Test: KEF Q600c & Q300

q600c-2

Commençons par le test – rapide – de la KEF Q600c:

Le déballage de la KEF Q600c n’est pas très compliqué; c’est exactement le même que pour les centrales de quasi toute les marques.

Physiquement de la taille d’une Klipsch RC62, une chose choque immédiatement: elle n’est pas bass reflex. Comme sur les colonnes de la marque, Il n’y a réellement qu’un woofer actif (celui de droite) tandis que celui de gauche est passif.

Facile à identifier parce que la suspension est un peu plus molle sur le passif et quand on fait jouer l’enceinte; il est plus facile de le freiner à la main.


Spécifications techniques (données constructeurs)

  • Réponse en fréquence: 45Hz-40kHz +/-2dB
  • Puissance admissible: 150W RMS
  • Sensibilité: 87dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 8 ohms
  • hp hautes fréquences: Dôme ventilé en aluminium de 25mm
  • hp moyenne frequences: Uni-Q de 165mm en aluminium
  • Crossover: 500Hz/ 2500hz
  • hp basses fréquences: trois woofers de 165mm en aluminium (dont deux radiateurs passifs)
  • Hauteur: 210 mm
  • Largeur: 629 mm
  • Profondeur: 302 mm
  • Poids: 14,1 kg
  • Finition: Wengé, cherry,  black

La finition est exactement la même que sur les Q700.


Avant de commencer les écoutes, je suis passé par la phase obligatoire de test par générateur pour déterminer à quelle fréquence de coupure j’allais la filtrer. Sans aucune surprise, le niveau chute très fortement en dessous de 35 hz et il faut au minimum la filtrer aux environs de 40-50hz. Personnellement, j’ai choisis de rediriger le grave en dessous de 60 hz sur les frontales.

Ensuite, reste à la calibrer avec le bruit rose puis avec la voix identique sur chaque canal de mon disque de compilation maison en DTS plein débit.

Enorme surprise au bruit rose, le rendu est exactement le même que celui des Q700 !!!

Impossible sur ce critère de faire une distinction sur les trois canaux frontaux ! ça promet une belle cohérence mais il fallait quelque part s’en douter puisque c’est le même UniQ sur chaque enceinte.

Sur le test de voix tournante en DTS; résultat identique: impossible de faire une distinction de rendu entre les trois enceintes et ce malgré l’emplacement différent.

ça veut dire que  comme je le pensais; le fait d’utiliser des enceintes à radiateurs passif laisse beaucoup de liberté de placement et subit moins l’influence des murs et encoignures qu’une bass reflex.

Lors de mes extraits habituels: Toy Story 2 & 3, les noces funèbres, Pirates des Caraïbes 2, mon disque test DTS etc…


Le constat est toujours le même: ce n’est pas la meilleure centrale du marché mais c’est celle qui est la plus cohérente avec les frontales de la même marque.

Que ce soit avec des Q700 ou des Q300… la scène sonore est vraiment fusionnée sans différence de timbre ou autres joyeusetés.

Paradigm n’est pas mal dans son genre non plus et même si une CC390 est fatalement bien meilleure; la cohérence ets un peu moins bonne avec des M9 ou des M11 qu’avec ces Kef.

Klipsch est encore un peu derrière je trouve à ce petit jeu.


Conclusion:

association avec d’autres Kef impérative tant la scène sonore est cohérente

présentation, bornier


pas la meilleure dans l’absolu

grave un peu court et médium aigu un peu calme







Ensuite, passons au test de la Q300:

Dotée d’un unique UniQ, elle à encore des dimensions relativement compactes.

L’évent frontal est une bonne chose car on pourra la coller près d’un mur sans avoir une grosse bosse dans le grave et haut grave. Dans le pire des cas, si collée au mur le grave fait masque sur le reste du spectre alors des bouchons sont fournis pour mettre dans l’évent ce qui à pour conséquence de lisser la réponse dans le grave mais d’en limiter aussi son rendement.


Spécifications:

  • Réponse en fréquence: 42Hz-40kHz
  • Puissance admissible: 120W RMS
  • Sensibilité: 87dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 8 ohms
  • hp hautes & moyenne fréquences: tweeter 25 mm en aluminium (dôme ventilé)/ UniQ de 165mm
  • Crossover: 2500Hz
  • Hauteur: 300mm
  • Largeur: 21mm
  • Profondeur: 302mm
  • Poids: 7,7 kg
  • Finition: Wengé, cherry,  black

La finition proposée est ici la noire qui fait bien ressortir le gris de la membrane.

La finition est identique à celle des Q700 et le bornier à l’arrière est le même également.


A l’écoute…

Dead Can Dance – Wake

Sur « host of séraphin » le rendu est étonnant et la descente dans le grave est surprenante pour une si petite enceinte . Il n’y en à de tt façon pas assez pour que le morceau nous fasse rentrer dans une transe incroyable mais tout de même c’est surprenant.

Les Paradigm Atom monitor sonne encore bien plus petite et un caisson est ici absolument nécessaire.

Par contre, elles « ouvrent » plus j’ai l’impression mais il y a plus de dureté dans le médium est celui ci est moins charpenté. il est probablement moins neutre aussi.

Quand on monte le volume, il peut devenir dérangeant alors que ce n’est pas le cas avec la Q300 qui est plus à son aise.

En fait les conclusions sont exactement les mêmes que entre Q700 & M9.


Louise attaque:

Sur la plage 12, les Paradigm Atom mettent plus d’air dans la musique et le réalisme du violon est dès lors meilleur mais au prix de certaines duretés complètement absentes avec la Kef.

L’ensemble sonne vraiment plus creux que sur la Q300.

Avec la Kef, on est plus facilement transporté sur le lieu de l’enregistrement.


Vanessa Paradis – best of

Une assez grosse membrane dans une caisse raisonnable donne un bon résultat mais il manque l’ampleur typique d’une colonne. Le grave est tout de même assez timide sauf si le mixage à été exagéré. Ce n’est pas le cas ici.

En fait, mis à part le registre grave, le résultat est identique à celui des Q700.

Je pensais que le format biblio augmenterait un peu la spécialisation mais non. L’uniQ est à priori bien maitrisé pour ne pas donner des résultats trop variable d’une caisse à l’autre.


Disque Test – Staccato 2:

Ayant après recherche et déballage de mes caisses de déménagement; j’ai enfin remis la main sur cette perle !!

cd très particulier car réalisé avec deux micros et avec une tête spéciale (reproduction humaine) ce qui donne un résultat très naturel.

Plage 25:

malgré l’excellence de cet enregistrement, la reproduction par une bibliothèque est trop limitative.

Je referai des test avec cet album plus tard…


Hooverphonic – Sit down and listen to Hooverphonic

Ici, le cd est assez chargé dans le bas du spectre et l’écoute ne parait du coup pas écourtée. Enfin, pas trop.

J’ai également essayé les deux mousses livrée avec les enceintes pour les mettre dans les évents. Cela à pour but de limiter la réponse en fréquence de l’enceinte et de faire perdre toute l’énergie réputée par l’évent !

A utiliser si les enceintes sont très proches des murs mais chez moi… ce n’était vraiment pas à envisager.

Finalement l’écoute de bibliothèque du moins sans caisson… j’ai tout de même du mal parce que c’est vraiment très très court et ça enlève toute une partie du morceau.

C’est bien sur valable en règle générale parce que sur certain CD ou bande son de film… une colonne n’apporterait pas grand chose d plus !

Pour les Atom, c’est pour moi bien trop court sans caisson.

J’ai été tenté sur ces tests de brancher le Sub Millenia mais je ne voulais pas fausser mon jugement.

J’ai donc préféré m’en tenir à l’écoute des biblios seules !!


Katie Melua – Piece by Piece

Très beau médium, définis et neutre mais encore ce grave trop court.

Ceci dit, je préfère tout de même ça qu’une biblio qui essaye d’en faire des tonnes et qui du coup… sort une bouillie pas possible !

En comparaison, les Atoms sonnent plus fraiches dans les voix, en fait comme si le médium était un peu plus creusé mais que le haut médium était un peu en avant.

Le grave est encore plus court ce qui est logique vu la surface émisse du woofer moindre ainsi que le volume de charge.

L’ensemble n’est pourtant pas désagréable à écouter car l’enceinte est moins neutre que la Kef.

L’Atom est un peu plus enjoliveuse en vérité.

Mais globalement la Kef est plus juste, plus complète et se satisfera plus facilement à elle même que la Atom qui est vraiment destiné à une écoute soit de proximité soit à de très petite pièce (ou alors avec un renfort)

En home cinéma avec un bass management redirigeant le LFE sur les Q300 et bien, c’est étonnant !

Les Kef recevant alors une surcharge de grave, elles se réveillent et la scène d’intro de toy story 2 en DTS plein débit est étonnante et avec un niveau de grave auquel que je n’attendais pas !!

En plus ça descend sacrément bas et le 30hz que j’avais mesuré avec mon générateur de fréquence est bel et bien là !

Même pirates des caraïbes 2 est étonnant mais il faut dire aussi que la zone 25-40hz bénéficie d’un fort roof gain dans ma pièce et que ce sont des fréquences en générales très chargées dans les bandes sons de films.




Conclusion

comme les Q700, neutralité appréciable

grave pouvant être pas mal dans certaine circonstance (pour des bibliothèques)

bornier bien pensé


toujours cette finition vinyle

neutralité oui mais un peu calme (pas idéal pour de la musique très rythmée à mon avis)

N'hésitez pas à commenter ce billet

11 Commentaires pour “Test: KEF Q600c & Q300”

  1. perfectsong dit :

    Bon et Bien merci.
    Seul La centrale me fait réellement de l’œil

  2. Maccallen dit :

    Merci pour vos tests.

    Pour moi cela confirme mon choix.

    Q700 et Q600 à l’avant. J’ai pu les écouter en système home cinéma et l’harmonie qui en ressort est très agréable. Avec soit les Q300 ou Q800 à l’arrière. Les Q300 par rapport à leur taille sont phénoménales niveau rendu.

    Le caisson m’a étonné également, je l’ai trouvé assez véloce.

    Enfin je suis convaincu, reste les finances. Je pense qu’un système home cinéma complet en Q chez Kef me donnera ce que je cherche. Un son clair et net qui ne donne pas mal à la tête ! J’hésitait avec un système en série 680 chez B&W mais le Kef va vraiment plus loin.

  3. Chazz dit :

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire le nom du pied sur lequel repose les Q 300 ?
    Merci d’avance

  4. Bowers dit :

    ça sent le Spectral non ?

  5. Chazz dit :

    Merci pour l’info,je pense aussi qu’il s’agit de Spectral mais je n’arrive pas à trouver la référence.

  6. Olivier dit :

    Oui, c’est un spectral QS

  7. Olivier dit :

    Oui c’est un spectral QS

  8. Romain dit :

    Bonjour, j’ai acheté ces enceintes et j’en suis très satisfait. J’ai une question : sur la photo où on voit les bouchons, il y a également deux pièces noires. Je les ai bien eu dans les boites, mais je ne sais pas à quoi elles servent. Pouvez-vous m’éclairer car Kef ne fournit pas des notices très complètes ?

  9. Benoit dit :

    Bonjour,
    Pour avoir cette scène sonore fusionnée, faut-il avoir les uni-Q de même diamètre ?
    J’ai une centrale Q200c (13 cm).
    Est-ce que les Q700 (16 cm) iraient bien ? C’est celles que je souhaite…
    Ou il vaut mieux avoir les Q500 (13cm) pour la cohérence ?
    MERCI d’avance :-)

  10. aliook dit :

    Salut ashram,

    Très bon test et bonne remarque sur les enceintes à radiateur passif et leur liberté de placement par rapport aux enceintes bass-reflex.

    Par contre pour la Q600c quand tu dis « elle n’est pas bass reflex. Comme sur les colonnes de la marque, Il n’y a réellement qu’un woofer actif (celui de droite) tandis que celui de gauche est passif »… excuse moi de te le dire mais c’est tout le contraire: les enceintes de la série Q sont à la base des « box closes » et c’est justement le fait d’incorporer des radiateurs passifs qui leur doit leur appellation « bass reflex ». Car ça leur permet de descendre plus bas et d’éviter un grave « mou » comme sur les box close classiques.

    En conclusion: si il y a, sur la Q600c, « un woofer actif (celui de droite) tandis que celui de gauche est passif » alors c’est bien une bass-reflex

  11. ashram dit :

    En fait le volume d’air qui est déplacé dans l’évent (sur les bass reflex)et qui sert aussi d’amortisseur est équivalent au volume d’air que la membrane va déplacer dans le cas d’un radiateur passif.
    Cela étant, le comportement à l’écoute n’est pas tout à fait pareil et du coup…. c’est pour ça que dans mes anciennes lectures; on scindait bien les deux approches !
    Après, chacun peut en tirer ses propres conclusions hein ;)

Laisser un commentaire