Test: Paradigm Prestige 15B

_DSC6005

Et voilà ; ça y est la nouvelle gamme Prestige de chez Paradigm commence à arriver (il aura fallu le temps).

 

Comme je vous l’avais annoncé lors d’une news précédente ; cette gamme remplace l’ancienne Studio qui a bien vécu. Fini le look tout en courbe ; ici, on retrouve une présentation assez classique. Trop à mon avis surtout que ça ressemble de façon éhontée à des KEF R.

Le premier modèle que j’ai choisi est la petite Bibliothèque 15B et pour la couleur, j’ai choisi le classique noir laqué.

La gamme est en plus constituée de trois colonnes (P75F,P85F,P95F) de deux centrales (55C,45C) et d’une surround dipolaire P25s. Deux caissons viennent juste d’être présentés et sont nommés 1000SW et 2000SW.

 

_DSC5990_DSC5998

 

Comme je vous en avais parlé, il y a quatre finitions disponibles en tout, mais par expérience, je préfère ne pas prendre les deux plaquées bois (satinées en fait).

J’ai également reçu la colonne intermédiaire à savoir la 85F en finition « Midnight cherry » et la centrale 55c que je vous présenterai plus tard.

Une fois les caisses arrivées, j’avoue avoir été déçus. Petites et pas franchement bien protégées ni valorisées dans une simple caisse qui est semblable à la série Monitor. Quand on a déboursé 2000€ ; on s’attend à autre chose que ça.

N’y allons pas par quatre chemins… les défauts s’arrêteront à ça.

Oui l’enceinte est vraiment petite (de la taille d’une B&W CM1 globalement) et la finition est sans reproche. Le tweeter est bien protégé derrière une grille très rigide micro perforée.

La finition de cette pièce est magnifique, voyez les photos macro que je vous ai faites.

Paradigm a enfin opté pour des grilles magnétiques… mieux vaut tard que jamais. Par contre celle-ci reste en plastique alors que chez certains… elles sont en bois.

 

_DSC6003

 

La membrane du woofer/ médium est à priori en aluminium donc très rigide avec une suspension périphérique inversée (… comme les KEF R). Par contre, elles ont des nervures et ont l’air d’avoir un débattement assez important.

Le bornier arrière est une nouvelle réalisation et ça change des cochonneries en plastiques habituelles des autres constructeurs (suivez mon regard). Ici c’est prévu pour du monocablage contrairement aux colonnes. Et ça n’est pas plus mal tant du bicablage sur ce genre de produit est juste ridicule.

L’évent est de forme traditionnelle mais le plastique est de bonne facture et fait presque métal.

Paradigm à priori beaucoup travaillé pour sortir cette série, voyons si le résultat auditif est à la hauteur.

 

_DSC6004

Je les ai posées sur un pied de 60cm de haut, légèrement dirigées vers le point d’écoute situé à 2m 50. L’électronique était constituée un lecteur blu-ray Oppo 103D, d’un préampli Marantz 8801 relié en XLR à mon ampli 9 canaux THX Onkyo 5501.

Du bon matériel mais pas franchement adapté pour une reproduction stéréo au top mais bon, je préfère commencer par ça et voir par la suite.

Je les aies légèrement rodées (une dizaine d’heures tout au plus) avant de commencer les écoutes parce que en général, Paradigm en sortie de boite… c’est assez sec !

Premier contact auditif et.. je m’en suis décroché la mâchoire !!!

La musique qui sort de ces petites est stupéfiante. Ça rempli la pièce d’une façon étonnante, sans avoir l’air de forcer. C’est ouvert, définis, riche, bourré de détails mais sans crispation.

J’ai enchainé les Cd avec plaisir tant je n’arrivais même pas à trouver un petit défaut. Bien sûr, ça manque un peu de grave parce que la première octave est complétement absente mais l’écoute est tout à fait possible sans rajouter quoique ce soit.

Après quelques heures passées en leur compagnie sur divers genre musicaux, ma première conclusion est simple : c’est une véritable réussite.

 

_DSC6010

Jamais fatigante (même à haut volume), capable de donner une vie incroyable à la musique avec une électronique loin d’être ésotérique. C’est une écoute vraiment valorisante, riche qui dépasse largement les dimensions de la boite.

C’est d’ailleurs le plus spectaculaire avec ces 15B, ça déborde très largement du cadre des enceintes que ça soit en profondeur ou en largeur. Elles nous placent non pas au premier rang comme cela est souvent le cas avec des petites monitors mais un peu plus loin et du coup, on est vraiment englobé. Cette bulle est parfois si forte que j’ai revérifié que j’étais bien en mode « pur audio » sur le Marantz.

J’avoue que les gars de chez Paradigm ont vraiment bien réussi leur biblio parce que un tel UP par rapport à ce qu’ils faisaient avant est à féliciter. En vérité, j’ai plus l’impression de me retrouver face à une Paradigm Signature qu’à une évolution de la gamme Studio.

Le soyeux du tweeter notamment. Présent, détaillé et agréable : une réussite.

Il donne un effet tridimensionnelle qui j’ai rarement obtenu avec une électronique de « base ».

La plus grande force de ces biblios est de donner une scène sonore vraiment très très large. De fait, la musique prend facilement vie à travers elles.

Même sur de la musique moderne et usant d’effets électronique, c’est presque naturel à l’écoute tant l’écoute se fait en toute fluidité.

Il a tant de qualité, mis de côté de l’absence de vrai gros grave, que l’écoute n’est jamais frustrante.

_DSC6008

 

J’ai même poussé le vice à une reproduction d’orgue (extrait du CD PAV n°3) et franchement, j’y ai pris beaucoup de plaisir. On se surprend parfois à rêver d’un beau grave qui viendrait seconder mais peut être que on apporterait moins attention à l’écoute de la partie du haute du spectre qui est vraiment de toute beauté ici.

Sur ce même Cd, il y aussi la plage « La bohème » avec une interprétation de Vincent Bidal Trio et croyez moi ; on en prend plein les oreilles. Il faut dire que l’enregistrement du studio Passavant n’y est pas étranger non plus. Il y a énormément d’air dans la reproduction et même si c’est soyeux, ça ne manque absolument pas de détails. Pour de si petites choses ; c’est vraiment un tour de force !

Certains diront que le prix est costaud et je ne peux pas leur donner tort mais B&W fait exactement pareil avec sa PM1 tarifié encore bien plus cher et on vous oblige quasiment à prendre les pieds avec (qui coutent eux aussi bonbon).
Je serais bien curieux de les comparer car même si je ne dénigre pas les B&W ; les rares fois où je les aies écoutées ; elles m’ont parues bien plus introverties.
De plus, n’espérez pas en tirer quelque chose avec une électronique moyenne ce qui n’est pas le cas ici.

ça faisait un moment que je n’avais plus écouté les nocturnes de Chopin (par Micheles Boegner) et j’ai eu envie de me les refaire avec les Paradigm 15B. Comme je m’y attendais, le résultat était magnifique mais j’ai par contre commencé à sentir qu’elles auraient pu aller encore plus loin avec une électronique plus transparente. Ma préférée, la n°2, m’a rappelé de bien bon souvenir.

Comme vous vous en doutez ; j’ai souvent switché sur les KEF LS50 et les R300 et aussi sur ma vaillante paire de Paradigm Mini Monitor.

Le constat est sans appel, les 15b les balayent toutes d’un revers de main et parfois d’assez loin d’ailleurs !

Celles qui souffrent le plus sont les LS50… En effet si elles ne sont pas alimentées avec une électronique de compétition, ces enceintes soufrent.

Le médium prend le devant sur le reste. D’ailleurs les personnes déçus par une paire de LS50 les ont souvent écoutées dans de mauvaises conditions.

Ici alors que les LS50 sont plus des monitors de proximité, les 15b ont un médium moins mis en avant avec une meilleure extension dans le grave et dans l’aigu. Aussi l’effet stéréophonique est beaucoup plus prononcé ce qui ouvre sur une scène sonore immense.

Les LS50 ne peuvent lutter.

 

_DSC6018_DSC6021

 

Il faut remettre les choses dans leur contexte parce que le différentiel de prix entre les deux enceintes est de 2. Mais pour des dimensions similaires, le résultat de la Paradigm est stupéfiant.

D’autant plus qu’elle est bien moins difficile sur le choix de l’électronique ce qui fait que au final… le rapport qualité/ prix n’est peut-être pas celui qu’on croit !!!

Les Kef R300 souffrent également mais le grave (heureusement) est encore leur point fort. Cependant, le médium aigu relativement doux et trop soft parfois fait pâle figure à côté du caractère pétillant de la 15B.

Encore une fois la scène sonore immense met une sacré claque aux KEF.

Paradoxalement la Paradigm Mini s’en prend moins la tête mais les qualités de timbres en prennent un coup face à la 15B qui est vraiment propre mais qui malgré tout reste vivante.

La différence est parfois telle et l’écart tellement grand entre les 15b et… les autres qu’on se demande si on écoute la même électronique dans la même pièce !

A faire remarquer tout de même que cette extraordinaire scène sonore vient aussi d’une petite coquetterie dans l’extrême aigu. Avec du matériel à tendance montante, on risque fort de se retrouver avec un résultat acide. Il faut tout de même faire attention aux associations.

 

 

_DSC6049_DSC6013

 

Je me suis passé quelques BO de films et on se demande où est l’intérêt d’être en 5.1 finalement. L’enveloppement est tel que ce n’est pas nécessaire.

Je trouve que ce qui sort de ces petites boites contraste fortement avec leur aspect assez classique finalement.

Je ne vous cache pas que devant un tel résultat, je vous proposerai un test de colonne de la même gamme et ça sera les P85. Aussi, le caisson que vous voyez sur les photos est un JLAudio E112 et le test suivra lui également.

Le dernier Daft Punk en haute résolution prend tout son sens avec ces biblios surtout couplé au JL Audio ou le résultat auditif est inespéré par rapport à l’encombrement. On tape immédiatement du pied ou on claque des doigts tellement le rapport entre elle et l’auditeur passe bien. Les effets électroniques à outrance de cet album ne leur font pas peur et elle donne suffisamment illusion dans le grave pour que ça n’en soit pas trop frustrant.

 

 

Encore une fois, le seul défaut que je peux leur trouver est le prix qui pique quand même un peu il faut bien l’avouer; mais une fois qu’on les a écouté… on comprend pourquoi.

D’ailleurs ces enceintes commencent à se faire remarquer outre atlantique et c’est parfaitement justifié.

 

_DSC6015

 

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION :

ok Scène sonore hallucinante

ok qualité de timbre

ok qualité de fabrication

ok paraissent à l’écoute bien plus grosse qu’en réalité

 

pasok Présentation classique

pasok  Prix coquet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à commenter ce billet

9 Commentaires pour “Test: Paradigm Prestige 15B”

  1. Fenwick972 dit :

    Bonjour,

    Article intéressant, cette nouvelle gamme de chez Paradigm semble être une réussite.

    Par contre, à ce niveau de prix, la concurrence est là…

    Par exemple, je ne sais pas si tu connais la marque suédoise XTZ mais si tu as la possibilité de te faire prêter les M2 (je pense sans soucis), tu pourrais être surpris (notamment dans le grave).

    Plusieurs articles sont sur la toile ainsi qu’un sujet de forum plus global sur les produits de la marque.

    Bien amicalement.

    Fenwick

  2. ashram dit :

    Salut !
    J’en ai déjà entendu parler mais c’est une marque qui vend en direct (comme SVS)…. c’est donc difficile de se faire prêter ça à moins… D’acheter une paire et de la renvoyer (tout en le sachant avant). Comme je ne trouve pas ça très correct; je ne préfère pas. ceci dit, si j’ai l’occasion d’en écouter chez qqun :)
    J’ai lu tes interventions sur HCFR; tu a sl’air convaincu en tout ças !

    Olivier

  3. Fenwick972 dit :

    Salut Olivier,

    Pas de notification de réponse comme sur les forums, du coup je n’ai pas vu la tienne…

    Ah bah, si tu as l’occasion de passer dans mon coin, tu es le bienvenu! Sachant évidemment, que l’on aura pas du tout les mêmes conditions de test…

    Si tu as mon e-mail, on peut continuer la conversation en privé.

    Musicalement,

    Fenwick

  4. Clement dit :

    Yop,

    merci pour ce test, j’ai vraiment hâte que tu test les colonnes, j’ai les Studio 100 et j’ai envie de lire ton ressenti toi qui a écouté la gamme Studio

    Certains tests aux États unis situent le studio 100 entre la 85F et 95F.

    Cette gamme est exceptionnelle( je pense), mais elle se situe à mon avis très mal au niveau du prix.

    tu peux regarder mon installation ici :

    http://www.hdfever.fr/forum/viewtopic.php?f=28&t=7408

    j’aimerais beaucoup discuter de cette nouvelle gamme avec toi, si tu veux passer en mail ça serais un énorme plaisir :)

  5. ashram dit :

    @ Fenwick972:

    pas de soucis je te contacte par mail !

  6. ashram dit :

    @ Clément: je suis en train de les roder patiemment ainsi que la centrale 55c.
    ça prendra un peu de temps car j’ai pas mal de choses en cours.
    En premiere écoute, c’est évidemment très bien mais c’est sans droite moins « sec » que les Studio 100 avec un tweeter plus soyeux mais tout aussi définis.
    la finition est évidemment superbe et la face avant est moins chargées que les Studio.
    Il est vrai que le prix n’est pas donné malheureusement !

    tu peux me contacter sur info@harmonique.be

    à bientôt
    Olivier

  7. Pierrot dit :

    Salut,

    Merci pour la preview des biblio de la gamme Prestige de Paradigm.
    Pour avoir écouter les colonnes et la centrale au salon de Paris, je peux dire que j’ai trouvé le matériel très bon.
    Sais tu quand tu pourras nous faire découvrir ces superbes enceintes ?

    A+
    Pierre

  8. Olivier dit :

    D’ici quelques jours, je mettrai en ligne le test des colonnes (et de la centrale associées aux biblios en home cinéma)

    Je peaufine

    Olivier

  9. […] une paire en noir laquée, celles qui ont servi au test du blog ICI […]

Laisser un commentaire