Test: Paradigm Monitor ADP190 vs ADP390

DSC_6478

Pour compléter le test précédent, je vous présente les surounds de la gamme Monitor de la marque Paradigm. Les prochains test seront le pack Complet M11-CC390-ADP390, le petit trends audio, et bien sur la nouvelle gamme Klipsch Référence II.

Mais commençons tout d’ abord par les ADP190

Ce sont de toutes petites surrounds du type dipôle avec un médium plus le tweeter de la série monitor. Comme souvent dans ce type de configuration, le montage est inversé d’une face a l’autre. La construction est vraiment très très bonne et même surprenante par rapport au prix demandé. Pas de défaut de moulage, ça ne fait pas « toc » du tout et une feuille est livrée avec l’enceinte pour la découpe (accroche arrière). Des petits pieds caoutchouc sont aussi livrés soit pour la déposer sur un pied (ce que j’ai fait) ou pour mettre sur la face arrière en cas de fixation au mur. C’est donc un bien bel objet et j’ai été agréablement surpris au déballage donc mais qu’en sera t’il a l’écoute ?

Voici tout d’abord les caractéristiques techniques:

Réponse en fréquence: 110Hz-20kHz +/-2dB
Puissance admissible: 80W RMS
Sensibilité: 90dB @ 2.83V / 1m
Impédance: compatible 8 ohms
hp hautes fréquences: deux tweeters 25 mm H-PTD dome
hp basses frequences: deux médium-grave 140mm M-ICP
Crossover: 2000Hz, 2° ordre
Hauteur: 261 mm
Largeur: 187 mm
Profondeur: 161 mm
Poids: 3,6 kg
Finition: black ash, blanc

Vu la taille de l’enceinte et sa construction close… Il ne faut pas s’attendre a un miracle dans le grave. C’est un peu vrai mais moins pire que ce que je pensais. Il faudra de toute façon la déclarer en « smala » coupée à 80Hz. Je les ai d’abord écoutée sur des cd pour un peu me rendre compte de leurs possibilités et puis ensuite sur mes disques tests en DTS et quelques blu-ray/ dvd. Test avec centrale branchée en général pour me faire une idée de la stéréo et du champ sonore que sont capable ces enceintes. Le moins que l’on puisse dire est qu’elles sont extrêmement immersives.

On entend absolument pas la localisation précise des enceintes et pour ma part, je les ai mise en encoignure de mon mur arrière (à un peu moins de 1m). Ces petites boites arrivent à créer une scène vraiment englobante a l’arrière ! Lors de tests de passages assez lourd, elles s’en tire toujours bien même si on n’est pas écrasé par le grave/bas grave. On sent bien que c’est l’avant qui se charge de tout et du coup, ça peut parfois créer un déséquilibre scène avant/arrière.

C’est flagrant sur le passage de l’homme à la jambe de bois dans « pirate des Caraïbes 2″. Du coup, le rapport qualité/ prix me semble assez favorable. On pourra les associer avec toutes les colonnes ou bibliothèques de la gamme Monitor avec cependant une réserve sur les M9 & M11. Comme ces colonnes en imposent plus, il vaudrait sans doute mieux passer aux ADP390 pour une plus grande cohérence même si les petites 190 sont une bonne solution d’attente pour ceux qui ont un budget plus contenu. les deux grilles latérales sont du type magnétique.

Un petit tour sur les ADP390:

Les ADP390 possèdent la même finition et même une pièce de montage pour fixation au mur. Comme sur la petite 190, gabarit et chainette de sécurité sont fournies. L’enceinte étant plus lourde, cela pouvait devenir nécessaire quoique klipsch ne propose jamais ce genre de chose… alors que les enceintes sont lourdes aussi !

Spécifications:

Réponse en fréquence: 100Hz-20kHz +/-2dB
Puissance admissible: 120W RMS
Sensibilité: 90dB @ 2.83V / 1m
Impédance: compatible 8 ohms
hp hautes fréquences: deux tweeter 25 mm H-PTD dome
hp moyenne frequences: deux médium 115mm M-ICP
Crossover: 3000Hz, 2° ordre & 250hz, 2° ordre
hp basses fréquences: woofers 190mm carbone/polypropylène
Hauteur: 246 mm
Largeur: 355 mm
Profondeur: 173 mm
Poids: 5,9 kg
Finition: black ash, blanc

Curieusement ici, le montage médium/tweeter est le même sur chaque face. Un énorme 19cm coupé à 250hz est chargé de reproduire le grave mais vu que l’enceinte est close et vu surtout le faible volume de charge… C’est plutôt le haut grave qui sera bien rendu. Alors qu’est ce que cette surround va apporter de plus que la ADP190 ??

Et bien tout d’abord du rendement (presque 3 dB de mieux à l’écoute) et surtout une charpente dans le bas du spectre tout autre ! Ca devient nettement plus cohérent avec l’avant et après tests avec un système à base de M11, elles n’ont absolument pas a rougir de l’association. Au début de mes essais, je pensais qu’elles étaient un peu moins immersives et j’ai donc fait des branchements/débranchements successifs entre les 190 & 390. Au final, il n’en est rien. De par le rendement plus important et donc le fait qu’elles aillent beaucoup plus fort, on peut penser ça mais les ambiances restent les même.

D’ailleurs, le montage identique des médium/ tweeter ne changent pas grand chose a l’affaire. On me mettant très près des enceintes, je me demandais si le 19 cm n’allait pas donner une radiation directe vers l’auditeur qui pourrait se révéler gênante… Et bien il n’en est rien. Celui ci est coupé tellement bas qu’ on ne l’entend pas indépendamment et la fusion de cette enceinte est magique.

Alors certes le prix est conséquent,on ne peut pas le nier, mais ca marche fort bien assurément. Le fameux passage de pirate des caraïbes est très bien rendu et ça cogne bien de l’arrière. Bon, il ne faut pas rêver de les déclarer en large, il faudrait bien plus gros que ça mais une coupure à 60hz me parait tout a fait appropriée ! Le test en position latérale (face avant orientée sur le côté de la position d’écoute )

Conclusion:

Arrivé a ce prix, je ne pouvais pas faire autrement que de les essayer face a des RS62 & RS52 qui bénéficie d’une aura très forte dans le monde du HC. Et même pire, je peux vous proposer une rapide confrontation (en photo) avec la nouvelle RS52 II qui s’invite en guest star ! voici une petite vue d’ensemble des Palladium P27s face aux RS62/ ADP390/ ADP190.

Toujours aussi magnifiques ces P27s,  les klipsch sont nettement plus imposantes; qu’en sera t’il en réalité ? Comme je l’avais annoncé, plus de confrontation directe sous ces lignes donc… Il me faudra faire ça dans un test klipschien ! et pour ceux qui veulent quelques explications entre les deux; ça sera en privé ! Les surrounds ne sont pas le point faible de cette gamme Monitor Paradigm en tout cas.

+ Très enveloppantes
+ Surrounds riches/ présentes et jamais directives
+ Peut associée a de solides frontales (ADP390)
+ Bon rapport qualité/ prix/ finition…

– … Mais un tarif un peu plus doux les rendrait absolument incontournable (ADP390)
– Rendement bon mais pas encore suffisant

N'hésitez pas à commenter ce billet

13 Commentaires pour “Test: Paradigm Monitor ADP190 vs ADP390”

  1. David dit :

    Bonjour, lors de votre test vous parlez d’un passage du film « Pirate des caraïbes ».
    Ainsi, pourriez vous préciser le-quel est ce? Et à quelle minute du film c’est?
    Je vous remercie pour tout votre jolie travaille.

    J’aimerais abuser d’une dernière question afin de savoir ce quelles valent fasse à des RS 42\52 de chez Klipsch!
    Pourriez vous en faire un comparatif? (cela devrait être plus qu’intéressant!)

    Cordialement, David.

  2. Remi dit :

    Bonjour,

    Juste une question concernant la fréquence de coupure de ces enceintes surrounds.
    Leur plage basse de fréquences tourne autour des 100Hz. Pourquoi alors les couper vers 80Hz ou 60Hz ?
    Ne va-t-il pas y avoir un « trou » entre la fréquence de coupure réglée sur l’ampli et la fréquence jusqu’à laquelle elles peuvent descendre ?

    Merci,
    Rémi.

  3. david dit :

    Bonjour, je vous relance avec espoirs d’avoir enfin réponse à ma question.
    Cordialement.

  4. david dit :

    Bonjour,
    Vous n’avez toujours pas le temps d’écrire un petit message pour nous éclaircir?

    Cordialement.

  5. ashram dit :

    pour pirates des caraibes; ça se passe essentiellement entre le chapitre 12 et l’intro du 13 !
    j’utilise également david jones jouant de l’orgue dans le chapitre 15 et bien sur la scène d’intro !
    Les RS52 sont d’excellente surround, vraiment. je n’aime pas trop les RS42 par contre qui sonne beaucoup plus petit à mes oreilles mais…dans une salle pas trop grande, je suis sur qu’elle peuvent tout autant convenir finalement :)

  6. david dit :

    Donc, d’après vous les RS52 sont devant des adp390?

  7. David dit :

    « Arrivé a ce prix, je ne pouvais pas faire autrement que de les essayer face a des RS62 & RS52 qui bénéficie d’une aura très forte dans le monde du HC. »

    Bonjour,
    j’attends toujours une petite rédaction de ton test/comparatif… :(

  8. ashram dit :

    Je n’ai malheureusement pas gardé d’écris de ce test donc de ce que je me souviens les ADP (et c’est toujours le cas avec les ADP590que je possède) enveloppent bcp plus que les RS de chez Klipsch !
    En fait, les Klipsch sont très directives dans chacun des pans de HP ce qui fait que les effets sont biens mais peuvent être localisables si elles ne sont pas placées tip top (ce qui n’est que très rament le cas)
    Avec les ADP, c’est plus diffus, comme si on avait plusieurs HP mais dont on ne sait pas exactement ou ils sont placés !
    par contre le gros inconvénient et quel le rendement chute énormément de par cet effet « diffus ».
    Avec les Klipsch ça pousse bcp plus.
    Voilà ;)
    Olivier

  9. David dit :

    Super, merci pour ta réponse!

    Rien à faire, les tweeters à dôme sans pavillon ont cet avantage d’être moins directif; alors en plus en bipolaire…! (côté rendement, avec les amplis qu’on a à notre époque, cela n’est plus vraiment un problème).

    L’idée d’un son plus diffus est intéressant, mais comme tu le soulignes, cela engendre une localisation moins précise (« on ne sait pas exactement où ils sont placés ! »). Cela a évidemment des avantages au niveau de l’enveloppe, mais quand est-il dans les jeux par exemple, ou la localisation doit être impérativement précise ?
    Et en 7.1, cela ne vient-il pas rendre le message « confus » ?

    C’est un peu la réflexion que je me fais depuis plusieurs années maintenant ^^.

  10. ashram dit :

    Pour les jeux en multicanaux;.. je ne saurais te dire, j’ai arrêté cette activité trop chronophage lol

    Mais moi, perso je pense que la scène surround quelle quel soit doit être diffuse !
    Tout simplement parce que de part la forme de nos oreilles, on localise de tt façon moins les sons venant de l’arrière !!

  11. David dit :

    En reparlant des fondamentales, tu soulèves une idée intéressante qui à défaut de donner des réponses, fait qu’on s’en pause davantage. ^^

    Tu as un HC composé de combien de canaux ?

    Autant en 5.1, je suis presque sûr que la diffraction sonore est impérative et surtout si on a peu de recul; autant en 7.1, je m’interroge beaucoup.
    L’idéale serait un test pratique, mais difficile à réaliser pour moi.
    (Je ne mets pas sur le tapis la énième variable, celle des enceintes dipolaires… ^^)

  12. ashram dit :

    Et bien alors que je me cantonnais au 5.0

    Je suis ensuite passé suite à des test au 9.1 et je regrette d’avoir passé autant d’année obtus et refermé sur mes 5 canaux !

    Bien sur, ça demande une certaine mise en oeuvre mais une fois qu’on à gouté à ça (et pour moi le plus impressionnant sont les frontales Wide)… et bien difficile de revenir en arrière !

  13. David dit :

    Je n’en doute pas une seconde et je suis moi-même pour le « plus de canaux possible »…

    Malheureusement, ça à un coût et surtout il n’y a aucun standard grand public pour gérer la verticalité, pour enfin avoir un son 3D :(
    Le format Auro3D n’est même pas décodé par les amplis haut de gamme ! :/

    Ta config est donc composée de 4 canaux bipolaires à l’arrière ?
    Si oui, la localisation des sons à travers ces 4 enceintes est bonne ?
    En hauteur (FH), tu mets quoi comme matos ?

Laisser un commentaire