Test: Paradigm Studio 40

On passe à de la très grosse biblio, et d’emblée, les dimensions impressionnent.

Imaginez qu’elle est encore plus grosse que les Klipsch RB81 (enfin plus haute du moins).

Comme ce ne sont « que » des biblio, la réponse dans le grave ne sera pas le résultat d’une bonne colonne bien évidemment.

 

 La voilà à côté des B&W 685:

img_8096.jpgimg_8118.jpg img_8122.jpg

 

 Alors pour commencer, de quoi est elle composée ?

D’un tweeter à dôme de 25mm relativement classique en aluminium doré (il à été développé en parallèle avec la gamme Signature)

D’un médium grave constitué d’un mélange maison nommé S-PAL mais contenant principalement de l’aluminium.

L’ogive centrale est chromée et on se voit dedans.  La preuve: 

img_8109.jpg 

 

 

et enfin d’un woofer en polypropylène avec une suspension demi rouleau renverseé, la matière est assez rigide tout en étant très légère.

 img_8120.jpg 

 

 

Le rendement de l’enceinte est très correct puisqu’il est annoncé à 92db/w/m ce que j’ai pu verifier en pratique.

De plus, elle encaisse bien la puissance (140w).

 

 

 

 

C’est une enceinte bass reflex avec un évent frontal. La finition extérieure est de type vinylique et le modèle que j’ai reçu était de couleur noire mais elle existe également en cherry et rosenut. la face avant de l’enceinte est légèrement striée et ça donne un bel effet. La face supérieure est joliment galbée est en dans une sorte de matière caoutchoutée  matte du plus bel effet ! 

 img_8104.jpgimg_8105.jpg

 

 

 

 

Pour les écoutes, j’ai utilisé mes pieds qui mesurent environ 60cm ce qui peut être est un peu haut. Paradigm propose des pieds adaptés à chaque modèle ce qui j’en suis certain aurait été plus adapté !

Je ne trouve pas que ce soit un format pratique parce que c’est trop gros pour rester discret et paradoxalement; pas encore assez pour avoir un niveau de grave pour se passer de caisson ! 

bon bref, passons aux écoutes:

 

 Ahhh, on entend tout de suite par rapport au Titus que l’on passe à quelque chose d’autre !

sensation de grandeur et surtout des voix qui passent de façon très spectaculaire.

 

  

Le grave n’est pas très présent mais il est par contre très sec et tendu.

Mes cd de test comme « Ayo » et « Katie Melua » passent vraiment bien mais du « Daft punk » un peu moins car la musique électronique en générale est très chargée dans le grave et l’infra grave et ça donne du poids à cette musique !

Comme je m’y attendais, le grave est encore bien trop court mais par contre un mariage avec un caisson doit vraiment être top car cette grosse biblio ne viendra pas marcher sur les pieds du caisson tout en donnant bcp de punch et d’impact jusque environ 80hz.

  

 img_8112.jpg

 

Ces Studio 40 me laissent vraiment une bonne impression malgré (comme les RB81) des dimensions hors du commun.

 

 Elle est cependant bien plus humaine que la RB81 car les voix ne sont jamais projetées et dures. La spacialisation est également très bonne mais j’ai tout de meme remarqué pour pour une enceinte à bas rendement, elle avait un spectre de radiation assez étroit.

En comparaison, la B&W 685 est complêtement mangée par cette paradigm qui en coûte trois fois le prix !

  

 img_8117.jpgimg_8092.jpg

 

 Car finalement, son plus gros default, c’est le prix… environ 1500€/paire.

   

Conclusion:

 

  

  • + excellent rendu des voix 
  • + grave court mais très sec
  • +  finition valable
  • + belle musicalité 
  • - prix excessif
  • - grave trop court et nécessitant un caisson
  • - médium légèrement mis en avant ce qui tronque la restitution générale 

 

 

 

 

à très bientôt pour le test des S6, S8 et… bien d’autres ! 

N'hésitez pas à commenter ce billet

1 Commentaire pour “Test: Paradigm Studio 40”

  1. Grand ded dit :

    Oufffff ! J’ai jamais vu une enceinte aussi grosse !
    A écouter.
    A+

Laisser un commentaire