler la gorge peut aussi donner de sérieux mal de crâne si on y fait pas gaffe. Le niveau SPL pouvant augmenter de façon incroyable sans en avoir l’air.
Par contre, bien intégré et sans en abuser; c’est véritablement magique car il transforme une paire de bibliothèque en grosse enceinte qui n’a plus aucune limite dans le bas.
L’orgue, la musique moderne, les bandes sons de films comme tron legacy, jurassic park II prennent une tout autre dimension.
Il est au final musical ce caisson et j’ai réussi à l’intégrer de façon imperceptible aux R300 par ex. J’ai du passer un peu de temps avec la phase, la fréquence de coupure et le niveau mais c’est un peu le lot de tout les caissons si on veut obtenir un résultat optimal.
J’ai finalement opté pour une coupure à 50hz, une phase à 0° et un niveau un tout petit peu en dessous de la moitié. Ce dernier réglage peut sembler énorme pour une telle pièce mais en le coupant si bas et en ne faisant pas des écoutes à volume diabolique; il est extrêmement bien intégré et non localisable. A noter que une fois la moulinette de ARO passée et les résonances de la pièce calmée; le niveau du sub est bien plus bas.

Je ne vous parle même pas de Dead Can Dance car le F113 m’a, à peu de chose près, donné l’articulation et le niveau de mes 801d avec en plus un équilibre de 20 à 40hz et ce dans une pièce assez compliquée finalement. Bien plus que mon salon qui à une acoustique très tolérante.

F113-32F113-29
F113-30F113-31
J’ai d’ailleurs eu plus facile à le marier à des R300 qui font un grave du tonnerre que des LS50 qui sont il faut bien le dire bien plus maigre à ce sujet !
Ce qui est bien en le coupant aussi bas, c’est qu’il ne gêne jamais. Il n’écrase pas le reste de la musique mais vient seulement la compléter, la prolonger.
Par contre, même si les basses fréquences sont palpables; elles ne donnent pas cette sensation de « libération » comme dans une plus grande surface.
Malgré mes craintes d’un caisson non asservis, je dois dire que musicalement parlant, il est très au delà de la majorité de la production.
Attention que c’est un caisson qui doit être utilisé coupé assez bas et avec une coupure à 80hz; je crains fort qu’il ne se fasse battre par un Velodyne DD question suivi musical.
Ici, on à affaire à un maitre de l’infragrave. En niveau bien entendu mais aussi en maitrise ce qui à mon avis le prédestine tout de même à accompagner des colonnes déjà conséquentes.
Je n’ose d’ailleurs imaginer comment doit se comporter un F212 ou pire un Gotham 213 !!!
L’écoute de l’album de Hooverphonic fait apparaitre une force tranquille. La musique est plus agréable avec une telle assise. Par moment, parfois je découvre des subtilités qui m’avaient échappées même sur mes 801d. Sur la plage 3, ça frappe et si on monte le volume… ça martèle véritablement. Sans aucune fatigue et avec une rapidité qui fait plaisir à entendre.

Il est d’autant plus dommage que ce JL Audio n’est pas télécommandé pour parfois le couper et se rendre compte de sa présence discret mais tellement indispensable.
Ah je ne sais pas si je vous en avait parlé mais le silence de fonctionnement est très impressionnant. En effet, pas de bruits parasites, de clos ou autre buzzz. L’électronique interne est très maitrisée et ça se sent.

Bref, j’ai été enchanté par ce caisson mais il n’est sans doute pas encore pour mon usage personnel le plus adapté.
Il me faudrait quelque chose qui encaisse encore plus car il faut bien avouer que étant en maison sans voisin, je peux mettre la musique et les films à n’importe quel niveau.
Madame et moi avons tendance à en abuser d’ailleurs.

Je n’ose cependant imaginer le choc pour des personnes qui vont le marier à une paire d’enceintes classiques.

Ah oui, vous trouverez ça et là des photos du F113 à côté du Paradigm SUB 15 récemment testé mais ils n’ont fait que se croiser…
Je n’ai pas pu les comparer l’un contre l’autre. De plus, je n’ai pas su autant appronfondir le test pour le SUB 15 bien malheureusement; il l’aurait pourtant surement mérité !

Pour le prochain test, je l’ai confronté à un sub que j’ai eu à prêter un moment; le F113 tiendra t’il le choc ?

F113-27

 

Conclusion:

ok le HC, c’est clairement son dada
ok première octave largement palpable
ok puissant et dynamique
ok finition/ construction/ fabrication
ok poids (gage de stabilité)
pasok grave encore un peu « gras » par rapport à certaines références…
pasok prix
pasok poids (indéplacable seul)
pasok usage limité à la première octave (pas assez vif au delà)

N'hésitez pas à commenter ce billet

24 Commentaires pour “Test: JL Audio F113”

  1. david dit :

    Arf! Que vaut le Para Sub15 face à lui? Et une référence du genre DD15?

    Les questions auxquelles nous n’auront pas de réponses, dommage!

  2. Ashram dit :

    Il est supérieur a un dd15 en hc c’est certain !
    Avec le sub 15 la différence et plus réduite mais le jl audio fait plus facilement de l’infragrave a haut niveau que les deux autres :)
    Difficile de pouvoir faire un comparatif avec tout les caissons du marché !

    Olivier

  3. david dit :

    Merci Arshram pour ta réponse!

    J’ai écouté le petit de la gamme Signature de Paradigm et je suis tombé dingue. Je crois que je vais avoir du mal après ça à trouver un autre caisson bon! ^^
    Vraiment je te conseil d’essayer, de te le trouver! C’est la première fois ou j’ai préféré couper les fréquences basses d’une paire d’enceinte.

    Vraiment c’est démoniaque, nuancé, rapide, tendu, profond, omnidirectionnel, beau.. Cher.
    Je crois que tous les adjectifs positifs que l’on peut trouver à un caisson, sont réunis sur ce petit.
    En plus, ça fait moins gros qu’un Sub15.

    J’aimerais tellement savoir ce qu’il vaut face à un DD18, mais je crois que Vélodyne est dans le vent. (A confirmer)

    Bonne journée!

  4. Ashram dit :

    Je viens de terminer le test du SUB1…

  5. david dit :

    ^^ Qu’elle coïncidence!

    Alors tes impressions?
    La publi est pour quand ?? :)

  6. Ashram dit :

    Hehe il faudra être attentif; je suis en train de traiter les photos et de rédiger/ remettre en forme le texte mais c’est encore plus cher que le JL audio …

  7. david dit :

    Certes, mais je présume que le prix en vaut l’expérience.
    Je te souhaite bon courage pour le boulot qu’il te reste.

  8. david dit :

    Mais c’est vrai que ce n’est pas pour n’importe qui. Va falloir patienter et attendre les occasions à -50% et même là, ça reste destiné au plus chanceux d’entre nous.

  9. ashram dit :

    C’est un caisson haut de gamme et il convient donc de l’intégrer (comme le JL Audio F113 d’ailleurs) dans une installation déjà conséquente !

  10. david dit :

    Donc d’après toi, l’intégrer dans une config modeste, avec des enceintes relativement petites serait du « gâchis »?

  11. ashram dit :

    je dirais que il faut au minimum des colonnes ou alors de très bonnes (grosses biblios)

  12. Sevydrago dit :

    Cela étant, avec des enceintes tels que les miennes, B&W CT 7.3, finalement conseils tu de partir sur le F113 ?

  13. Ashram dit :

    Elles sont monstrueuses tes B&W; aucuns soucis ;)

  14. david dit :

    Je suis en train de relire avec attention ton test sur les RF7 MKII aux-quelles tu compares les Studio 100.
    Ton avis varie en faveur de l’une puis le l’autre à plusieurs reprises.
    Finalement, tu saurais me dire globalement qui l’emporte et pourquoi?

    D’après ce que je peux en conclure, je dirais, qu’elles ont chacune leur signature et que c’est avant tout une affaire de goût et de style musicale.

    Néanmoins j’en viens à me demander si une des deux est plus polyvalente et si oui la-quelle? (je crois voir, que le match tourne plus fréquemment en faveur des géantes?)

    Je sais que tu dois faire appel à tes souvenirs pour me répondre, désolé.

    PS: Je suis assez surpris des réactions à ce sujet. Certains dénoncent ton partis pris, alors qu’au contraire, tu mets en exergue et en toute impartialité les défauts de chacune. Difficile de comprendre, surtout qu’il s’agit d’enceintes jouant dans la même gamme de prix.
    Assez curieusement, certains pensent détenir l’enceinte parfaite.

  15. ashram dit :

    ce sont deux enceintes très différentes mais d’un point de vue perso; je vivrais plus facilement avec une studio 100.
    les RF7 sont plus démonstratives et donc en HC; c’est un régal mais sont aussi plus fatigantes.
    D’ailleurs une démo de 5min avec elles et on est soufflé; après des heures… c’est autre chose !
    Sur de la musique, je préfère nettement les Studio plus musicales et avec un beau médium mais… rien ne vaut une écoute pour se forger sa propre opinion ;)
    Après tout, mon avis ne vaut pas plus qu’un autre.

  16. david dit :

    Ohh si! Ton avis m’importe beaucoup.
    Dans tes critiques je me retrouve bien souvent. Quand il s’agit de matériels que je connais, mes impressions sont rarement éloignés des tiennes.

    As tu déjà écouté les 803S de BW ?
    Si oui, comment les situerais tu face au Sutdio 100?

    Franchement j’hésite entre des Studio 60/100 et les BW 803s pour les-quelles j’ai de bon prix.

    Des 3, je connais uniquement les Studio 60. Je les trouves vraiment top! Mais un léger manque dans le grave ce fait ressentir parfois (sur la musique électronique notamment et les percussions).
    J’imagine que les Studio 100 sont les mêmes, mais en mieux.. Plus de grave, plus d’assise et surtout une plus grande image sonore…?

    Je n’est jamais écouté les 803S, mais je les trouves magnifiques. De plus elles ont des dimensions plus raisonnable que les studio 100 et à ce qu’il parait elles bataille dans la même cour.

  17. ashram dit :

    non, je ne connais pas les 803s mais ce ne sont pas les plus réputée de la gamme !

    elles ont toujours souffert de la 803D. D’ailleurs, je pense que c’est une folie de prendre une B&W qui n’a pas le tweeter D tellement il apporte un plus (enfin lui et le filtrage)

    Les studio 100 sont un gros cran au dessus des 60 de part leur médium déjà et puis de part le grave bien plus imposant :)

    En dimension raisonnable, il y a aussi les Kef R500 et R700 aussi !

  18. david dit :

    Et penses tu que le tweeters Diamant soit vraiment au dessus des tweeters de la gamme Studio de Paradigm ?
    (en dehors de la fréquence de résonance du diamant qui est plus haute que celle de l’aluminium)

  19. Ashram dit :

    je ne saurais dire… je n’ai pas fait de comparatif entre les deux mais les nouvelles signature V3 ont tellement bonne réputation que ont compare régulièrement les S6 et S8 aux 803di et 802di…

  20. david dit :

    Penses tu que tu pourrais quand tu auras un moment (si toute fois ça t’arrive) envisager un comparatif sérieux entre les Studio 100 et les Signature S6 ?
    (Un peu de la même manière que les Monitor VS Studio. Ça nous a permis de bien se rendre compte que la différence de prix était justifié avec un résultat beaucoup plus musicale pour les Studio)

    Ça serait vraiment top!
    D’autant plus qu’on sent que ton test des S6 n’a pas été fait dans des conditions optimale et du coup ça laisse une impression amère de ces enceintes pour un tel prix.
    Pourtant, je les écouté il y a peu de temps et j’a eu l’impression que ça explosait des studio 100. Mais n’ayant pas pus tester en même temps et sur le même matériel, il m’est difficile de confirmer.

  21. Ashram dit :

    impossible.
    je devrais investir dans des studio 100 et des S6 et les budgets sont trop élevés !!!

    de toute façon, les Signatures sont à comparer à des B&W di !
    c’est dire si les signatures sont très au delà des studios en fait :)

    une solution intermédiaire peut être, des paradigm Tribute. Série spéciale 30° anniversaire; un savant mix d’élément de la studio et des signatures !!!

  22. david dit :

    Pourtant ce qui m’interpelle, c’est le peu d’enthousiasme que tu as eu lorsque tu as testé les S6, alors qu’au contraire, tu étais extrêmement enjoué lors de tes écoutes sur les Studio 100… C’est d’ailleurs les Studio 100 que tu as choisis comme référence dans tes comparatifs et plus d’une fois.

    D’après ton test, les S6 avaient l’air d’avoir un rapport qualité-prix vraiment mauvais, alors que les Studio 100 en avait un extrêmement bon. J’ai finalement pensé que le résultat devait être assez proche…

  23. Ashram dit :

    Sauf que maintenant nous somme à une nouvelle génération de S6 (puisque nous sommes à la version 3) et que la donne semblé avoir considérablement changé !!!

  24. david dit :

    Ok merci Ashram!

    Tu ne précisais pas la version dans ton test, j’ai donc toujours pensé qu’il s’agissait de la v3.

Laisser un commentaire