Test: Klipsch RF7 II

DSC_8122

Le test n’est que partiel car je vais en faire un second dans ma grande pièce du bas comparé à quelques autres grosses pointures ! ça permettra de mesurer l’étendue réelle du grave, et surtout une écoute à environ 4 m des enceintes.

Tout d’abord, elles sont véritablement énorme et surtout magnifique. Le placage est comme sur la RC64 II de toute beauté, les HP impressionnants, super bien intégrés dans leur couleur. De plus, le placage est désormais total et ça participe grandement à l’élégance de l’enceinte. Les pieds cuivré comme sur les RF62 II que j’avais essayé récemment font nettement plus joli que ce qui était monté avant sur les RF7 (que ce soit les anciennes ou les classiques).

Sur les couleurs foncées de ma nouvelle petite salle, le placage ressort vraiment bien et je pense (mais c’est très personnel) que c’est la plus belle couleur que j’ai pu voir chez klipsch. A part la finition claire des palladium qui dans certaines conditions rend vraiment bien également. C’est joli certes mais ce n’est pas non plus un placage comme sur des B&W de la série 800 (encore bien loin de là d’ailleurs).

Mais cette fois, elle seront un régal pour les yeux malgré leur taille de mastodonte…

C’est un point à ne pas négliger, ça ne  va pas passer dans tout les intérieurs ! La grille n’est pas magnétique et est d’inspiration palladium puisque qu’elle ne recouvre pas toute l’enceinte mais juste la partie supérieure en laissant le plage en bas découvert.

Spécifications:

Réponse en fréquence: 30Hz-24kHz +/-3dB
Puissance admissible: 250W RMS / 1000W crête
Sensibilité: 101dB @ 2.83V / 1m
Impédance: compatible 8 ohms
hp hautes fréquences: Haut-parleur à compression à membrane en titane de 45 mm
Crossover: 1200Hz
hp basses fréquences: Deux haut-parleurs de graves à cône Cerametallic de 254 mm
Type: Enceinte bass-reflex via deux évents orientés vers l’arrière
Hauteur: 1233 mm (avec pieds)
Largeur: 295 mm
Profondeur: 415 mm
Poids: 39,5 kg
Finition: Cherry ou noir
Construit depuis: 2010

j’avais commencé par brancher mon serveur Olive, le préampli émotiva et le Pass X150.5 et là surprise…. j’ai vraiment eu l’impression que les enceintes “réclamaient” une bien meilleur électronique !

C’était en fait trop mat mais on sentait un fameux potentiel à l’enceinte à un point tel que madame qui n’est pas hyper fan de klipsch est venue les écouter et à été très agréablement surprise d’écouter des klipsch si douces et finalement si équilibrée !!! Je savais dès lors que ces RF7 II étaient déjà quelque part une réussite !

J’ai alors décidé l’artillerie lourde à savoir UGS & DP500. Enfin, il existe bien plus lourds mais je n’en ai pas les moyens ! Avant de commencer les festivités, démontage en règle et… surprise !!!

Les aimants de woofer sont beaucoup plus petits que les anciens ! Ceci s’explique par le fait que les anciens étaient blindés pour être placé sans danger à côté de tube cathodique ! Comme quasiment plus personne n’a ça maintenant… ils ont retiré le pot de blindage avec le contre-aimant. ça explique facilement pour quoi cette nouvelle RF7 II est plus légère que l’ancienne.

Voici le woofer à côté de celui d’une RC64:

La caisse est par contre plus rigide avec notamment un grand renfort intermédiaire. Le filtre fait, vu de l’extérieur, très enceinte de « supermarché » et une fois démonté, on à ceci:

sur deux niveaux avec une plaque pour le tweeter et une autre pour les woofers. Ils ont toujours utilisé des composants d’aussi mauvaises qualités. ça fera la joie de certains qui remplaceront tout ça mais pour celui qui les achète sans vouloir y toucher…

ça n’empêche pas une enceinte de bien sonner mais ça la bride considérablement en transparence je trouve.

Le pavillon sonne mat en le tapotant… plus que d’habitude en tout cas et l’aimant est de très grosse taille.


Tests en écoute & comparatifs

Vangelis -1492:

Ce n’est pas la spécialité des klipsch en général parce que ce sont des enceintes trop directives et du coup, on ne se sent pas dans une bulle comme ça devrait l’être. ça ne déroge pas à la règle ici avec toute cette musique qui sort véritablement des enceintes et pas plus large. Aussi un autre problème de ces enceintes à compression… tout est sur le même plan.

ça fouasonne de détails, le grave est dynamique à souhait mais peut être pas encore assez propre à mon goûts. Chose très étonnante, le médium est  super bien intégré mais on sent qu’il est reproduit par les woofers et la compression. La fusion à du mal à se faire mais je ne suis qu’a 3m du bord supérieur des enceintes; ceci peut expliquer cela. il faudrait bien prévoir 5m à mon avis pour que ça devienne plus une source ponctuelle (et encore). La compression donne même l’impression de ne pas pousser assez, ce qui est dingue quand on connait le passif des RF7.

Je dénote une petite pointe (qui est peut être du à ma pièce) de résonance dans le haut grave, ceci dit, quelle amélioration par rapport aux RF62 II ou ça (en comparaison pas dans l’ absolu) gueule de partout. Ici, c’est super bien maitrisé. Il y a même des moments ou on oublie qu’on écoute une enceinte à très haut rendement tant parfois, je la trouve presque sage !

Elle pourra se satisfaire sans aucun problème d’un emotiva XPA-2 même si celui ci à un caractère légèrement montant. Après, il faut voir avec le reste de l’électronique et surtout la pièce qui à elle seule donnera 50% du résultat si ce n’est pas plus !

Pour en revenir à 1492, je ne vibre décidément pas mais je sais que ce n’est pas son domaine de prédilection.

Après remplacement pour les essais par des Studio 100, et bien je préfère leur rendu plus mélodieux et diffus mais on est tout de même assez loin de la magie que j’obtient avec les 801d. Comme quoi, malgré l’importance de la pièce; l’enceinte est aussi TRES importante. Le grave même si moins présent vient se déposer plus doucement, de façon plus subtile.

C’est mieux intégré finalement.

Bande originale -Princess mononoke:

Plage 1:

Purée, quelle cogne ! Il y a du niveau, c’est certain… mais le grave ne me parait pas descendre de façon abyssale…. par ailleurs, je suis certains qu’ une grosse membrane ferait mieux que ces 4 gamelles qui ne font pas un front d’onde unis. C’est de toute façon le problème de toute les enceintes qui n’ont pas un haut parleur unique pour le grave.

Sur les Studio 100: Ouf ça pousse sacrément aussi sans cogner autant et là, c’est sur… ça descend plus bas.

Plage 5:

Plein de détails mais j’aurais imaginé qu’il y en aurait plus. Comme sur 1492, je n’ai pas cet effet bulle. ça manque de transparence et de profondeur. C’est dommage et je sens que sur les autres extraits… ça risque de devenir récurent.

Par rapport au studio 100, le gain de rendement est conséquent (presque 8db en pratique) mais pas encore si énorme que ce que j’aurais imaginé. En vérité, on peut pousser tellement fort le volume sans véritablement se sentir agressé que ça amenuise la sensation !

Sur les Studio 100, l’effet bulle est revenu et pas qu’un peu d’ailleurs mais l’établissement des sons manques de mordant, de franchise… de ce côté, c’est le caractère haut rendement

Plage 7:

Très agréable mais là aussi…. presque trop sage pour ces enceintes à hyper haut rendement ! Dingue ça, les diablesses de RF7 ont été domptées !!!

Sur les studio 100, la dynamique est plus tassée mais… les instruments “sonnent” plus réalistes et plus large.

Plage 21:

Qu’on entend souvent dans pékin express pour la petite histoire … Evidemment ça cale direct avec une impression de puissance sans limite. Mais tout est un peu trop confus à mon sens. Je perçois le potentiel de l’enceinte mais je le sens retenu; c’est bizarre. Je pense qu’ un travail sur le filtre en remplaçant condensateurs/ selfs notamment pourrait améliorer la transparence de l’ensemble !

Les Studio 100 ne se sentent plus… ça pousse sacrément pour des enceintes à bas rendement (enfin 93db tout de même). Les claquements et détails sont beaucoup plus réalistes que sur les RF7 II. Curieux car ça devrait être une force du haut rendement et pourtant non… comme quoi les Studio 100 défendent encore chèrement leur peau face à ces grandes colonnes de chez klipsch.

ça ne sera pas toujours le cas.

Katie melua – Piece by Piece:

Plage 3:

La douceur de la voix est bien retranscrite et il n’y a absolument pas de sifflante. On peut pousser le volume assez fort sans crispation. Je note encore une fois que tout sort des enceintes et j’ai du mal à me fabriquer une image sonore en 3D.

Le sweet spot est assez marqué mais moins que sur les RF62 II par contre.

Sur les Studio 100: Même si Katie est plus réaliste dans le timbre de sa voix, le morceau parait bien fade et ça ne sort pas assez des enceintes. dur dur de passer après les RF7 II.

Moins de sweet spot bien évidemment.

J’ai ensuite effectué quelques aller retour entre les deux enceintes et le manque de réalisme de la voix de Katie ressort alors comme une évidence après la Studio 100. C’est bien le seul avantage qu’il leur reste ici.

Plage 7:

La voix ne sonne pas du tout “canard” comme ça peut l’être avec certaines klipsch et la coloration de l’ensemble est bien maitrisé. Enfin moins pour le grave, tout simplement parce que la caisse n’est pas assez rigide, épaisse et que c’est un parallélépipède ce qui n’est qui n’est pas idéal pour lutter contre les ondes stationnaires. Un bon bitumage de la caisse est je pense nécessaire. J’en connais qui vont s’amuser.

Studio 100: Le grave est bien rapide et maitrisé mais… c’est moins vivant et enjoué que sur les klipsch. je ne vais pas dire lassant (n’exagérons pas tout de même) mais sage.

c’est par contre globalement plus transparent.

Plage 8:

Dynamique à souhait, grave pas baveux. Mais Katie ne se détache pas assez et du coup… le résultat sonne un peu brouillon.

Je l’attendais au tournant sur les Studio 100 et c’est moins confus globalement même si ce n’est pas encore parfait.

Je devient difficile je pense …

Plage 10:

Quelle puissance, c’est une enceinte qui en impose assurément ! Le rendement de la partie grave est particulièrement poussé sur ce modèle. En comparaison immédiate avec une RF62 II… et bien c’est surprenant parce que le grave est tout de même bien là sur la petite , mais par contre le médium aigu “chuinte” plus. C’est bien la même famille d’enceinte.mais la RF7 II est cependant moins montante. La différence de rendement est d’environ 3db par rapport aux RF62 II.

La RF62 II ne se laisse absolument pas démonter du tout. On ne l’aurait pas cru quand on voit le gabarit tellement différent des deux enceintes. La “petite” RF62 sort un niveau de grave absolument incroyable pour sa taille.

Maintenant, ces enceintes placées dans une surface de plus de 50m2… ne se comporteront plus de la même façon. La RF7 II paraîtrait du coup bien plus équilibrée que la RF62 II qui deviendra maigre. J’en aurai le coeur net un peu tard.

Bon revenons en aux RF7 II : Elles sont plus transparentes (même si ce n’est pas encore assez) et surtout finalement plus équilibrée d’un bout à l’autre. Plus de détails ressortent alors que son équilibre est meilleur.

Studio 100:  la voix est plus “pleine” que sur la klipsch mais c’est un peu la cohue par rapport à ce que je me souviens des RF7 II

après un retour au klipsch… c’est vainqueur par KO pour les RF7 II qui je m’en doutais sont meilleure sur tout sauf la voix de katie qui devrait encore gagner en corps pour être parfaite !

Plage 11:

Ce n’est pas vilain mais on est assez loin de ce que j’avais obtenu avec les studios 100 en terme de présence. Ici, je ne vis pas assez. Tout sort du même plan et ça commence à devenir agaçant car je suis persuadé qu’il y a moyen d’arranger ça.

Les Studio 100 sont il est vrai plus réaliste car il n’y a pas trop d’instruments avec Katie. Dans le cas contraire, comme par ex la plage 10, c’est la RF7 II qui reprend le dessus.

Dire straits (album compilationen HDCD):

Plage 6

C’est très vivant et on les sens dans leur éléments. La guitare est moins piquante par rapport aux RF62 II, preuve que c’est ici mieux maitrisé. mais par rapport à d’autres enceintes… C’est tout de même plus rentre dedans; ce qui empêche tout de même de pousser le volume au delà du raisonnable. Je note malgré tout un manque de réalisme; encore une fois;,c’est assez brut de décoffrage.

Bien sur, c’est un style d’écoute qui peut plaire mais moi, ça ne me fait pas assez vibrer.

Je suis passé à la plage 4 et le constat est le même. c’est très bien mais pas encore assez….

Comparatif Studio 100: Le rendu est plus typé hifi, c’est en fait mais je préfère. Les guitares sont moins dynamique mais plus réelles. c’est curieux dit comme ça mais pourtant ! Il y a plus d’air autour de la scène sonore.

Les RF7 II sonnent plus live mais il manque quelquechose. A leur avantage, on peut écouter plus fort avec elles. Elles sont globalement plus agréables à écouter à fort niveau que les Studio 100.

Rene Aubry – mémoire du futur:

Plage 2:

Ca en impose mais.. ça manque de magie. Je ne suis plus transporté que ça, pourtant tout est en place. Bizarre

plage 4:

Ce morceau à un rendu très typé haut rendement car on entend beaucoup de chose et ça sort avec énormément de facilité.

Plage 7:

Mmm, ça c’est pas mauvais du tout mais ça manque d’aération en fait. Oui c’est ça. C’est difficile à décrire mais tout les sons sont collés aux autres et c’est ça qui m’empêche d’avoir cette sensation de trois dimensions… vous savez, celle qui colle des frissons. En HC, cette enceinte doit par contre être sacrément démoniaque. J’y viendrai plus tard lors du test de la RC64 II.

En règle général, le rendu est plus aérien sur les studios 100 mais par moment la douceur des RF7 me manque… le médium peut devenir fatiguant car plus mis en avant  alors que ce n’est jamais le cas sur la klipsch !


Francis cabrel – Des roses & des orties:

Plage 3:

C’est très vivant et la voix de francis est pleine mais encore un peu discrète.
Le manque d’aération est ici assez flagrant.

plage 8:

Oullala, ça change du rendu de mon autoradio là ! ça arrache enfin façon de parler parce que ce n’est pas agressif… ou alors il faut pousser considérablement (ce que j’ai fait un peu j’avoue)

Les RF7 II font comprendre ce que haut rendement et dynamisme veut dire. l’aiguille de mon Pass ne décolle pas mais elle vivre légèrement ce qui veut dire que je suis à la limite de l’utilisation de la classe A. Elles consomment donc pas mal malgré leur rendement.

Studio 100 : Je préfère nettement le rendu des RF7 II parce que ici, le bas médium résonne et ça me vrille l’oreille. de plus, ça sonne trop brouhaha.

plage 13:

A fort volume, on entend assez bien cette pointe dans le bas médium. Ca gâche un peu l’écoute mais ma pièce peut être mise en cause surtout quand des enceintes pareilles excitent les résonances assez facilement. Ce qui est bizarre, c’est que ces enceintes demandent à être écoutée fort. ça leur plait véritablement tant elles poussent. Le son est malgré tout très équilibré à bas niveau mais on à vraiment envie de tourner le volume.

Ici, aussi, je préfère le rendu des RF7 par rapport aux studio 100 ! Francis se plait plus sur les klipsch même si ce n’est pas exempt de défaut.


Hooverphonic acoustique:

j’aime bien terminer avec ce cd parce que c’est un de mes préférés.

Plage 2:

toute la partie du bas du spectre est super présente mais le haut est trop effacé. On perd du coup en ambiance, en détails.

Plage 4:

Le grave est d’une puissance phénoménale… à en lézarder les murs et le pire c’est que les 25 cm ne bougent presque pas… ça donne une idée sur la réserve de ces enceintes !

Studio 100 : c’est moins puissant mais ça descend par contre plus bas. Le rendu est globalement plus agréable ici. Déjà parce que la voix de la chanteuse ressort bien et que l’on entend bien les petits détails du morceau.

Plage 5:

Ici aussi, la voix ne sort pas assez, coincée quelque part dans le pavillon ?!? Par contre, elle est moins colorée que ce que j’ai l’habitude chez klipsch. Finalement, je suis victime des éléments haut de gamme que j’ai parfois l’habitude d’écouter du coup; il m’est parfois difficile d’être tolérant. Certains me l’ont reproché et j’en suis conscient mais c’est difficile de se défaire de ça.

Plage 7:

voilà l’exemple frappant de ce que je veux mettre en évidence; il est flagrant sur ce morceau. Le rendu manque parfois de réalisme comme celui qu’on ressentir lors d’une excellente enceinte à bas rendement alimentée correctement. Ici à fort niveau, ça peut devenir un peu… sec. Mais vraiment, on ne peut pas appeler ça un défaut tant le niveau sonore est déraisonnable. Je pousse le niveau pour augmenter la sensation d’immersion mais rien n’y fais hélas.

Sur les studio 100, c’est un peu plus sage mais… les instruments sonnent terriblement vrai et ça donne envie d’écouter le morceau dans son entièreté. Attention par contre que le médium peut être un peu “limite” de par sa présence exagérée.


Cd B&W n°1:

Plage 1& plage 5:

Pas vilain du tout non plus et surtout très vivant. toujours ce petit voile qui empêche au spectacle d’être total. Les Studio paraissent bien fade à côté de ce ça même si l’air est revenu autour de la musique.

Les Studio 100 excitent bien plus les résonances de la pièce, mais l’évent frontal peut en être la cause.

Plage 7:

Le piano n’est franchement pas vilain mais un peu anémié de quelque chose ce qui le rend un peu artificiel.

Sur les studio 100, il est bien plus naturel effectivement mais les attaques sont parfois un peu “dures”. Assez curieusement, les Paradigm paraissent par moment “acides”

Plage 13:

Agréable sans problème majeure à part que je vis ça de très loin, ça ne me donne pas envie d’écouter le morceau en entier et de le (re)découvrir. Le classique n’est pas ce qui leur convient le mieux

Passons aux Studio 100 pour voir tient… Sans surprise… c’est plus musical même si ça supporte moins facilement une écoute à niveau plus fort. Il y a une aération et un réalisme (du à la profondeur et à l’étagement des plans) qui fait que en fermant les yeux, on se projete facilement dans le morceau. Avec les RF7 II c’est plus difficile pour moi.

Plage 14:

Ahahhhh, de l’orgue ! Mmm, le grave est fatalement démentiel même si il ne descend pas dans les tréfonds de l’infra grave. Par contre, c’est trop projeté et mono-plan.

Sur les Studio 100, les réverbérations de salle sont mieux rendues mais il ne faut pas pousser trop fort sinon… des duretés apparaissent. Ce n’est pas un phénomène anormal sur ce genre de musique mais… ça prouve que la RF7 II est prévue pour des écoutes de niveau bien plus élevés.

Plage 15:

Percussions !!! Vu le niveau, mon X150.5 dépasse largement la moitié sur quasi toutes les percussions et les RF7 II rigolent… c’est dingue on dirait que c’est une promenade de santé. En plus, ce n’est jamais agressif. Ca cogne fort oui mais pas de clignement des yeux.

Pour les Studio 100, sur cet extrait, j’ai du pousser de 6 db pour obtenir le même rendement et encore, c’est moins impressionnant.

Les percussions sont décidément le dada des RF7 II.

Plage 16:

Ca elles aiment et le font bien sentir ! Ca pousse de partout et on se croirait à la répétition d’un groupe dans ma pièce.

Les Studio 100 sont nettement plus sage dans leur rendu surtout parce que à haut niveau, le grave se tasse un peu alors que avec les RF7; ce n’est absolument pas le cas !


Noa – Best of:

Le rendu suave de la voix de Noa n’est pas mal mais il faut bien avouer qu’ il y a surement un gros travail à faire sur le filtrage de l’enceinte. On sent un manque de transparence ce qui se traduit par un léger voile omniprésent. C’est frustrant car le potentiel est là; il y a plein de bonne chose mais il y a toujours quelques petits trucs qu’on aurait envie d’améliorer.

Dead Can Dance – Wake:

Un album que je n’avais plus écouté depuis longtemps et que j’ai redécouvert avec d’autres enceintes que je vous présenterai un peu plus tard. Sur les RF7 II, c’est toujours un peu directif et ça casse le voyage qui doit véritablement nous transporter dans un autre monde. Là je suis tout de même très critique car il n’y a pour le prix pas grand chose à véritablement leur reprocher. C’est la nature même des enceintes qui fait qu’on aime le rendu ou pas. Je les aime sur plein de chose mais il y en à sur lesquelles ça ne passe pas du tout à mes oreilles.

The host of seraphim:

Grave monstrueux mais un peu trop présent et qui du coup dégoule un peu sur le reste. ça descend vraiment très bas mais j’ai descend entendu plus de nuance de ce registre sur d’autres enceintes. Pour être critique, je rajouterais que la directivité mei gêne un peu.

Severance:

Un peu le même que sur l’autre plage mais la directivité est moins gênante. Belle performance tout de même.

Skellig et Marco Polo:

Le rendu global est vraiment pas mal mais il y a un manque de transparence et de micro détail (ambiance du concert) Je suis certain que le filtre est ici le gros facteur limitatif et que en modifiant profondément celui ci (ou en remplaçant les éléments par des meilleurs)… on obtiendrait un résultat bien plus satisfaisant ! Par ailleurs, les enceintes ne rayonnent pas très large et ça s’entend puisque à de très rares exceptions dans Skellig; on entend les instruments au delà des enceintes. Le grave de l’introduction de Marco Polo est très impressionnant mais il ne pousse pas d’un coup comme un 30 ou un 38cm.

Qu’attend klipsch pour re-sortir de grosses colonnes équipées de pareilles pièces ! ah si, il y a la cornwall…

Pink Floyd – The wall

Ah, elles aiment ça mais parfois en font un peu trop et je me suis senti obligé de diminuer le volume !Rendu très live et un grave bien maitrisé. J’ai juste noté par moment un côté plastique du rendu du pavillon ! C’est la première fois que je le ressent si fort. Par rapport aux anciennes, il y a un gros progrès par contre.

Hors Sujet ! ?

Pour rigoler, j’ai branché mon lecteur bluray en HDMI sur mon Onkyo 808 et…. bien je suis surpris car c’est loin d’être ridicule. Il y a moins de naturel de détails mais c’est tout de même très acceptable. et en stéréo, il arrive à “pousser” les RF7 II même si les impacts sont moins francs. très bonne solution d’attente pour ceux équipé d’un intégré HC. Après, je ne dis pas que quand il faudra alimenter toute l’artillerie de centrale et arrières… ça ira mais bon.


Conclusion:

Enceinte équilibrée sans tendance à la projection
Finition en net progrès
Rendement très au delà de la moyenne
Très bonne partie grave mais attention au placement (events arrières)
Bon rapport qualité/ prix/ performance

Manque de transparence et donc parfois de réalisme
Dimension hors norme
Nécessite une électronique tenant bien le grave

N'hésitez pas à commenter ce billet

50 Commentaires pour “Test: Klipsch RF7 II”

  1. Loulou400 dit :

    Superbes enceintes, merci pour ce test bien complet..

  2. Loulou400 dit :

    Merci bien Super test, elles donnent vraiement envie ces nouvelles RF7 .. Tous mes voeux pour cette nouvelle année .. Cordialement ..

  3. Ashram dit :

    merci pour votre commentaire :)

  4. Merci beaucoup pour ce test très complet…même s’il n’y a pour moi aucun rapport entre les deux modèles comparés. Je me suis séparé (à regrets) de mes RF83 récemment et je passe commande d’une paire de RF7 MK2 d’ici quelques jours..sans la moindre hésitation au vu de ses concurrentes absolument inexistantes dans cette gamme de prix ;-)

  5. Paul dit :

    Beaux C.R concernant ces Klipsch.

    Cependant , je regrette dans tes essais une certain manque de neutralité et d’objectivité .
    On sent que tu as un partis prix qui est dès le départ défavorable à ces Klipsch.

    En effet, je suis assez surpris que tu utilises la même électronique pour tester des enceintes tellement différentes!
    Tes Paradigm Studio 100 ou encore tes B&W 801d n’ont pas du tout les mêmes exigeances
    que les Klipsch.

    Et c’est un cruel manque de recul en la matière que de penser qu’ un Pass Lab est un idéal ( même si je le connais très bien et qu’il est excellent) et que l’on détient l’ampli suprême qui saura faire marcher dans les meilleures conditions toutes les enceintes sur le marché.

    Je pense donc que ton test est à prendre avec grande modération car il est surtout le reflet de tes gouts personnels et non d’un réel jugement qualitatif et argumenté sur ces enceintes..

  6. ashram dit :

    @ Paul:

    Disons que quand on fait un test; il faut savoir ou se placer !
    Soit comme un bête annonceur et cela s’appelle alors du publi-reportage et il y a d’autres sites pour ça.

    Soit on partage son avis personnel et fatalement, on est obligé de s’engager.
    Une paire d’enceinte ne peux pas plaire à tout le monde, c’est une évidence mais à partir du moment ou je ne fais qu’énoncer des faits pour la partie technique; là c’est assez clair.

    Pour le reste, je suis en général assez dur et je l’ai été aussi bien avec certaines que d’autres.
    j’ai toujours précisé lors de mes essais que c’était à mon oreille à moi et à mes gouts personnels !
    Et qu’il fallait en tenir compte bien évidemment.

    Je suis dur avec Klipsch il est vrai mais leur politique est de plus en plus laxiste et ça s’en ressent dans leurs produits je trouve; il est donc pour moi honnête de vous le préciser dans mes essais.

    Pour l’amplification, il me semble que en mettant une électronique suréaliste par rapport au prix des enceintes et qui est complètement adaptée pour alimenter des enceintes très gourmandes; ça ne peux pas être mauvais avec des enceintes qui le sont nettement moins. Attention que j’ai également essayé ces RF7 II avec un accuphase e-560 de 2*30w en pure classe A et que le résultat était similaire.

    Je n’ai pas les moyens d’essayer un ampli « adapté » par paire d’enceinte que j’essaye et il faudrait en plus savoir ce que veux dire « adapté ».
    J’ai déja entendu les RF7 II alimentée par d’autres produits que mon ensemble UGS- Pass et c’était à chaque fois moins bien.
    peut être que certains sont fans d’ampli à tube hyper coloré… personnellement; ce n’est pas mon cas.

  7. franck dit :

    bonsoir ,

    j’ aime les beatles et le bon son

    je viens de commander ces RF7 en me disant simplement qu’ un manufacturier qui se donne la peine pour élaborer un si beau produit ne peut pas nous refiler de la merde en terme de musicalité

    (é cé tout)

    je n’ ai aucun repaire mémoriel sur des auditions comparatives

    j’ ai mis 3 semaines à me décider entre B&w CM9 et ces klipsch

    je vais les accoupler avec un ampli rotel 1520 60w (je vais avoir du mal a ranger au placard mon home harman kardon adoré mais c’est pour la bonne cause) j’ espère pouvoir en tirer satisfaction ce sera donc la surprise dès leur livraison jeudi

    surtout pour ces magnifique enceintes, les considerer pour ce qu’ elles sont, …des objets d’ arts !!! qui sont en mesure de m’ émanciper de ces inévitables & horribles caissons de grave ?

    bon ne soyons pas méchant ce test m’ a été utile pour mon choix donc je n’ ai pas eu l’ impression d’ un acharnement particulier contre la marque

    à chacun son oreille et puis d’ abord notre oreille est un organe unique et différent chez chaque individu d’ ailleur je ne suis même pas sùr d’ entendre la même chose que mon voisin en écoutant « white album » ensemble lol (il aime pas les sons cuivré des années soixante)

    en fait en ce qui me concerne, sans même avoir écouté , je vibre déjà pour ces MK2, et les 20m2 du salon aussi

  8. franck dit :

    bon je les ai reçu ces fameusesRF7 et n’ en suis pas déçu; evidemment vu la taille des monstres, il me fallu reorganiser le salon un rectangle de 3,70 sur 5m , bonne surprise les niches de mes deux fenêtres offrent un ecart de 0,20m en + des o,30m compromis initialement prévu pour l’ arrière des colonnes

    j’ ai testé avec « the piper a the gate of down » pink floyd 1967 , …EPOUSTOUFLANT ça monte dans le haut du spectre sans faiblir ces enceintes décortique littéralement l’orchestration ca passe au hachoir on redécouvre des morceaux pourtant écouté mille fois

    tres impressionnant sur les morceaux tout en batterie et percution et le tout sur un support d’ enregistrement année soixante que j’ aurais adoré avoir ces enceintes il y a 30 ans !!!!

    par contre le rendement, la precision se paye c’est vrai par un manque spacialisation et, ne pouvant les laisser s’ exprimer en montant le volume on les sent frustrés dans les graves pourtant très réalistes

    suis presque tenter de l’ accoupler avec mon home harman kardon pour choisir l’ ambiance sonore et la fameuse position 2.1 « Vmax Near » qui spatialisera tout ça mais cet ampli est peu être d’ une electronique un peu légère pour nourrir ces Klipsch de plus le harman n’ accepte pas les fiches banane !!!

    je vais régler le probleme en acquérant sous peu un caisson grave de la marque minimum 400w celà me permettra de rééquilibrer tout ca avec le volume indépendant et obtenir le confort sonore à la hauteur de ces merveilles

    on peut éventuellement jouer si la source est un lecteur genre windows media players avec les améliorations (réglage son equaliser et autres)ou encore avec une bonne carte son haut de gamme et tous ses effets

    bon l’ ampli c’est rotel 1520 je cherche pas + ne pouvant faire un show room indépendant et suis condamné à la polyvalence avec ma dalle en 2.0 ou 2.1 à l’ avenir

    sinon pour les tests je m’ aperçois aussi que ces RF7 adorent la variété française thomas fersen, gainsbourg aussi, c’est vif précis détaillé de manière intersticielle sans jamais fatiguer l’ oreille

    curieusement a fort volume (au regard de la pièce) ça gêne moins le voisinage tout en me gâtant + mes oreilles et ça c’est extrêment précieux je les adorent ces klipsh (j’ étais équipe q acoustique avec caisson infinity)

    bon elle sont énormes de qualité très belle finition des hp et le pavillons d’ une très belle facture elles régalent les yeux ce qui pourrait énerver (leur tailles et l’ emplacemet) là elle en imposent en beauté

    enfin pour moi en qualité d’ écoute obtenue elles dépassent toutes mes attentes

  9. harmonique dit :

    Merci pour ce superbe avis !!!

  10. franck chassepoux dit :

    KLIPCH ReferenceRF7 / velodyne SPL 1200 U la magie s’ opère !!!!

    histoire de nourrir l’ amour grandissant pour ces merveilleuses RF7 ( et accessoire du fabricant US)je transmets mes aménagements en cours

    tout d’ abord rectification sur la surface local salon c’est un rectangle 4,70 sur 3,50 donc à peu près 19 m2 considérant la petite carte joker que represente les deux niches de fenêtre en + et symetrique ou chaque colonne a trouvée sa place avec le débattement arrière necessaire 70 cm

    très important, le debattement latéral ( et j’ y reviendrais) je l’ ai augmenté à 70 cm du mur ;

    ce qui nous donne un écartement des colonnes a 170 cm (en deça du conseil constructeur préconisant un minimum de 180 cm) mais pas le choix

    passons au caisson que j’ ai, après moults essais infructueux, placé à gauche de la colonne gauche axe de la membrane dirigé sur la diagonale du rectangle salon

    réglage étalonnage sur fond musik dance phase à 270° coupure à 60 , laissons faire le travail des bas medium uniquement par les RF7 largements qualifiées pour celà !!!

    alors la petite télécommande propose plusieurs modes (rock, moovies, …jazz)

    je choisi jazz pour le naturel des sons graves emis c’est percutant grace au mode charge close dont le defaut structurel de demande de puissance en sus est largement compensé par les 1200watt en classe D du Vélo

    regage volume à un peu + de la moitié des 80 unités de l’ affichage

    et ,,, j’oubli car c’ est nouveau pour moi, le reglage avec micro de calibrage sur bande EQ dispense ses bons effets;

    ouahh le changement de place de quelques cm + éloignées des murs latéraux, joue à plein quelles différence !!! la spacialisation est revenue le confort d’ écoute est tout simplement ahurissant zone d ‘écoute à 3,5m

    une telle différence que j’ apprécie de nouveau mon ampli rotel (faut dire que j’ ai viré mes câbles de luxe pour remplacer par du cable électrique monobrin en + de l’ acquisition du caisson !!! (conseil de mon revendeur de matos hifi)

    c’est dynamique des aigues vraiment impressionnnt ca monte très haut et sans percer les oreilles tellement moins fatiguant (maux de têtes après écoute disparus)

    et c’est mouelleux à souhait sans être traînassant (caisson velodyne clos ?)

    je redécouvre tout simplement d’ une oreille neuve !!!! tous les 33 cm sortis par les pinks floyd, Bowie des année 75, HF thiefaine, et tant d’autre sur you tube (pas encore interdit et closed ?)

    fichiers d’ origine vinyl offets par tous les internautes passionnés de sons des années 60

    j’ ai eu peur au début pour ce choix je dois dire et aujourd’hui mes enceintes sont rodées tout s’ améliore à l’ l’ audition et c’ est perceptible

    ces RF7 s’ accomode fort bien des petites surfaces pour un peu que l’ on fasse attention au positionnement et du réglage

    dernière chose , sur le rotel , vaut mieux laisser les tonalité treeble et bass neutres !!!

    voilà voilà KLIPSCH forever lolk KLIPSCH IT’S THE BEST

  11. Specimaniac dit :

    @Franck, ton dernier post a tout d’un canular.

  12. Arthur dit :

    Ça tombe bien j’ai le Onkyo HC 808 et une paire de RF 62 MK II et bien l’intention d’aquerir ces belles bêtes une fois :) … Qu’est ce que tu me conseille comme Ampli hifi intégré qui les bousterais bien ?

    KLIPSCH The Best

  13. harmonique dit :

    Il faut prévoir un intégré hifi qui a beaucoup de courant mais pas nécessairement puissant !

    avec deux fois 25-30W en classe A; c’est déjà largement suffisant.
    Certains prennent du tube du coup :)

    Olivier

  14. Alain dit :

    qsx

  15. Alain dit :

    Tu as raison Franck :KLIPCH ReferenceRF7 / velodyne SPL 1200 U la magie s’ opère !!!!
    j’ai la meme configuration et pour pousser j’ai un ampli Hiraga super classe A 30 W entièrement restauré par un fana de Hiraga
    douceur et surtout des graves abyssales et cela confirme l’avis de harmonique

  16. franck dit :

    coucou

    oué je sais, ça le fait bien avec le vélodyne 1200 ultra que j’ ai choisi un peu par hasard

    surtout je ne peux écouter à fort volume, donc ces malheureuses colonnes ne peuvent s’ exprimer dans les basses fréquences le volume indépendant du vélodyne y compense bien mais c’est l’ unique raison de cet achat

    j’ ai quand même mis un moment avant de trouver le bon emplacement (du moins au goût de mes oreilles)

    bon enfin je n’ utilise jamais ce caisson en mode rock ni moovie car ça bave trop et rien de naturel c’est coloré à mort et effectivement ce caisson vibre …pourraient vendre ça avec une grosse plaque de marbre noir d’ Italie (rire) découpée à la forme et à poser dessus pour faire accessoirement tablette

    surtout jamais le volume à plus de 40 (sur 80 unités)
    si on veut que ça envellope un peu + ( toujours à faible volume )vaut mieux sur un équaliseur (source bibliothèque windows média ? ou super carte son externe ….enfin y a de quoi s’ amuser

    bon il est vrai que je ne m’ embête pas trop et souvent la source c’est l’ ordi quoi !!

    après 6 mois d’ écoute , je ne me lasse pas de ces klipsch c’est vraiment superbe

    je pense que pour un grand local (que je n’ ai pas) il est necessaire de dégraisser en installant les pointes de découplage fournies, sinon à faible volume , aucune importance, on pose ça direct au sol

  17. Diabatana dit :

    Slt tout le monde,

    Je tombe par hasard sur ce blog en googelisant Klipsch RF7 et j’avoue que je ne suis pas déçu. Je m’explique :
    Je possède des Klipsch RF82 MKII couplés à un Onkyo TX-NR808 dans une pièce de 35m², plutôt carrée mais avec une demi-séparation. Ce qui donne une pièce irrégulière, avec un espace séparé par une cloison (qui héberge le matos) et une position d’écoute ouverte sur tout le salon. Il y a 3m entre les deux enceintes et ma position d’écoute est aussi à 3m-3m50.

    J’écoute beaucoup de pop, rock, de la world, de la variété française, rarement du classique, et puis toute sorte de choses inclassables… Et puis il y a les enfants qui ont leurs goûts (mes filles écoutent des groupes coréens, voire même chinois, incroyable !!!), sans parler de ma femme aussi mélomane et qui a ses propres goûts…
    Je suis globalement content de l’ensemble : définition, dynamisme, musicalité. La musique est présente même à bas volume.

    Mais, au fil des mois d’écoute, je trouve que tout ça manque de précision, de vivacité et de profondeur dans les graves, à moins de pousser et de pousser encore le volume. Malgré des voisins sympas, je ne peux pas toujours me le permettre. Et puis il y a mon petit gars qui doit faire sa sieste…

    J’envisage donc de modifier mon installation pour gagner en précision et en vivacité, avec des basses dynamiques et profondes, et tout cela à volume modéré (en poussant suffisamment, mais pas trop). Je suis persuadé que la configuration de la pièce et mon ampli sont la source principale du problème. Malheureusement, je ne peux pas changer la pièce, mais l’ampli oui.
    Comme mes moyens ne sont pas illimités, je ne sais pas si je dois commencer par changer d’enceintes ou d’ampli.

    Pour les enceintes, le choix était déjà dans l’air et Ashram et Franck (merci à eux pour leurs tests et avis très intéressants) ont confirmé ce choix : je suis convaincu par ces RF7.
    Mais avec quel ampli ?
    Des avis ?

  18. jauqar77 dit :

    je viens d’acheter des klipsch RF7 mk2, que je vais les driver avec 2 blocs mono MUSICAL FIDELITY XA 200, un préampli NUFORCE MP9 et une platine cd DENON 1510 AE. Je pense que ça va être un pure bonheur.

  19. FRANCK dit :

    waw, ….quelques nouvelles je me suis séparé pour raison de trésorerie de mes RF7 et encore bravo au constructeur, mises en vente sur EBay c’est parti très vite en 15 jours sans perdre d’ argent !!!!
    c’est quand même un signe !!! Klipsch est un bon investissement, on en dira ce qu’ on veut mais c’est la classe !!!;
    mais revenons au sujet : mes oreilles sont orphelines,elle me manquent tellement ces MK2 que je vais m’ en reprendre une paire sur un système 2.1 et,… objet de mon post …. je vais me prendre intégré Yamaha type « Yamaha AS2000″ à 1600 euros suis à peu , sùr que le mariage sera homogène et surtout que cette électronique ne sera pas trop désuette !!! bon j’ avais un peu parcouru les fiches techniques des modèles de chez Advance Acoustic, …. mais me suis rappelé un bon conseil pour novice :  » question ampli plus c’est lourd plus c’est bon » donc les 22kg de chez Yamaha alliés aux belles joues en bois de coté, son divin aspect vintage et une architecture interne toute en symétrie et bien aérée, ‘ l’ ont emporté aisément pour le choix; je vous en donnerais des nouvelles en mai (joli mois de mai)

  20. ashram dit :

    Les RF7 se revendent souvent bien en occasion car elles sont très connues, réputées en HC et plaisent rapidement sur une démo !

  21. albin dit :

    Bonjour,
    je souhaite avoir vos conseils pour le couple amplis/enceintes klipsch le mieux adapté pour mes RF7 mk2.

    J’hésite entre 3 amplis:

    – Musical fidelity Mi6
    – Audio Analogue ArmoniA Fortissimo
    – Advance Acoustic MAX-450

    Que me conseillez vous? Quel est le meilleur rapport qualité/prix ?
    Sachant que je préfère un son plutot dynamique et vif avec basses profondes mais propre (j’écoute beaucoup de House music , electronique, et jazz).

    Merci d’avance pour vos réponses!!

  22. ashram dit :

    Bonsoir,

    vraiment difficile de vous dire car je n’en connais aucun des trois mais je dirais que le Mi6 à plus de chance. Un ami en possédait un et c’est vraiment une bonne machine !!!

  23. franck dit :

    bon un ptit coup de main oky oky

    1) vous ouvrez EBay

    2) vous cherchez TA 800 es de chez sony

    (disponible facilement en occasion sur EBay Allmagne

    3) vous achetez moins de 600 euros (390 comme moi si coup de chance)

    4)4 vous revevez l’ ampli parfait pour vos RF7

    puisssance et chaleur

    ça évoque le tube c’est du doux de chez doux qui sait montrer ce qu’il a dans son coffre

    28 kg tout en muscle et de nerf

    qui dit que sony c’est de la merde ???? qui oserait, j’ attend, …

    pour la même qualité vous allez mettre aujourd’ hui plus de 2500 euros !!!

    les faits sont les faits

    ça marche aussi pour accoupler des JBL SL80 les seules que l’ on peut
    comparer au RF7

    compressions, pavillons ,

  24. franck dit :

    arrêtez donc avec les vélodyne

    pour moins de 700 euros vous avez le sub 660 de chez jamo seul caisse close de la game comparable au vélodyne 1200 ultra ( la puissance de l’ ampli en moins)

    avec vélodyne on paye le bois précieux, la télécommande ainsi que le micro de calibrage

    le Sub 660 jamo nous offre la préstation syndicale avec une membrane moteur comparable (300 mm)

    exactement même rendu sauf que sur jamo faut de debrouiller pour le positionnement c’est du manuel

    mais pourquoi acheter plus cher ?

    d’ autant plus que le jamo est plus stable / la caisse vibre moins

    on va pas s’ emmerder non ?

    bisous

  25. franck dit :

    j’ insiste pour l’ interêt d’ un vieux ta 800 es de chez sony et je m’ en explique plus avant :

    c’est bien simple, ….après 25 ans de bon & loyaux services la bête est prête à rugir de nouveau pour au moins autant de temps;

    munissez vous juste d’ une

    – bombe contact pour dé-crasser / dé-oxyder contacts et potentios tout ce qui est accessible en ouvrant le capot du patient, et de

    – 1 ou 2 fusibles de même facture que ceux d’ origine:

    pour le reste le réparateur qui devra remplacer relais condens ou alim , celui là, ben il n’ est pas encore né !!!

    du bel ouvrage bien charpenté !!!

    et là les RF7 enfileront avec bonheur la robe de mariée (les bons effets du mariage pour tous lol)

    j’ ai essayé cet ampli avec ces réfences MK2 ainsi qu’ avec une paire de JBL SL80 qui jouent dans la même cour

    le ciselé ultra aigues (HP membrane nylon 19 mm avec propagateur ogive) s’ expriment en faveur des JBL

    par contre,le punchy dans le bas médium et le rendement sont en faveur des RF7

    les JBL sont très confortables à l’ écoute tout en rondeur raffinées … le son JBL quoi !!

    les Klipsh quand à elle, sont les maitresses de la scène vivante dynamique et une transmission peu colorées;

    aussi je préfere le son qui sort des « gamelles 250″ cerametalique de chez Klisch;

    pour JBL j’ aime beaucoup moins les bas medium on dirait que cette partie du spectre est « étouffée » (un des deux transducteurs de 200 y est dédié via le filtre), sur cette partie du spectre;

    de plus rien d’ extraordinaire que ces transducteur de 200 (c’est du classique de chez classique en carton;

    où sont les fibres de verre tressé?, où est le bextrene ? en mesure de rigidifier tout ça tout en permettant un plus grand débattement du cône sans verser dans la distortion;

    là c’est bien dommage surtout que les caisse (parois non parallèles) sont bien mieux conçues que sur les KLIPSCH;

    ces deux paire d’ enceintes sont des colonnes / bass reflex 2 évent arrière pour Klispch et 1 évent arrière pour JBL

    ces deux modèles utilise des chambres de compressions ainsi que des pavillons

    la JBL est plus complexe de conception filtre (3/5 voies pour JBL 2/5 voies pour Klipsch

    je suis tenté de dire que ces deux modèles ont des personnalités différentes, et que chacun d’ entre eux à ses atouts;

    bon pour ne pas faire mentir mes anciens « posts » Klisch sort gagnant de cette saine confrontation

    A plus

  26. Dom dit :

    J’ai lu attentivement votre test et je suis d’accord.

    La petite chose à faire avec les klipsch rf-7 il est de changer les jumpers à

    l’arrière de l’enceinte fera toute la différence et viendra corriger le petit

    manque souvent mentionner dans le test ainsi que le basse

  27. ashram dit :

    ou modifier le filtre en interne :)

  28. […] Voir le test sur Harmonique-Blog.be […]

  29. Loux dit :

    Un ampli style Rotel RA-12 aura-t-il une alimentation suffisante pour bien alimenter ces enceintes en basse? Ou vaut-il mieux passer au RA-1570 voir une autre marque? Je les utiliserai surtout pour une écoute dématérialisée dans une pièce de 40m2.

  30. Olivier dit :

    Je ne connais pas ces ampli Rotel mais historiquement, ceux que j’ai eu l’occasion d’essayer ne se mariait pas vraiment bien avec Klipsch.
    Trop montant ou sec; après peut être que la signature à maintenant évolué…

  31. Loux dit :

    Merci Olivier pour votre retour.
    Auriez-vous un ampli avec DAC intégré à recommander ?
    Mon budget est de 1.000 Eur

  32. Olivier dit :

    Ce qui fonctionne bien et pour l’avoir testé (enfin du moins l’ancien modèle); ce sont les Pioneer A70. Le nouveau modèle A70DA est plus cher mais il y a le A50.
    D’ailleurs, c’est tellement bon, que je vais les mettre très bientôt sur le site !
    ça tient vraiment bien les enceintes gourmandes en courant et ça tombe bien dans le cas des RF7 !

  33. Jojo dit :

    Bonjour, n’y a t il, selon vous, aucun ampli intégré home cinema à même de faire « fonctionner » un ensemble klipsch composé de RF7, rc64, etc…?

  34. HERRY dit :

    Je pense q’un ampli intégré home cinéma se porte mieux avec un caisson de basse actif et des enceintes coupées à 80 hertz ou des enceintes THX .

  35. Jojo dit :

    Pour être précis je vais être l’heureux possesseur d’un ensemble klipsch composé de rf7 mkII,rc 64 mkII, r 115sw et d’enceintes surrounds que je possèdent déjà.
    Un ampli yamaha rx a30xx ou pioneer vsx lxx, pour exemple, peuvent ils suffirent?

  36. Rom1 dit :

    Bonjour,
    Ces enceintes ont elle étaient testées avec un ampli FDA? FX audio D802, QLS QA100, Dsound D310, V200 etc?

  37. Olivier dit :

    il y a plein d’ampli capable d’alimenter de srF7 mais pas des amplificateurs anémiques comme souvent on entend (parce que haut rendement toussa)

    Perso, tous les amplificateurs Home cinéma sont sous dimensionnés pour correctement alimenter de bonnes grosses colonnes donc…

  38. Olivier dit :

    Par contre, c’est vrai que en coupant à 80hz, ça soulage bien et donc… ç a pourrait faire affaire :)

  39. Florent dit :

    Bonjour,
    Je viens de faire l’acquisition d’une paire de RF7 mkII d’occasion. Elles remplacent une paire de Keff Q900 et je suis resté scotché dès la première écoute. Je m’attendais à mieux mais pas à ce point. Les voix sont d’une présence et d’un détail rares (je redécouvre la voix de Serge Gainsbourg et d’autres). Le classique devient enfin sympa à écouter à la maison.
    Pour alimenter ces bestioles j’ai un Denon AVC 1 SE avec des cables Zeff. Malgré les 32kg de l’ampli, on peut faire mieux en terme de dynamique. Avec des amplis Cyrus Power bridés en mono avec alim PSXR c’est diabolique, c’est plein dans tout le registre avec un détail et une présence énormes.
    Il n’y a que des Cabasse Pacific avec ampli Jadis qu’y m’ont fait un effet similaire (pour un peu plus cher …).
    Je vais travailler le placement pour optimiser la spatialisation.
    PS je les avais écoutées en auditorium sur un ampli pure classe A mais je suis resté déçu par la sous exploitation de ces deux gros boomers. Je trouve de bons classe AB mieux adaptés à la philosophie du produit.
    Tout ceci n’est que mon humble avis de passionné et je vous souhaite des heures d’écoute et de bonheur avec ces enceintes si vous craquez.

  40. Olivier dit :

    Bien exploitée; les RF7 peuvent être de très bonnes enceintes.

    le hic, c’est que souvent, on croit parce que c’est du haut rendement… qu’on peut négliger la partie ampli !

    il n’en est rien !!!

  41. Juju dit :

    Bonsoir à tous.

    Je suis un heureux possesseur de RF7 MK2 depuis près d’un an et demi.
    Dans le passé, J’ai entre autre possédé des RF7 MK1 ainsi que des RF7 classic aussi.
    Ces RF7 MK2 sont exceptionnelles.
    Le progrés est considérable par rapport aux anciennes. Du grave à l’aigu , le gain qualitatif est vraiment consequant avec un grave non seulement beaucoup plus ferme et precis mais qui descend plus bas.
    La partie medium aigu est la plus grosse revolution.
    Le medium est plein, chaleureux , charnel .
    L’aigu est plus doux , mieux integré, et file très haut .
    Plus aucun sifflement.

    Bref, une reussite totale et certainement l’une des meilleure realisation chez Klipsch.

    Je rejoins l’avis d’olivier sur les amplis Pioneer A70.
    Pour avoir passé de très nombreux modèles d’amplis chez moi, je me suis un peu par hazard laissé tenter par un A70.
    Impressionnant!
    Deja le dac sabre 32 est un excellent dac.
    D’autre part l’ampli en classe D de chez pioneer est redoutable sur des RF7MK2.
    Je n’ai , à ce jour, jamais entendu un grave aussi percutant et dynamique sur des Klipsch qu’avec l’A70.
    En utilisant la fonction dac, tout est integré à l’ecoute et sur tous les styles de musiques.
    C’est neutre, naturel, et très dynamique mais tout en finesse.
    L’A70 est un ampli complet, bien concus , une solide alimentation, et capable de tenir de grosses charges sans jamais faiblir. Merci la classe D !
    Il ne paie pas de mine mais c’est un choix qui peut s’averer gagnant !
    Un excellent ampli.

  42. olivier dit :

    ah ben voilà :)

  43. J-philippe dit :

    Bonjour
    je suis possesseur de rf82 mk2 acheté ici même sur le site en 2012 et je voudrais passer à des rf7 mk2 toutefois mon espace d’écoute est de 3.6m par 6m mais mon écoute se fait dans la largeur et non dans la longueur hélas (WAF)!!
    Me conseilleriez vous de l’acheter?
    Je couple ces enceintes avec une RC64 et RS62 avec Onkyo TX NR5009 sans caisson

  44. Olivier dit :

    Comme je le disais dans ma réaction précédente… une RF7, il faut l’amplifier correctement.
    Et aussi tenir compte que une RF7… ça projette assez fort que il faut un peu de recul.

  45. Michel dit :

    Bonjour,

    mon choix c’est porté sur ces merveilleuse rf7 écouté a Lyon
    Je compte les associer avec l’ampli à tube de chez line magnetic le LM-216IA
    Que pensez vous de ce choix ?

  46. Olivier dit :

    Bonjour,

    avec des KT88… ça devrait effectivement bien aller :)

  47. Damien dit :

    Bonjour

    J’aimerai connaître le modèle du pied pour la centrale RC-64 de klipsch.

    Merci D’avance
    Cordialement

  48. Olivier dit :

    C’est un pied qui était dédié aux B&W de la série Nautilus 800 (première génération) mais ça n’existe plus depuis bien des années !

  49. lau dit :

    bonjour je suis composer d un home cinema avec un ampli pioneer lsc lx 89 des enceintes klipsch rf 82 rc 62 rm 15 et un caisson de basses svs pb16 ultra j aurrai voulu monter un peu en game avec un son beaucoup plus explosif que me proposer vous merci j avais penser au rf 7? ampli de puissance?

  50. Florent dit :

    Bonjour,
    Je reviens 18 mois après mon premier post sur les RF7MkII. Depuis j’ai tout changé dans mon système sauf les RF7 évidemment ! J’ai écouté beaucoup de choses depuis 18 mois et rien ne me donne envie de changer, sauf des trucs à 10 000 € et encore
    En terme d’amplification, elles ont très bien fonctionné avec un ampli TEAC AI3000. Seul défaut de cette association, le haut rendement associé à la grande puissance du Teac font qu’il faut être très doux sur le bouton de volume (utilisation de 15% de la puissance maxi). La force de cette association est l’énergie (quelles basses), la profondeur du champ sonore. La scène dépasse les limites du mur du fond de mon salon.
    Pusi j’ai eu l’occasion de tester un Devialet D120. Et ça marche très bien aussi. La scène est un peu moins profonde mais beaucoup plus ouverte. En plus le Devialet apporte des détails que je n’avais jamais perçu avant (la classe A probablement) tout en gardant le côté animal des basses (voir plus que le Teac).
    Mais le plus important à mon avis pour ces enceintes, c’est leur placement qu’il faut soigner. Ce qui marche le mieux chez moi : écart au mur du fond 75cm, écart aux murs latéraux 55cm (la pièce fait 4m de large). Si on les colles au fond, le grave n’est pas homogène (des zones de la pièces ont un grave énorme et d’autres au centre notamment beaucoup moins). Et enfin pour avoir une belle scène sonore bien ouverte, il faut vraiment les pincer. Quand je suis dans mon canapé, chacune me fait face.
    Et comme j’ai du parquet flottant, je les ai posé sur des grosses plaques d’ardoise elle mêmes posées sur du caoutchouc de 15mm d’épais.
    Bonne écoute à tous

Laisser un commentaire