Test: Klipsch B2

 

Alors, On continue cette fois avec une autre petite bibliothèque mais de la gamme synergie à savoir la B2 !

Physiquement de dimensions globales comparables à la RB51 ; elle parait pourtant plus petite car surtout nettement moins profonde !

Les dimensions exactes étant : 32cm de haut pour 18cm de large… et en profondeur seulement 20cm !

Le poids est sensiblement pareil puisqu’elle pèse 5 kg.

L’évent arrière est toujours présent mais n’est non plus laminaire mais rond (comme d’habitude en fait). Enfin, il n’est pas exactement rond non plus mais plutôt ovoïde.

 

IMG_2716

 

Par contre, le crochet qui servait à l’accrocher au mur n’est plus présent ; bizarre.

La finition générale est un cran en dessous (bornier, finition vinyle, plastique gris mat qui sert de support au pavillon).

Le woofer est toujours un 13cm qui parait ceci dit un peu moins rigide que celui qui équipait la RB51 et le tweeter est lui un 19mm et non plus un 25mm !

Le filtrage est dès lors différent. En effet, un tweeter plus petit doit être filtré plus haut ce qui est le cas ici puisque le crossover annoncé est à 2300hz. Je ne sais malheureusement pas vous donner la pente de ce filtrage qui est toujours une donnée que les constructeurs oublient… En démontant le filtre arrière, il aurait été possible de le trouver mais je ne me suis pas lancé dans l’aventure.

Ici, la grille de protection est traditionnelle avec des petites tututtes qui dépassent d’un peu partout ce qui prend un certain temps pour la retirer et ce qui doit être fait avec soin pour ne pas casser les pattes plastiques. Il faut quand même remettre les choses à leurs places et se dire qu’on est en face d’enceintes à moins de 300€/paire… on ne peut décemment pas leurs demander beaucoup plus !

Que donne l’écoute de ces petites ?

Encore plus surprenant que les RB51 !!!

 

IMG_2715

 

Le grave descend moins bas mais par contre, il est plus nerveux et dynamique. Pas plus présent en vérité mais vraiment plus vif. La partie médium-aigu est aussi plus en avant ce qui se traduit par une impression générale de transparence plus poussée que sur la RB51. Par contre, il y a un revers à la médaille, c’est qu’elle pardonne moins les enregistrements et que ça peut plus vite siffler (sans agressivité manifeste du moins sur mon système).

Je dirais qu’elle est plus démonstrative mais moins polyvalente.

Il faudra de préférence la marier à un amplificateur doux ou neutre mais surtout pas montant sinon, il y aura une acidité omniprésente qui lassera à coup sur.

Rapporté au prix, le rendu est assez exceptionnel et 5 enceintes pareilles avec un bon petit caisson… c’est sensations assurées !!

Le rendement me parait un poil meilleur que les RB51, pas grand-chose mais suffisamment pour que lors d’essai entre les deux il faille bouger de 3-4 dB le potentiomètre de volume !

Ça peut être aussi du à la différence de sonorité.

Difficile de choisir entre celle-ci et les RB51… c’est plus une question de goût je pense.

Remarque : la finition cherry me plait plus mais j’aurai l’occasion d’en reparler plus loin puisque j’ai testé les B3 dans cette couleur !

 

Conclusion :

 

  1. + rapport prix/ prestation assez exceptionnel
  2. + vive et énergique, le son klipsch
  3. + toute petite et facile à alimenter

  1. - sonorité montante (attention à l’association)
  2. - finition assez sommaire
N'hésitez pas à commenter ce billet

3 Commentaires pour “Test: Klipsch B2”

  1. vindermere dit :

    Bonjour,

    Je suis l’heureux propriétaire de ces enceintes depuis peu. Mais lorsque je m’approche du tweeter j’entends un léger grésillement qui n’affecte pas la musique (il faut coller son oreille). Je voulais savoir si c’était normal ou si j’avais mal fait mon rodage, j’ai utilisé une plage de bruit blanc et des signaux sur un cd test à faible volume j’espère qu’il n’y a pas de lien de cause à effet.

    Merci de votre aide.

  2. Melchior dit :

    Bonjour,
    Je viens de les acheter (140€ la paire) pour les associer à un caisson Celestion et je dois avouer que j’ai été énormément surpris par le son (surtout au niveau du grave) que cette petite enceinte arrive à sortir. Impressionnant !

  3. bishabawoo dit :

    Bonjour, et bonne année !

    Vous dites:
    « Il faudra de préférence la marier à un amplificateur doux ou neutre mais surtout pas montant sinon, il y aura une acidité omniprésente qui lassera à coup sur. »
    -« – sonorité montante (attention à l’association) ».

    Je comptais acheter en occasion le pack 5.1 HDT 500 et associer ces B2 à mon Ampli YAMAHA RX V-363.

    Qu’entendez vous par « Montant », c’est le cas des YAMAHA en général ??

    Merci

Laisser un commentaire