Test: Klipsch RS62 vs RS7

Ceci est une copie d’un test qui vient de mon ancien blog.

 

Proportionnellement, elles sont pareilles mais je trouve la RS62 plus logeable.

C’est mon avis, ce qui ne sera peut être pas le cas de tout le monde bien entendu.

voilà les bien nommées:

dyn004_original_640_427_pjpeg_2511585_dc27216739ddf3988e4a66705019acfd dyn004_original_640_427_pjpeg_2511585_999a9adb7bb9e59aa3d3efa3e7a8390f

dyn004_original_640_427_pjpeg_2511585_73c1b3b43667f10a56cf7aac78bb5f2e dyn004_original_640_427_pjpeg_2511585_83798e252de256d513e8e535f096c4eb

dyn004_original_640_427_pjpeg_2511585_fffe56e12586964e1e736c776a94bf82 dyn004_original_640_384_pjpeg_2511585_71e5ccf3820192951015baa0c9e0687d

 

 

Je pense que là, on a un peu fait le tour !

Bon, pour le rendu:

La RS7 parait d’emblée plus creusée dans le médium ce qui est gênant quand on est dans l’axe car le gros woofer de 20CM pousse méchamment au détriment alors des deux pavillons. Les choses rentrent plus dans l’ordre lors d’une écoute hors axe donc en avant ou arrière (préférable).

Mais elle est toujours plus discrete dans le médium qu’une RS62.

Le grave est par contre, plus profond et assez nettement d’ailleurs. Ce qui n’est au final que moyennement important puisque l’une comme l’autre doivent à mon sens être considérée comme en "small" dans le processeur.

L’écoute en temps que enceinte d’une RS7 est tout à fait possible alors qu’avec une RS62, le grave est vraiment plus court.

Mais qui aurait idée de faire ça à part un sot comme moi.

Par contre, en temps que surround, la RS62 en donnera plus.

Plus de médium-aigu, plus intelligible et donc aussi peut être plus localisable et plus présente.

J’aurais difficile dans l’état actuel des choses de donner un avis plus appronfondi car il faut "vivre" un peu avec et c’est par après que je pourrai donner un avis plus abouti.

En conclusion, l’une comme l’autre se valent ce qui n’est déja pas si mal.

N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire