Test: Paradigm prestige 85F

_DSC6098

Voilà une colonne que je devais vous présenter il a déjà un bon moment mais une succession d’évènements ont fait que.. voilà.

L’avantage est que le rodage est terminé.

Elle à un gabarit assez discret et passera facilement dans les intérieurs même chez ceux qui ne disposent pas de beaucoup de place. Comme deux évents sont présents à l’arrière, il faudra juste veiller à ne pas les coller au mur arrière.

De toute façon, ça n’est jamais conseillé sauf pour celles prévues à encastrer (ou comme les Klipsch KL650 THX par ex).

Disons que on est à une taille comparable à une Klipsch RF62/ RP260, ou une KEF R700.

Encore assez logeable donc.

 

 

 

Le tweeter est le même que celui que je vous avait présenté sur la bibliothèque 15B; les trois woofers/ médiums sont par contre ici des 16cm. Celui juste en dessous du tweeter est passe bas à une fréquence plus élevée (2000hz) alors que les deux du bas sont passe bas vers 500hz.

Visuellement on à affaire à une colonne bien équilibrée, d’une présentation très luxueuse (les pieds participent grandement à cet effet).

 

_DSC6059 _DSC6057

 

Je les aies choisies dans la finition “Midnight cherry” mais il y a aussi le classique et deux couleurs satinées . Quand je les aie reçues, j’ai cru à une erreur; elles étaient noires laquées. En fait, il faut beaucoup de lumière pour percevoir la couleur rouge trés foncée. Sans rayon de soleil qui tape dessus, elle donneront un noir laqué mais cassé. Pas aussi intense.

Moi perso, je suis fan complet car c’est moins “classique” que le noir et sous certains angles, de chouettes reflets apparaissent.

La présentation générale est assez standard par rapport à l’ancienne série studio qui sortait des sentiers battus finalement mais il y a tout de même les pieds qui sont vraiment géniaux.

Mettre l’enceinte de niveau ne prend que quelques secondes et visuellement ça en jete !

Leur finition est très bonne et ils n’ont pas étés rajoutés à la va vite !

_DSC6061_DSC3041

 

On peut choisir entre des pointes ou le support plat. Étant sur du parquet, j’ai bien entendu évité les pointes.

Le bornier arrière est de très bonne qualité et prévu pour du bicablage mais je n’en parlerai pas plus, vous connaissez mon avis à ce sujet !

D’après les recherches que j’ai effectué avant de les recevoir, le son se situerait quelque part entre les Studio 100 & les Signature S6. Finalement vu le prix auxquels elles sont proposées, c’est somme toute logique.

Même si ces colonnes sont très jolies, Paradigm n’a pas pris de grand risque stylistique. En ces temps de crise, ils ont préféré une valeur sûre !

 

_DSC6054_DSC6092

_DSC6089_DSC6095

 

Dès les premières notes, les 85F s’avèrent plus détaillées, plus dynamiques que les 15B. Bien sur l’assise est meilleure mais c’est c’est surtout le registre aigu/ extrême aigu qui me donne l’impression de filer bien plus haut.

Plus de détails, de présence dans les voix également. On sent bien que c’est de la même famille que la bibliothèque, mais amélioré en tout. La lisibilité générale est aussi meilleure.

Plus j’enchaine les titres, que ça soit des bandes sons, de la musique électronique ou autres; le même constat revient: c’est détaillé mais pas sec ou agressif. C’est plus dynamique que les 15b., assez nettement d’ailleurs.

Une écoute à niveau fort – ou très fort – ne leur fait pas peur et accessoirement à moi non plus.

 

Toute proportion gardée, les bibliothèques s’en sortent bien face à ces colonnes mais il y a clairement un gap en faveur des 85f dans le médium aigu. Plus vivant, plus fruité.

Si je me souviens bien des Studio 100 à l’époque, le rendu était beaucoup plus sec et moins aérien. Il y a donc bien un gain en musicalité. Elles sont sans doute un peu plus douces que des studios qui pouvaient parfois manquer de rondeur.

 

La grande force de ces enceintes, c’est surtout le sentiment d’espace. Elles rayonnent hyper large et la scène sonore en profite grandement.

On est à l’opposé d’une écoute confinée et intimiste.

Les concerts en général sont vraiment un bonheur et celui de Shakira à Bercy en DTS-HD associé à la centrale 55C à été digéré d’un bout à l’autre.

Le grave est pour une colonne de ce gabarit étonnant. Non seulement il y a du niveau mais en plus il est très tenu. Dans ma pièce, il descend plus que correctement jusque 26-27 Hz mais en dessous, le niveau chute rapidement.

_DSC6066 _DSC6064

Je vous mets une photo de la calibration Audyssey XT32 qui vous montre bien que les enceintes sont vraiment neutres sans dominantes particulière. Les quelques accidents minimes dans le grave sont inévitables et franchement ridicules quand je vois parfois certaines courbes. Attention que le tracé en blanc que vous voyez est en fait la correction appliquée par Audyssey donc la courbe réelle est en fait l’inverse de ça.

 

85f

 

J’ai été agréablement surpris que le résultat soit si positif avec du matériel finalement loin d’être prétentieux. Pour rappel: Onkyo PA-MC 5501 THX/ Marantz 8801/ Oppo 103D

C’est plutôt de bonne augure parce que ça signifie que même avec des intégrés Home Cinéma on peut en tirer quelque chose de bien.

 

Je les ai ensuite branchée sur mon système hifi dédié dans une pièce plus grande pour voir un peu jusqu’où elles sont capables d’aller.

La pièce faisant environ 50m2, le grave est moins spectaculaire, mais il y a bien d’autres choses…

Le caractère direct et aérien est encore plus présent ici. La transparence de l’électronique n’y est évidemment pas pour rien. Il y a un petit caractère montant mais franchement rien de dramatique. C’est détaillé, notamment les cymbales mais ça n’est pas agressif. Ça permet une très bonne scène stéréo aussi bien en largeur que en profondeur.

Comme toute les Paradigm, ce ne sont pas des enceintes à tendance “chaudes”; d’ailleurs je crois que la comparaison avec les KEF R900 qui me reste va être difficile tant elles sont diamétralement opposées.

Ces 85f m’ont prouvés au fur et à mesure des écoutes qu’elles sont rapides, vives et détaillées.

Elles ne sont vraiment pas compliquées à alimenter car leur rendement est déjà très bon et leur caractère ouvert se satisfera d’électronique un peu douces.

Le grave est en rapport au volume de l’enceinte; pour ceux qui en souhaite plus, il faudra se tourner vers la 95F qui elle est équipée de 20cm.

 

_DSC9421

 

Petit passage à la R900:

Une plus grande caisse et donc un grand volume de charge pour les deux 20cm… le grave s’en ressent directement !

Il descend plus bas, est plus présent et plus physique aussi. Par contre même si il reste très propre, il l’est un poil moins que celui des Paradigm.

Par contre, pour le reste, les KEF R900 paraissent amorphe… Allé non c’est méchant, je n’irais pas jusque là.

Bon disons, c’est beaucoup plus éteint, effacé. C’est une des caractéristiques de cette série R, l’extrême aigu est complétement tronqué ce qui leur donne cette douceur caractéristique mais l’inconvénient bien évidemment, c’est que du coup c’est très terne.

L’effet stéréo en prend un coup et quand on sort des 85F, on dirait presque que les R900 sont branchées mono.

 

Comme je vous l’avait dis… l’écoute est diamétralement opposée.

Malgré que le grave soit plus léger… la qualité globale de restitution, la luminosité de l’enceinte fait qu’elle éclipse complètement la KEF.

Déjà, la sensation d’espace est bien mieux ressentie avec la Paradigm mais aussi, la précision dans les hautes fréquences donne un aspect jovial à la restitution et ça se retrouve sur tous les titres que j’ai écoutés. Alors bien entendu, il ne faudra pas une électronique exagérément montante car, ça pourrait devenir « acide » limite mordant.

Sur les plages du CD PAV n°3, l’aération est splendide et m’a fortement rappelé la Signature S6.

Ça ouvre énormément, débordant largement au-delà des enceintes. C’était déjà une force de la Studio 100 à l’époque mais c’est ici encore plus poussé !

De même, autant la studio 100 pouvait vite devenir sèche, et bien ici, ça n’est absolument pas le cas. Au vu de la caisse et des prix qui ont fortement augmenté ; c’était une de mes craintes… se retrouver avec des enceintes similaires auditivement et un aspect visuel différent mais par contre avec une forte augmentation de prix !

En vérité, toutes les voix que ça soit masculines ou féminines sont bien mieux gérées ici et encore une fois, on se situe bien plus près de la série Signature que de l’ancienne Studio !

Malgré la précision de l’extrême aigu, je n’ai jamais noté de sifflantes désagréables. Vous savez celles qui vrillent les tympans quand on écoute trop fort.

Il y a comme sur les Bibliothèque 15b, une espèce de douceur mais souvent ça se manifeste par un léger voile. Rien de tout ça ici. C’est toujours bourré de détail mais sans projection.

C’est quelque chose de formidable quand on écoute fort surtout lors de mes délires en home cinéma.

On parle beaucoup de Klipsch pour ce domaine mais croyez-moi bien que les Paradigm sont nettement meilleures. Tout aussi dynamiques, bien plus pleines (voix) et absolument pas fatigantes.

On peut se faire un film à haut niveau sans aucune fatigue alors qu’avec la marque Américaine…

Elles sont tout aussi plaisantes à regarder qu’à écouter.

_DSC6068

Certes le prix à fait un fameux UP par rapport aux Studios (en fin de vie les Studio 100 étaient à 4000€/ paire alors qu’ici dans cette finition, elles sont à 5400€/ paire).

Mais ça les vaut franchement.

Elles sont de plus très faciles à alimenter puisque le rendement est plus que correct et leur caractère vivant se satisfera même d’amplificateurs home cinéma intégrés. Ceci dit, ne prenez tout de même pas les modèles d’entrées de gamme vanté pour 9*100w alors que le bidule pèse moins de 10kg pour une consommation de 300 watts.

Comme je ne ferai pas de test séparé de la centrale ; je vais vous en parler rapidement ici.

Tout d’abord, comme pour les Prestige 85F, Cette 55C est magnifique dans sa finition « midnight cherry ».

Elle est plus petite et plus légère que l’ancienne CC690 mais elle s’accorde bien aux HP de la 85F et ce malgré quatre woofers/ médiums de 14cm (seulement) et un ensemble médium 10 cm+ tweeter.

Il existe un modèle moins ambitieux, la 45C, équipé du même couple médium/ tweeter mais uniquement de deux woofers/ médiums.

La sonorité de ces centrales est bien évidement de la même veine que celle des colonnes.

Par contre, on n’est pas tout à fait, du moins pour cette 55c, équivalent aux anciens modèles.

En effet, la CC690 avait un coffre énorme et pouvait sans aucun souci être configurée en large (avec toutes les conséquences que ça implique sur l’amplification) … ça ne sera pas le cas ici. L’extension dans le grave est moins impressionnante et les quatre 14cm sont surtout là dans le but d’obtenir des voix très charpentées. Et c’est d’ailleurs très réussi par contre, le médium aigu est comme pour les colonnes et les bibliothèques de la gamme aussi plus vivant, plus énergique, alors que la CC690 était un poil plus douce.

_DSC9429 _DSC6087

 

Il est tout à fait possible de la couper en passe haut vers 40Hz mais pour ma part, je préfère laisser le caisson faire son travail dans des fréquences aussi basses et je l’ai coupé à 60Hz.

Et elle fait merveilleusement bien son job. Une centrale de ce niveau et de cette taille ; c’est quand même autre chose que les boites à chaussures souvent proposée avec les petits kits.

Je serai bien tenté de dire que je prends mon pied surtout dans les séries US ou il y a beaucoup de dialogues et ou la présence des différents intervenants est du coup bien plus réalistes.

Et par ex : Game of thrones, Mr Robot, Hannibal, Narcos, True Détective… etc

Elle n’est certes pas donnée, je veux bien l’accorder, mais une grosse centrale ; ça change la vie en home cinéma. Les voix ont énormément de corps, il faut dire qu’avec quatre 14cm chargé en bass reflex… on est en droit d’attendre ce genre de résultat.

 

Avec les 85F en frontales et les 15B en surround… on a un ensemble 5 canaux hyper performant tout aussi bien sur des programmes musicaux que dans les films récents les plus exigeants.

Il existe dans cette gamme des surrounds (les P25s) qui je suis certains sont très efficace mais je n’ai pas eu le loisir de les essayer. Comme les surrounds Paradigm ont toujours été très bonnes ; je ne me fais pas de craintes. Je garde encore un excellent souvenir des ADP390 d’ailleurs.

 

Et quand on rajoute un caisson comme le JL Audio E112… c’est le grand spectacle.

Le genre d’ensemble avec lequel on regarde un film d embout en bout sans se poser de questions. C’est terriblement efficace, cohérent et dieu sait si c’est bien ce dernier point qui est le plus important en home cinéma.

La bande son de « interstellar » est magnifiée et les envolées filent véritablement des frissons. Pour peu que le ou les sub woofers suivent la cadence, on peux monter à des niveaux assez élevés et augmenter l’immersion jusqu’à des sensations rarement atteintes avec les autres ensemble qui sont passé sous ce blog.

C’est presque le pack home cinéma ultime pour tous les passionnés qui ne veulent pas sous estimer les capacités musicales. Le seul hic est qu’il faudra plonger la main dans le portefeuille pour se payer l’ensemble ou alors y aller petit à petit !

Ce pack ; Je le recommande franchement et cette marque n’est pas prête avec de tel produits à baisser dans mon estime !

 

En conclusion, je dirai donc que ces 85F sont une belle amélioration de la gamme Studio précédente mais que ça se paye par une augmentation de prix (justifiée) qui n’est pas que sensible.

Elles sont aussi à l’aise en home cinéma que en musique pure et c’est aussi une des raisons pour lesquels j’aime bien Paradigm.

Toujours musicales, précises, mais dynamique comme il faut sur les films !

_DSC6080

 

CONCLUSION:

ok rendu sonore très propre et très neutre

ok  son très aérien et offrant beaucoup d’espace

ok  présentation luxueuse sans faute de gouts

ok  rendement et facilité d’amplification

 

pasok Tarifs revu à la hausse

pasok Look moins original (mais ça c’est personnel)

 

N'hésitez pas à commenter ce billet

2 Commentaires pour “Test: Paradigm prestige 85F”

  1. Marc dit :

    Salut Ashram,
    Paradigm 85F en frontales 55C en central, 15B en surround et pour le sub un JL Audio E112.
    Est-ce toujours le système HC ultime depuis novembre 2015?
    Aussi, quel ampli pour faire chanter tous ca?

  2. ashram dit :

    désolé j’avais loupé ce message…

    il n’y a pas vraiment de système ultime en soit mais ça oui ça fonctionne vraiment bien par contre en caisson… surement plus un JLaudio qui à des tarifs délirant surtout si on compare à ce que fait SVS par ex ;)
    un PB2000 par ex fonctionne bien mieux pour la moitié du prix et en clos plutôt un SB4000 alors ;)

Laisser un commentaire