test: Klipsch Palladium P37f

Après le test du vaisseau amiral de chez Klipsch qui m’avait fait forte impression; c’est au tour de la plus petite des colonnes de la gamme Palladium de passer à la moulinette.

Elle est toute mimi cette colonne mais j’en ai encore mal au dos.
Commençons par le commencement:
Toujours aussi bien protégée dans un double carton immense par rapport à la taille de l’enceinte. Le déballage d’un nouveau produit me procure toujours autant de plaisir. Rien ne change par rapport à la P39f, je n’ai pas fait de photos de cette étape là.

dsc_1320 dsc_1340

Elle m’a paru assez petite et pour cause, elle fait la même hauteur qu’une
RF63 mais elle est galbée ce qui la rend nettement moins massive. Le déplacement est par contre beaucoup plus difficile car elle est très lourde pour sa taille (45Kg).
Je l’ai reçu dans la même finition « expresso » que les P39f mais par contre, ayant eu l’occasion de voir la finition naturelle… c’est quand même encore cette couleur foncée qui est la plus belle (du moins à mon goût)

dsc_1348dsc_1347

Mon « tapotage » habituelle me font dire qu’elle sera nerveuse dans le grave car la membrane est très légère et la suspension souple. Par contre, la résonance de l’évent bien que plus perceptible que les grosse P39f me semble plus haute…et assez nettement !
Cela ne me semble pas de bon augure pour descendre dans le grave.
Membrane légère, volume de charge normal et accord d’évent court… D’emblée, je me dis qu’elle ne descendront pas très bas; on verra si ça se vérifie à l’écoute.

Voici une photo ou les trois colonnes palladium sont à côté de cette P37f; et elle est vraiment toute petite par rapport à ses deux grandes soeurs.
Le prix est évidemment en rapport puisqu’elle est proposée à 6600€ public.

17

Je ne reviendrai pas sur la finition puisque j’avais déjà largement évoqué ce point lors de mon précédent test. Par contre, je ne vous avais pas fait de macro (je n’avais pas le matériel ad hoc) et en voici donc quelques unes:

dsc_1280 dsc_1305

Remarquez le détail et la qualité de fabrication des borniers qui sont prévus pour des fourches ou du câble de grosse section.

Les pointes et contres pointes sont aussi superbes et le modèle que j’ai vissé sur ces P37f est le long mais des courtes sont également fournies.

dsc_1309

dsc_1291

J’ai également fait quelques photos des RF62 en comparaison et c’est là que ça fait mal car elle font très cheap à côté (et c’est pire en vrai). Mais entre des enceintes à 800€ et d’autres à 6600€… il ne manquerait plus que ça !!!

Le galbe des P37f fait vraiment plaisir à voir et la vue de l’arrière est encore plus belle.

dsc_1355 dsc_1369

Voilà les caractéristiques annoncées par klipsch:

  • Réponse en fréquence: 43Hz-24kHz +/-3dB
  • Extension dans le grave: 31 Hz
  • Extension dans l’aigu: 30 kHz
  • Puissance admissible: 275W RMS / 1100W crête
  • Amplification recommandé: 50-600w
  • Niveau sonore max: 120dB (2 enceintes dans une pièce)
  • Sensibilité: 96dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 4 ohms (2.7 ohms min)
  • hp hautes fréquences: Haut-parleur à compression à membrane en titane de 19 mm
  • hp moyennes fréquences: Haut-parleur à compression à membrane en aluminium de 114 mm
  • hp basses fréquences: Trois haut-parleurs de graves à cône aluminium/Rohacell®/kevlar de 178 mm
  • Crossover fréquence aigue: 3400Hz
  • Crossover fréquence médium: 550Hz
  • Type: Caisson bass-reflex via trois évents orientés vers l’arrière
  • Hauteur: 1181 mm (avec pieds)
  • Largeur: 502 mm (305 hors pied)
  • Profondeur: 495 mm
  • Poids: 44.5kg
  • Finition: naturelle, Merlot ou Expresso
  • Construite depuis: 2008

Le modèle que j’ai reçu était partiellement rodé mais pas autant que les P39f donc, le grave devrait se libérer encore un petit peu.

dsc_1362 dsc_1358

Je les ai placées exactement de la même façon que les grosses P39f et j’ai reconnu immédiatement ce médium que j’avais tant aimé. Cependant, il n’a pas encore tout à fait le même corps. Il est plus maigre, finalement un peu moins soyeux. Le pavillon est plus petit que sur la P39f et cela joue sans doute.
Le grave est plus light. En fait, c’est du niveau des RF63 mais encore plus rapide, nuancé mais du coup… ça donne (parfois) une plus grade impression de « légèreté ». Ma pièce est trop exigeante et comme pour les RF63; ça déséquilibre le rendu sonore vers le haut.

dsc_1323

dsc_1325

Elles donnent une impression aérienne qui convient très bien à certains genre (Ayo par ex) mais la musique rythmée par contre est un chouilla trop plate à mon goûts. Pour en revenir à Ayo, la plage 12 est une merveille avec ces enceintes.

René Aubry montre les limites basses de l’enceinte et là ou la plage 4 doit être écrasante de part son grave se retrouve du coup un peu déforcée.
Le rodage améliorera bien entendu les choses mais il ne faut pas s’attendre à un changement fondamental. Par contre yann Tiersen avec l’album « rue des cascades » nous donne un son ciselé, détaillé et jamais dur ou projeté !
La spacialisation est superbe et c’est vraiment agréable à écouter. De même, la transparence est vraiment stupéfiante et c’est là que je remercie l’ensemble pass d’être mat et soyeux (surtout le XP10) ce qui permet d’écouter fort sans fatigue auditive.

dsc_1357

En écoutant d’autres morceaux, je me suis rendu compte qu’en fait il fallait monter le volume et là… le grave se libère !
L’album de Franci cabrel « des roses et des orties » est vraiment magistral et la plage 13 me rappelle l’émotion que j’avais eu avec les P39f !
Il passe superbement même si il faut avouer que le mixage (notamment le grave) est assez typé !

ça convient en tout cas très bien à ces petite klipsch.

J’ai ensuite fait quelques essais avec des CD test avec des fréquences car je n’ai plus de Velodyne SMS sous la main pour le moment.
Alors, elle commence à se faire sentir à partir de 25 Hz mais c’est tout de même assez timide. Par contre, elle est terriblement régulière au dessus.

dsc_1343 dsc_1316

Plus je les ai écoutais et moins la relative légèreté du grave me gênait; en vérité il est d’un très bon niveau… c’est juste que par rapport au p39f, il est retrait.
Ce n’est pas un maigre compliment.
Une enceinte finalement polyvalente et surtout d’un très haut niveau qualitatif !
je suis vraiment très curieux de découvrir les P38f car moins exigeante que les P39f, elles doivent être à mon avis le meilleur rapport qualité/ prix de la gamme.

Reste que à des prix pareils; il est difficile de parler d’un tel rapport !

dsc_1350 dsc_1363

Au final, je ne suis pas du tout déçus de ces petites Palladium même si ce qui leur fait du tord, c’est d’avoir écouté les P39f avant ! En remettant les choses à leur place, il est évident que ces enceintes ne connaîtrons un grand succès déjà de par leur prix mais aussi par le fait que une paire de RF83 pourra en comparaison directe peut être, les mettre mal à l’aise tant la différence entre les deux est grande.

la grande force de la P37f, c’est le médium qui est à un univers de la gamme référence mais klipsch le tarifie au prix fort. Ecoutez la si vous le pouvez, c’est vraiment une chouette enceinte.

dsc_1344 dsc_1367

conclusion:

  • + médium toujours aussi fantastique
  • + grave nerveux, nuancé
  • + très bon équilibre
  • + pas de projections ou de sifflantes même à haut volume
  • - finition de bonne facture mais somme toute banale pour le prix
  • - grave assez léger mais seulement face à des monstres (en vérité, il est suffisant)
  • - excursion basse juste en dessous de 30 hz
  • - une bonne amplification comme sur les P39f est recommandée car elles aiment l’écoute à haut volume
N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire