Test: Paradigm Studio 10

Suite de cette série de test de chez Paradigm avec le test du modèle d’entrée de gamme de la nouvelle série Studio V5.

Contrairement à la gamme Monitor, l’évolution est sur cette ci très forte !

dsc_1400

Rien que la finition en déjà en donne pour son argent puisqu’elle reprend ce que la gamme Signature propose.

Retournez voir les photos des S4, S6 et S8 et vous verrez que c’est confondant de similitude !

Hors… elles coûtent la moitié du prix !

Coffret courbé, placage vrai bois, aspect satiné, bornier ,filtrage, haut parleur… tout est revu à la hausse et nul doute que cette série va marcher du feu de dieu.

dsc_1399 dsc_1414 dsc_1418

La gamme comprend deux bibliothèques (Studio 10 et Studio 20), deux colonnes  (Studio 60 et Studio 100) et un modèles extra plat à placer à côté de plasma et autre LCD ou mieux encore… comme surrounds de luxe ( Studio Esprit).

Une surround dipolaire, la Studio ADP-590.

Deux subwoofers sont aussi prévus et leurs caractéristiques me laisse pantois !!

il s’agit du Sub 12 et du Sub 15.

je vous proposerai en plus, le test des Studio 20 en couleur « cherry » et des Studio 100 en « rosenut »; voilà quelques photos de familles mais vous en aviez déjà eu une preview.

dsc_16691 dsc_1797 dsc_1665

Revenons en à ces petites Studio 10.

Petites, elles le sont assurément puisqu’elles ont globalement la taille des B&W CM1 que j’avais testé sous ces colonnes il y a un bon moment déja.

Le prix est certes un poil plus élevé (980€/paire) mais il est totalement justifié par la présentation absolument magnifique et je pèse mes mots.

L’emballage est classique et pas fatalement hyper protecteur puisque les deux enceintes ne sont finalement qu’a quelques centimètres du carton extérieur (certes épais). Sitôt les enceintes retirées de leur frigolites, la première chose qui marque; c’est le poids; 8 kg tout de même, c’est qu’elles ne sont pas légères ces petites là !

Elles penchent sérieusement du côté HP comme la majorité des Paradigm.

dsc_1394 dsc_1397 dsc_14001

Deuxièmement, on ne peut être qu’admiratif devant le superbe placage « rosenut ». ce n’est d’habitude pas cette couleur là que je choisis préférant le rendu plutôt « cherry » ou clair mais ici vraiment… je suis tombé amoureux.

A un point tel que j’ai commandé les Studio 100 dans cette couleur.

voyez ici à droite le « rosenut » et à gauche le « cherry » de la Studio 20:

dsc_1705

Le rendu un peu nervuré mais pas trop, la courbure de l’enceinte, les nombreuses couches de vernis (7 je crois) donne un bel aspect satiné. Quelle différence par rapport à des Klipsch référence (RF63/ RF83/ RC64) et même… allez j’ose des Palladium.

dsc_1829 dsc_1434 dsc_1415

Je ne vous raconte même pas comme j’étais fébrile au moment de les brancher avant de les écouter !

J’avais déjà été briefé sur les performances de ces petites face à des CM1 et donc, j’en attendais la confirmation.

Avant de passer à mes impressions d’écoute, un bref rappel des caractéristiques:

  • Réponse en fréquence: 62Hz-22kHz +/-2dB
  • Puissance admissible: 90W RMS
  • Sensibilité: 90dB @ 2.83V / 1m
  • Impédance: compatible 8 ohms
  • hp hautes fréquences: tweeter 25 mm G-PAL dome
  • hp moyenne/basse frequences: médium 140mm S-PAL, bobine mobile de 38mm
  • Crossover: 2000Hz, 2° ordre
  • Hauteur: 303 mm
  • Largeur: 200 mm
  • Profondeur: 301 mm
  • Poids: 8,2 kg
  • Finition: cherry, rosenut, black

voilà un aperçu du Hp d’aigu, de médium (qui est tiré de celui de la Studio 100) et du filtre… pas étonnant que les enceintes soient si lourdes.

3334460420_9cfb15935d 3334460424_c8c5532c9b 3334460438_2c72691d3e

image-1 image-4 image-5

Voilà également un détail de la façon dont les HP sont fixés; rien à dire, c’est du sérieux !

image-6

J’ai également trouvé quelques photos du coffret (je ne me suis pas permis de démonter celle qui m’avait été gentiment prêtée) et c’est de la belle fabrication !

Pour le moment, un sans faute donc.

Même l’évent évasé ne fait pas « plastique » même si il doit en être sur une certaine longueur.

dsc_1426 dsc_1422

Voilà aussi une photo trouvée sur le net de cette petite en noir et c’est nettement moins joli à mes yeux.

studio10070

Le 14cm à un dôme qui fait partie intégrante de la membrane (comme sur les monitor 9 d’ailleurs) et de couleur blanche et est muni d’un solide aimant comme vous pouvez le constater.

La suspension est assez volumineuse, plus que la normale en tout ças.

dsc_1425 dsc_1411 dsc_1826

Le bornier arrière mérite attention aussi puisqu’il est costaud et accepte du fil assez gros (ou des fourches & des bananes).

De n’importe quel angle, elles sont belles et soignées; seul la façade avant parait toujours un peu chargées chez Paradigm mais à la longue on s’y fait.

A l’écoute… c’est stupéfiant !!!

Comment de si petites enceintes peuvent faire autant de grave et donner illusion d’être plus grosse. En plus, elles remplissent la pièce avec une facilité étonnante.

Tout mes CD de test passent à merveille même si ceux chargé en grave. Ils sont évidemment écourté en dessous de 5O hz mais ce n’est finalement pas trop gênant tant la musicalité de l’enceinte est élevée. L’impression de source ponctuelle et de stabilité de l’image stéréo est énorme. Il est vrai que c’est souvent le cas avec les petites biblios.

dsc_1408

J’avais adoré les B&W CM1 mais j’adore encore plus celle ci, assurément.

Les voix sont magiques et moins colorées que les B&W et pour en être certains je les ai comparée avec mes B&W 685 qui sont plus grosses qu’elles.

Visuellement, il n’y a pas photo, les 685 sont bien plus imposantes mais la finition reçois une raclée de la part de la Paradigm. Logique, la catégorie tarifaire n’est pas du tout la même; 550€ pour les 685 et 980€ pour les Studio 10.

Lorsque je comparerai les Mini monitor ( à 580€); là ça sera un vrai match !

dsc_1503 dsc_1510 dsc_1514

Personnellement,j’ai difficile à choisir la finition.  J’aime bien le rendu « rosenut » qui me semble faire plus classe et surtout fait plus ressortir le blanc de la membrane de grave mais la couleur cherry me fait craquer aussi !

Je le dis et redis encore mais on est vraiment très loin de ce que j’ai vu passer chez Klipsch. Même si les Icon sont assez soignée; on est encore bien loin de cette gamme studio !!!

A l’écoute, et en comparatif avec les B&W 685,le grave est encore plus présent sur la B&W mais il sonne bizarre, comme creux ou cartonneux.

Cette quantité de grave est bien le seul point sur laquelle la Studio 10 est inférieure mais pour le reste…

neutralité, vivacité, transparence (énorme), effet stéréophonique; tout est mieux sur la Paradigm.

dsc_1511

D’ailleurs, il y a des détails dans le cd « 1492 » de Vangelis que je n’avais jamais perçus aussi bien; preuve que la transparence est là et que malgré la taille, le woofer n’est pas dépassé par les événements. Il faut dire que avec la motorisation dont il est doté; ça laisse de la marge.

Je les ai également comparée par rapport aux Monitor 9 et même si le grave de la colonne s’impose tout de suite, l’extrême musicalité et surtout la bien plus grande neutralité/ transparence de la Studio 10 me font préférer celle ci.

dsc_14631 dsc_1466

Au niveau des remarques, je dirais que le très beau médium éclipse peut être un peu le travail du tweeter qu’on aimerait un peu plus présent. Comme mon électronique à un peu une tendance douce/ soyeuse, elle n’est peut être pas la plus adaptée non plus !

Vous l’aurez compris; c’est un véritable coup de coeur que j’ai eu là et je m’attend à un choc avec les Studio 20.

Pour le prix, il est certes élevé mais quand je les ai comparé face à des colonnes très réputées comme des RF62, elles ne se laissent pas démonter !

Bien entendu, le niveau de grave et sa descente n’est pas le même et du coup, on ne peut pas envisager du home cinéma sans caisson mais le rendu et la présence des voix est bien plus belle !

La différence est encore plus énorme qu’avec les Monitor 9 car les klipsch apparaissent alors ici comme brouillonnes et anti musicale.

Attention que dans leur catégorie, les RF62 sont excellentes mais il ne faut pas leurs demander l’impossible. Pour obtenir une meilleure musicalité, il faut alors monter aux RF63 ou RF83… ou aux palladiums bien entendu mais on est carrément plus de tout dans la même catégorie !

Il est dommage que je n’ai plus les P37f d’ailleurs car un comparatif avec les Studio 100 aurait été intéressant (malgré le prix deux fois moindre pour ces dernières)

Comme je n’ai plus les B&W CM1; difficile de dire si les Studio 10 sont meilleures mais de mémoire auditive, les CM1 n’était pas aussi transparente et neutre dans le médium et le grave me semblais un peu plus boumis. Aussi, le rendement de la Paradigm me parait meilleur là ou la CM1 nécessitait vraiment d’être dérangée pour donner le meilleur d’elle même !

Conclusion:

  • + présence et rendu du médium
  • + excellente finition
  • + peuvent se suffirent à elles même pour les petites pièces
  • + je trouve le rapport qualité/ prix/ rendu au dessus de la moyenne

  • - niveau de grave satisfaisant mais ne pas oublier que c’est  une petite bibliothèque.
  • - prix conséquent quoique justifié
  • - extrème aigu un peu en retrait

N'hésitez pas à commenter ce billet

7 Commentaires pour “Test: Paradigm Studio 10”

  1. Oz dit :

    Et bien ça ne poste plus bcp ces derniers temps ici ;) (dommage !!)

  2. Wei_qi dit :

    Bonjour
    Merci pour ce test. Voila il faut que j’écoute ces petites enceintes, je pense les comparer avec les Dali Mentor Menuet
    cordialement

  3. harmonique dit :

    Ah mais vous pouvez mettre ce comparatif ici si vous le voulez; ça sera toujours intéressant :)

  4. kozmig dit :

    Comparatif extrèmement clair et utile !
    J’ai peut-être mal vu mais pourriez vous m’indiquer quelles electroniques et cables vous avez utilisés ?
    Moi aussi je serais interessé par une comparaison avec les Dali Mentor Menuet.

  5. do dit :

    enceinte en essai avec un ampli a tube unison anniverssary s2 avec tubes kt77 genalex gold lecteur marantz 7003 bluffant pour la taille du systeme….

  6. do dit :

    les enceintes studio 10 v5

Laisser un commentaire