test: Klipsch ICON XF-48

 

Par manque de temps, je ne sais pas vous proposer le test RF62-RC64-RS62 avant ce test ci, j’ espère que vous ne m’ en voudrez pas.

 

 

 

Voilà le premier contact avec la nouvelle gamme ICON de chez Klipsch.

Plusieurs modèles sont disponibles au USA mais un seul en Europe pour l’instant à savoir les XF-48 que je vais tester ici.

Le reste de la gamme se compose de :

XB-10 qui sont des petites biblios.

XL-12 et XL-23 qui sont plus des enceintes à accrocher de part et d’autres d’une LCD ou d’un plasma.

Et de deux caissons à savoir le XW300d et le XW500d.

 

400x400xf48gamme

 

Toutes ces enceintes sont passives et la seule auto-amplifiée est la XF-48.

Je ne sais pas trop pourquoi nous n’avons droit qu’à la XF48 mais je sais que pas mal de brevet sont en cours sur cette gamme ceci pouvant expliquer cela.

Attardons nous maintenant sur les caractéristiques annoncées pour ces XF-48 :

Une réponse en fréquence de 40hz à 23khz soit globalement la même chose que les RF62.

Une amplification active de 110w RMS (200w crête) en classe A/B pour l’aigu et en classe D pour le grave. Pas d’autres précision et comme ce ne sont pas les miennes, je ne me risquerai pas à les désosser complètement.

Un tweeter en titane de 0.75 «  et deux woofers de grave de 13cm plus deux radiateurs passifs de forme « originale ». ça par contre… ça me fait peur car je ne suis pas du tout fan des radiateurs passif et l’expérience des caissons RT chez klipsch m’a prouvé que ce n’est pas quelque qu’ils maîtrisaient… on verra bien à l’usage

Un coffret entièrement en aluminium, point sur lequel je reviendrai plus tard.

Des entrées haut niveau ou RCA ( à privilégier) pour les amplifier correctement.

Et enfin un poids de 17.2kg (ce qui n’est pas énorme finalement) et surtout une taille démesurée de 1m24 !!!

Une fois la caisse arrivée, on ne peut que rester pantois devant la hauteur vertigineuse.

 

IMG_3457

 

Par contre, la largeur et profondeur est très contenue et le poids également ce qui fait qu’elle est assez facilement transportable (même votre serviteur n’a eu aucun problème).

Pour vous donner une idée, voilà la caisse à côté d’une RF82 et d’une RF62

La caisse n’est pas un modèle d’emballage car de la mousse polyuréthane au dessus et en dessous la maintienne ainsi qu’un renfort vers le milieu de l’enceinte mais la paroi de carton est encore assez fine et un gros choc pourrais la transpercer et atteindre l’enceinte.

On est bien loin de l’emballage d’une RC64 ou le Top, le Sunfire HRS12.

Une charlotte entoure l’enceinte et voilà ce que ça donne avant de vous laisser découvrit la belle.

 

IMG_3469

 

Car belle, elle l’est assurément. Je pense qu’on tient là une des plus belle réalisation actuelle de chez klipsch. La finition aluminium anodisé noire est absolument magnifique, aucune arrête et défauts de fabrication à remarquer. L’esthétique est très travaillée et quand madame a vu ça, elle en est directement tombée amoureuse.

Alors oui, elles sont très haute mais ces grandes flûtes occupe une petite surface au sol et s’intègreront à merveille dans des environnement moderne !

À côté d’elles, les RF82 et RF62 passent pour d’immondes caisses.

 

IMG_3471 IMG_3474 IMG_3487

 

Du coup, je me surprends à rêver de performances hors du commun pour ces enceintes ce qui feraient d’elles à coup sur des bests sellers immédiat !

Admirez les détails de finition comme la plaque supérieur façon laque de piano, et le panneau arrière pour le raccordement. Chose choquante, on y voit une fiche pour prise 220v ce qui est tout à fait normal puisque ce sont des enceintes à amplification incorporée mais ce qui par contre compliquera la chose pour le placement car il faudra les relier au minimum avec deux câbles.

 

IMG_3475 IMG_3476

IMG_3497 IMG_3501

Le tweeter n’est pas à compression et les woofers dans une nouvelle texture ressemblant à des fibres de carbones tressées. D’un point de vue rigidité, je n’ai rien trouvé d’extraordinaire, enfin du moins pour les woofers de 13 cm car pour les radiateurs passifs par contre, c’est quasi du bois !

 

IMG_3496 IMG_3499 IMG_3500

 

Nous verrons bien ce que ça donne à l’écoute

Pour le branchement, j’ai privilégié les Cinchs (les hauts niveaux n’étant pas à privilégier à mon avis) et le petit interrupteur de gain est très efficace :j’ai relevé plus de 12dB de différence de niveau entre les deux positions.

 

IMG_3503 IMG_3506 IMG_3513

 

Pour l’écoute, j’ai le plus simplement du monde raccordé mon préampli CP700 à l’entrée des XF-48 et la platine Cd était la fidèle Rossini !

Au premier contact, le son est radicalement différent des enceintes Klipsch habituelles.

C’est beaucoup plus doux, avec un très beau médium bien positionné et par contre il fallait s’y attendre… un grave extrêmement timide !

J’ai principalement écouté du :

Ayo, Katie Melua, Michael Jackson, Hooverphonic de la Lounge et de la musique électronique.

Sur tout ce qui est vocal, c’est vraiment très bien et je préfère d’ailleurs ce rendu à ce qu’on retrouve avec une RF62 par ex.

 

IMG_3515 IMG_3518 IMG_3521

 

C’est plus hifi et musical dans l’âme mais le grave assez court vient brider l’ensemble et ça, c’est vraiment dommage !

Malgré que je m’attendais à ce phénomène ; deux 13cm ne pouvant faire de miracle ; je ne comprend toujours pas pourquoi la solution de deux radiateurs passifs à la place d’évents à été utilisées !

Voilà aussi une photo ou la grille est mise en place ce qui rend l’ enceinte très discrète.

 

IMG_3523

 

La photo comparative de la courbe dans le grave entre les RF62 (photo de gauche) et les XF-48 (photo de droite)parle d’elle-même : le grave en dessous de 50 Hz sur la XF est très atténué et le plateau que l’on voit est en fait la récupération via les radiateurs passifs ! Même le room gain de 30hz de ma pièce n’ est quasi d’ aucune utilité pour remonter le niveau.

 

RF62 L&R XF-48 L&R porte fermée

 

Du coup, l’équilibre global tire vers le médium-aigu. Heureusement que celui-ci est de très haut niveau d’ailleurs.

tient, pour info, j’ai aussi tiré la courbe des RF82 et c’est quasi identique à celle des RF62 avec peut être encore un peu plus de régularité. A l’écoute, c’est pourtant fort différent.

 

RF82 L

 

Précision, lors des mesures et écoutes, les enceintes sont déplacées pour être située exactement au même endroit.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de les tester avec un complément de grave comme un bon petit caisson car on aurait eu là un ensemble actif pouvant se débrouiller dans tout les cas de figure.

 

IMG_3546

 

Alors il est vrai que le prix de 2500€ (public) peut sembler élever et il l’est effectivement mais… nous avons là une enceinte active qui fonctionne directement si on lui donne un signal bas niveau et qui possède une finition de très haut niveau.

 

IMG_3514

 

Je les vois très bien dans une solution de sonorisation de grand plasma ou LCD ou même dans des intérieurs très design ou dans des intérieurs plus classique mais ou de grosse boites sont proscrites.

 

edit:

après avoir passé plusieurs heures à les écouter ces jours ci (et notamment avec des nouveaux albums dont Etienne Daho), je me suis rendu compte que le grave se libérait de plus en plus et même si celui ci n’atteint pas encore la quantité d’une RF62… il commence à s’en rapprocher sérieusement.

De plus, une chose assez spectaculaire je trouve est la scène stéréo immense qu’elles procurent grâce à l’ étroitesse du coffret (on limite les effets de bord). le retour aux RF62 fait vraiment mal de ce point de vue !

Et pourtant, elles sont située de la même façon !!

La restitution des voix est aussi à un univers au dessus de la RF62 avec cette XF qui au final en offre plus que ce qu’elle paraît. Dès lors, le grave un peu timide (mais très bien intégré et pas boumis) me faire rager car je tenais là, et à mon humble avis, ce qui ce qui se faisait de plus musical chez klipsch. Bien entendu, la RF63 est plus spectaculaire et convient mieux à du grand spectacle mais la restitution des voix est vraiment mieux sur les XF. En vérité, on dirait que klipsch nous à sortit là des enceinte à sonorité bas rendement. Ce qui est finalement peut être le cas puisque on ne sait pas estimer le rendement à cause de l’ amplification.

Voilà, je tenais à rajouter ce petit avis car j’ai un peu de mal à me séparer de ces XF qui ont plus de qualité à l’usage que ce que j’en avais dis il y a quelques jours.

 

 

 

Les voilà pour finir avec quelques autres Klipsch:

 

IMG_3528 IMG_3532

IMG_3545

 

 

Conclusion :

 

  1. + finition de très haut niveau
  2. + rendu musical très hifi dans l’âme
  3. + encombrement (au sol)
  4. + amplifiée

  1. - grave très court nécessitant un caisson
  2. - assez cher
  3. - gamme ICON réduite pour l’instant (pas de solution HC)
N'hésitez pas à commenter ce billet

3 Commentaires pour “test: Klipsch ICON XF-48”

  1. J-B dit :

    Slt olive!

    sympas ton petit CR sur les XF 48… C’est une très belle enceinte mais franchement mais ce coté très doux que du décris, ça me donne l’impréssion que Klipsch dénature petit à petit le son « légendaire » Klipsch avec le Vrai haut rendement… tu vois ce que je veux dire? lol

    La,On est plus dans le design performant que dans le traditionnel Hors norme…

  2. mikL44 dit :

    Je sens que quand cette gamme va s’agrandir, elle va faire des malheurs…

Laisser un commentaire