Test: Paradigm S8

 Nous voilà au test du modèle phare de Paradigm, à savoir leur plus grosse création: La S8 !!

     img_8128cr2.jpgimg_8134cr2.jpgimg_8126cr2.jpg          

Cette colonne est vraiment énorme et dépasse en dimension la RF63 excusez du peu !Par contre, comme est est galbée, elle passera à mon avis mieux qu’une “boite” comme la RF63.

Je ferai beaucoup de comparaison entre ces deux colonnes car malgré la différence de prix (2000€ pour les RF63 et 6000€ pour les S8), leur gabarit est fort semblable ce qui est une bonne base pour juger.

La RF63 étant pour moi la meilleure colonne Klipsch et l’ayant chez moi en couleur cherry; il n’en fallait pas plus !

     img_8130cr2.jpgimg_8139cr2.jpg          

Voici les caractéristique technique des S8: 

   

 

  • 123cm de haut, 21 cm de large et…52 cm de profondeur
  • Sensibilité: 92 dB/w/m
  • 45 kg/pièce
  • 250w admissible
  • Coffret bass reflex avec évent avant et… arrière ce qui est fort rare !
  • Un dôme Be pour le tweeter (identique sur les S6)Un médium à ogive centrale (idem S6)Et quatre woofers de 178 mm toujours à membrane polypropylène.
  • Filtrage: idem que la S6 sauf le grave qui est fixé au alentour de 250hz !

   img_8141cr2.jpgimg_8133cr2.jpg    

Donc finalement, à part la présence de deux woofers supplémentaire et d’un volume de charge plus conséquent… on devrait s’approcher du rendu de la S6.

J’en profite pour dire que ces enceintes m’ont fait souffrir car elles sont vraiment très lourdes et pas facile à prendre car elles ont une tendance naturelle à pencher de l’avant (normal vu les 6 haut parleurs)

C’est toujours la finition de base que j’ai à vous présenter mais j’ai trouvé sur le net les autres couleurs:

 paradigm_finish.jpg   

 

 

 Personnellement, j’accroche bien sur la couleur claire (comme les thema); je les trouve moins massives mais c’est bien entendu une histoire de goût

.sig_s8_v2_nbm.jpg     

Tient, je n’en avais pas parlé mais Paradigm est une marque canadienne fondée en 1982 qui à racheté récemment Anthem.

Des enceintes centrales et des surrounds sont aussi proposées et comme vous le voyez… il y a moyen de trouver chaussure à son pied

 

.  sig_c3_v2_nbm.jpgsig_c5_v2_nbm.jpgsurround.jpg    

Ah oui aussi, la boite d’emballage est intelligemment conçue avec des découpes pour pouvoir la prendre mais je vous déconseille de faire ça seul… La protection intérieur me parait bien faible pour de si grandes caisses et un double carton ou une coque en frigolite m’aurait rassuré.

 

Transport sur palette obligatoire car si elles retombent mal; l’ ébénisterie pourrait prendre un mauvais coup ! 

Je ne reviendrai pas sur la description du bornier des pieds et des détails de finition car ce sont des points que j’avais déjà abordé dans le test précédent des S6. 

Je ne m’attendais pas à de grands changements (sauf plus de grave) par rapport au S6 et bien… je me trompais lourdement !!! 

Effectivement, même si on sent bien que cette enceinte est de la même famille que la S6, tout va beaucoup plus loin: le grave est bien plus présent, rapide et nuancé.

 

 

On se demande même si ce sont les mêmes woofers tellement la différence est grande.

Elles descendent également bien plus bas même si je m’attendais à un registre encore plus présent !

 Certains diront que j’ai un partit pris pour le 38cm mais il faut bien avouer que le rendu de ce type de haut parleur est vraiment supérieur à d’autres types de woofers et ce même en plus grand nombre avec une surface plus grande que le 38cm lui même ! 

Dans le cas des S8, on se trouverait plutôt entre un 30 et 38 en terme de surface équivalente ou deux 25cm comme sur des RF7 par ex!

 

 

Aussi, et c’est une limitation naturelle des plus petit HP, ils ont plus de mal à descendre (fréquence de résonnance du HP plus élevée) et cela se vérifie ici !

 

 

En dessous de 26Hz (chez moi je précise)… ce n’est plus audible.

Curieusement, c’est justement la fréquence d’accord annoncée de l’évent… ça aurait du descendre théoriquement un poil plus bas, soit.

 La bonne surprise, c’est que ce grave ne m’a paru tonneau comme la majorité des grandes colonnes avec toute une bardée de Hp de grave.   

La forme galbée et le concept intérieur ainsi que l’amortissement n’y est surement pas étranger!

 

   img_8166cr2.jpg    

La tenue  en puissance de ce registre parait très élevé ce qui est déjà une bonne chose pour ceux qui se laisserait tenter par un usage en Home cinéma.  

La partie haute du spectre m’a paru terriblement plus libérée que les S6 alors que la base est la même.

 

 Je ne m’explique pas comment ?!? 

Est ce que la qualité des composants est différentes, le rodage serait bien plus avancé que sur la S6 que j’avais reçu ou peut être que les 10 cm de hauteur en plus de ce modèle font que la directivité change… bien des interrogations en vérité.  

C’est surtout le tweeter qui m’a semblé bien plus réveillé si je peux me permettre cette expression.    

L’impression auditive générale donne l’illusion d’une enceinte bien plus grosse que la S6 et ce qui rend celle ci particulièrement mal placée dans la gamme. “Ayo” et “Katie Melua” passent à merveille toute les deux avec peut être un rendu un peu plus frais sur “Ayo” qui est un peu moins soyeux et feutré par rapport à mes écoutes habituelle.

 

 

“Cabrel” est également un peu plus dégraissé que d’habitude (ce qui n’est pas un mal).

La spatialisation est bonne tant en largeur qu’en profondeur mais en retrait par rapport à des biblios qui en général sont très fortes de ce point de vue. J’ai également écouté de la musique électronique… éprouvante pour les woofers (Bass mekanik pour ceux qui connaissent) et il faut avouer que ça dégage pas mal même si il en faut plus pour m’impressionner.

C’est surtout le fait que le grave est particulièrement timide sous les 30hz. Pour la majorité, ce n’est pas bien grave car il est bien rare que la musique aille explorer ces profondeurs. Mais quand on achète une enceinte de cette dimension, c’est qu’on est quelque part sensible à ce registre.  

Comme certains me l’ont demandés,j’ai ensuite fait une comparaison face aux Klipsch RF63 et RF62.

 

 img_8144cr2.jpgimg_8146cr2.jpgimg_8155cr2.jpg   

Les RF62 sont complètement explosées mais c’est tout à fait normal vu la différence de gabarit et de budget. Ça n’en reste pas moins que le rapport qualité/prix des RF62 est toujours exceptionnel selon moi.

Je n’en dirai pas plus car c’est déjà assez choquant de comparer deux enceintes aussi peu semblable.

 

  img_8144cr2.jpg  img_8143cr2.jpg

Le test des RF63 est bien intéressant même si un rapport de prix de trois séparent les deux belles.

 

  img_8170cr2.jpgimg_8168cr2.jpgimg_8162cr2.jpg   J

Je dis belle car les RF63 en finition sont quand même vachement jolie et ce malgré les dimensions et la forme parallélipédique !

Si cela en intéresse certains, je vous proposerai un match RF62/RF63 mais comme ce n’est pas le but ici, je zappe. La RF63 donne du fil à retordre à la S8 qui reste malgré ça un cran au dessus. 

Le médium aigu est moins soigneux mais par contre sur certains morceaux, il donne une impression de réalisme 3d !!

 

  img_8178cr2.jpg   

C’est du au fait que la partie médium-aigu est plus mise en avant et ça augmente la spatialisation. La Klipsch est incontestablement moins neutre et moins universelle que la Paradigm mais par contre, elle apporte une vie un punch qui sont le point fort de cette marque. La RF63 à une tendance naturelle à la projection et il faudra calmer ses ardeurs avec une électronique adaptée (douce ou neutre). Elle n’en reste pas moins un plaisir à écouter et toujours selon moi le best of de la gamme klipsch actuelle (avec les XF48)… Palladium mise de côté bien entendu.

 

 img_8173cr2.jpg   

Le grave est comme je l’avais déjà dis sec, tendu mais manque d’ampleur à mon goût. Les paradigm sont de ce côté non seulement plus fournie mais descendent également subjectivement plus bas. Les Klipsch font plus “light” à l’écoute; sentiment encore renforcé par la partie médium-aigu plus en avant. 

Comme vous le constatez sur les photos, la taille est très semblable: ce sont de très grosses colonnes.

La finition n’a par contre rien à voir.

 

 img_8177cr2.jpg  

La klipsch reçoit certes un beau placage, bien plus valorisant que la finition vinylique des enceintes de la catégorie inférieure mais la Paradigm est à un niveau encore supérieur.

On dirait que la couche et le vernis sont de meilleur qualité et la klipsch fait… Oserais je le dire…

 

 Oui: fait plus “toc” que la S8 mais… avec un écart de prix pareil, c’est tout à fait normal.

img_8180cr2.jpg   

D’un point de vue design, je trouve la RF63 très jolie dans cette finition surtout avec les woofers dans cette belle couleur cuivrée.  Les S8 sont elles aussi très jolies avec leur belle couleur mais la façade avant rempli de woofer fait “too much” à mon goût et elle est plus belle avec le cache avant. Voilà d’ailleurs une photo comparative des deux belles:

 

  img_8184cr2.jpg      

 

 

Conclusion: 

  • + finition de haut niveau
  • + grave puissant et ayant beaucoup d’ampleur
  • + registre médium aigu au dessus de tout soupçon
  • + très bonne enceinte capable de donner beaucoup de satisafaction

 

  • - ne descend pas dans les tréfonds de l’infra grave
  • - assez grande et ne conviendra donc pas tout les intérieurs
  • -  prix conséquent
N'hésitez pas à commenter ce billet

7 Commentaires pour “Test: Paradigm S8”

  1. J-B dit :

    même si les S8 sont superbes je suis pour les RF63… :)))

  2. Patatorz dit :

    Je viens rajouter un commentaire à ce test très intéressant que je viens de découvrir. En effet, je suis possesseur depuis peu de S8V3 (je suppose que ce sont des S8V2, comme les S6 qui ont été testées) et je dois dire que je suis relativement en phase avec le test sauf sur la partie grave. En effet, sur mes S8V3 il y a un vrai nfragrave (très présent sur le titre 9 – Carmen- de Lana Del Rey.). Un aiguë très montant mais pas agressif, très faciles à placer (moins que les S6 qui ont un seul évent à l’avant), même dans un petit volume. Bref une joie !!!

  3. Olivier dit :

    Je suis content d élire un avis sur cette version V3 car effectivement… celle du ter était des V2.
    Et le changement qu’on m’a annoncé est bien ce que tu décris.
    Malheureusement, impossible de les avoir en prêt et vu le coût des bêtes… :(

    Quelle est l’amplification utilisée et l’électronique en amont dans ton ças ?

  4. Patatorz dit :

    Bonjour Olivier. J’avais des S6v3 revendues à une personne qui passe sur ton blog….et j’ai pris les S8v3 que mon revendeur avait en démo.
    Elles sont utilisées dans 20m2 avec un ampli « intègré » ASR Emitter 1 exclusive avec des filtres NNZ sur des les bornes en bi-wiring.
    Les S8 sont plus difficiles à placer que les S6 car évents avant et arrière. Chez moi les S6v3 étaient déjà très bien en basses mais les S8 vont plus loin et notamment comme écrit dans les infra. Essayé le titre carmen (n9) de Lana Del Rey : c’est flagrant pour les infra.
    J’avais les s6 avec un Hegel h300 et c’était déjà très bon (ampli avec grosse réserve de puissance : plus que lASR)

    Au passage il n’y a pas une option Dans le blog pour être informé des nouveaux messages dans les commentaires ?

  5. Olivier dit :

    ahlala ce Emiter, j’aimerais bien l’essayer et le tester aussi mais je crains que je n’y ai jamais accès :(
    je vais DL le titre dont tu me parles; voir ce que ça vaut !

    tu es de quelle région, dès fois que…

    Je vais demander au webmaster si il y a moyen de faire ça ;)
    Excellente réveillon à tous ;)

  6. Patatorz dit :

    JE suis de Rhône-Alpes….
    POur les commentaires, le blog ressemble à du WordPress, j’ai réussi à le faire via un plugin donc ca doit être jouable :-)

  7. Olivier dit :

    oui, c’est du word press :)

Laisser un commentaire