Test: Paradigm SUB 1

Paradigm SUB1

Lors du test du JL Audio F113, je me suis intéressés aux caissons hors norme d’un point de vue performance sachant que pour accompagner mes enceintes principales; il me fallait quelque chose de costaud.
Je suis naturellement tombé sur le Paradigm Sub 2 qui est un des tout meilleur caisson à l’heure actuelle mais le prix le place dans le domaine du rêve.
Cependant, il faut savoir que ce monstre à un petit frère, même si celui ci impressionne moins sur le papier, il n’en est pas moins intéressant.

J’ai eu la chance d’avoir à prêter pour deux semaines le Sub 1 et même si j’étais septique au départ qu’ une si petite boite (enfin, c’est relatif) puisse à ce point fonctionner… à l’arrivée c’est tout autre chose.

Comme vous le savez, ce constructeur Canadien à une gamme d’enceinte très étendue mais fabrique aussi énormément de caissons.

Il s’est d’ailleurs fait remarquer depuis 2010 avec le SUB 2 dont toute la presse à parlé.
Capable d’une pression énorme avec très peu de distorsion mais surtout réputé pour descendre en dessous de 10Hz avec encore énormément d’énergie.

Qu’en est t’il de ce Paradigm Sub 1 ?

SUB-1-1SUB-1-2

 

Il faut savoir que ce sub sort réellement des sentiers battus de par sa conception !
En effet, les constructeurs favorisent en général soit une grande taille de membrane soit un débattement très important (c’est le cas de JL Audio) pour bouger suffisamment de molécule d’air dans les basses fréquences.

Ici, on utilise des 20cm qui ont un débattement plus réduit que fatalement un 38cm; il faut également prendre en compte que la surface émissive une fois le total des HP mis bout à bout est plus grande ici mais ça ne fait pas tout.
Il faut également que le volume déplacé soit plus élevé ou… nous le verrons plus loin de manière plus efficace.

D’après les documents que j’ai peu trouver, le 20cm ici présent aurait un débattement deux fois moindre que le 38 cm du SUB15 que je vous avait présenté récemment !

Si on fait un bête calcul de surface émissive,  je veux dire par là sans tenir compte des caches bobines et autre qui peuvent légèrement faire fluctuer la valeur, on à ici avec les six 8″ globalement un 47cm…

Sous un volume relativement compact; on à normalement là un caisson qui doit être cabale de grande chose !

Sur leur data sheet, Paradigm se targe aussi d’avoir là un caisson, qui de par sa construction particulière annule les forces et tensions et que dès lors le caisson ne vibre pour ainsi dire pas.

Bien difficile de croire de tel argument et j’ai d’ailleurs fait quelques recherches qui m’ont amené à une vidéo ou ont voit le grand frère ( le SUB 2) avoir un bon débattement des woofers et pourtant… un verre rempli de martini posé sur le dessus ne bougre presque pas.

Contrairement à ce qu’on pourrait prendre comme une simple publicité; ceci est très important.

SUB-1-3SUB-1-14

 

Comme vous le savez surement, un caisson qui vibre produit donc une influence parasites sur le son qu’il est censé donner. Ces vibrations viennent donc se rajouter au message original et font de plus perdre le caractère transitoire du message.

C’est pour ça que un caisson lourd et doté de grosses parois est préférable à une caisse rafistolée en MDF sans renfort !
Certaines personnes posent d’ailleurs une plaque de marbre sur leur subwoofer de façon à le rendre plus solidaire du sol. A vraiment l’ancrer si vous préférerez ce qui le rend incontestable plus sec et  plus vif.

Vous comprendrez donc l’importance de ce que Paradigm avance ici !
De plus…

le gros soucis des caissons en général, c’est que le placement d’une seule membrane engendre énormément de phénomène d’ondes stationnaires.
Vous l’avez surement déjà tous constaté, certains emplacement de la pièce donne un grave très fort et d’autres pas.
Le son étant un phénomène vibratoire, il est constitué de ventres et de noeuds.

Il est pour cela conseillé de placer plusieurs points émissifs de grave pour justement lisser un peu tout ça et obtenir un résultat plus homogène.

L’idée de ce SUB 1 est de rayonner dans toutes les directions et donc d’avoir un placement plus indépendant que les autres subwoofers. Bien entendu l’efficacité maximale veut que l’on le mette dans un coin là ou les woofers de côté utiliseront la réflexion des murs latéraux pour augmenter le rendement du grave en général.

Pour le reste, le SUB1 est assez dépouillé puisque ne bénéficie que les trois commandes de bases à savoir soit le volume, la coupure et la phase. Un peu chiche pour un caisson vendu 6000€ !
Cependant, l’entrée PBK du système de réglage automatique et propriétaire de Paradigm permet de s’affranchit de toute autre fonction gadget. Bien sur cela oblige de passer par une utilisation via un PC mais la correction est également bien plus efficace !

Le système demande une vérification du micro et possède un fichier de calibration qui est lié au numéro de micro et il faut faire au minimum 5 mesures différentes. Vous pouvez reprendre les conseils d’Audyssey pour ce point; c’est strictement pareil.
Ensuite, le fichier de correction est calculé puis envoyé au caisson et c’est terminé !
Le résultat est vraiment très très efficace mais empêche toute intervention manuelle comme sur une velodyne DD par ex.

SUB-1-5

La finition du caisson la moins cher disponible est noir imitation frêne ou cherry (le même que celui qui équipe les enceintes signatures). On pourrait croire que c’est assez basique mais il faut reconnaitre que celle ci est nettement plus belle. Le fini ne fait pas « toc » et les ajustages parfaitement réalisé !
Une finition noir laqué est également disponible contre 8% de plus !
La plaque arrière qui sert de radiateur pour le double amplificateur de 850w est efficace car lors de mes utilisations; il était tiède !

Pas de télécommande livrée par contre, et les grilles de protections sont de très bonne factures et en bois.

Le caisson est lourd mais déplacable seul et comprend trois pieds placés en dessous.
Les hauts parleurs en eux ont leurs châssis; enfin du moins la partie visible laqués noirs.

Le placement est assez facile et peu contraignant. J’ai lancé une série de fréquences pour voir quelle incidence ça avait sur le caisson et on peut l’orienter un peu comme on veut… le résultat est stable du moins chez moi !

J’ai ensuite lancé une calibration !
Mon room gain est énorme à 35hz et si je veux obtenir quelque chose de cohérent, il me faut corriger/ raboter ces méchantes bosses !
Pas étonnant quand on voit ça que mes deux 38cm m’ont habitués à des séances HC au caractère extrêmement démonstratif !

Une fois le fichier PBK chargé dans le SUB1, j’ai ensuite vérifié la linéarité à l’oreille puis au sonomètre et franchement; le système à fait du bon boulot.

Le sub descend avec un très bon niveau jusque 22hz et chute ensuite; ma pièce y étant pour beaucoup.
En théorie, il est capable de descendre bien plus que ça.

SUB-1-6SUB-1-8

SUB-1-11
Même à ces fréquences qui obligent de gros débattements, je n’ai pu m’empêcher de mettre ma main sur le caisson pour vérifier la « publicité » de Paradigm.

Et bien ces bougres avaient raison !

A part de très légères vibrations, on dirait que l’on touche un bloc de béton !
je vérifierai si sur des messages plus complexes, cela se vérifie également.
Du coup, je suis dès lors convaincu que le grave sera ici très propre car cette caractéristique combinée à un faible débattement pour obtenir un niveau sonore donné ne peux donner qu’un bon résultat.

J’ai commencé mes essais en HC en suivant la même suite logique que pour les précédent sub que j’ai essayé.

Tout d’abord Cloverfield…
Après la calibration Audissey (et comme toujours) le niveau de grave me paraissait bien léger et j’ai dès lors pris la liberté de doper un peu le niveau…. de 3db.

Sur la scène d’intro; les pas de la bête sont tout bonnement effroyable !
Très physique, descendant bas et d’une puissance semblant sans limite.
C’est de bonne augure pour le reste. Malgré le niveau intolérable pour une écoute en appartement par ex, les membranes ne bougent presque pas. La caisse du subwoofer reste impassible et la façon dont le grave se propage dans la pièce ne lève aucun doute sur toute les affirmations de Paradigm.
Mon niveau d’adrénaline augmente parce que je sens d’expérience que je suis là en train de toucher à un produit hors norme !

La première rencontre avec la « bête » et la scène d’envol de l’hélicoptère vers la fin… me conforte dans l’idée d’un caisson sans concessions !

J’ai alors ressorti toute une panoplie de bluray pour des heures et de heures d’essais endiablés.

Une bande son particulièrement efficace est celle de Pirate des caraïbes 2 !
Le caractère boumis que je connaissais avec mes enceintes principales et le canal .1 redirigé vers elles est ici complètement nettoyé.
C’est nettement plus contrôlé, vif et nuancé. Le chapitre 12 ou le vaisseau de David Jones sort de mer et les coups du début du chapitre suivant… sont très très démonstratifs !
Ensuite, un peu plus loin ou David joue sur sur son orgue m’offre toute une palette d’effets qui ne se mélangent pas.

SUB-1-4SUB-1-7

Pour conclure une de mes (nombreuses) séances… j’ai entamé la guerre des mondes et je n’ai pas été déçus.

Enfin, c’est à nuancer car par rapport à ce que je connais avec mes deux 38cm non équalisé; c’est tout de même moins bourrin. Mais c’est somme toute normal, ici, je suis plat de 22 à 80hz ce qui n’était absolument pas le cas avant.
Je suppose que vous connaissez tous ce bluray et le fameux passage ou les tripods sortent de terre !
Même à un niveau limite cataclysmique; le sub ne bronche pas; ne se transforme pas en bouillie et pourtant… il à 115m3 à mettre en pression.

Les 801d restent plus « démo like » comme on dit dans le jargon mais c’est aussi un grave nettement plus monocorde. Au final à part le niveau très élevé, on s’en lasse; ce n’est pas le cas avec le SUB 1.

J’ai par exemple remarqué dans cette scène des différence d’effets dans le grave alors que ça passait toujours un peu de la même façon avec mes enceintes.

J’ai étendu cette fameuse scène à la scène de l’orage et de l’appel des pods lorsque les humains sont évacué en bateau et wahaaaa… ça donne envie de se refaire le film au complet.

Tient par ailleurs, ce sub est tellement bon, il m’a tellement fait redécouvrir de choses que je me suis fait un fichier Evernote avec tous les passages genre « démo ».
Cela me sera fort utile quand je serai enfin décidé à ripper ma collection pour la lire via mon NAS.

Le hardware est là, ne manque plus que la motivation de me lancer là dedans…

J’ai ensuite enchainé Prometheus, Megamind et Toy Story 3.
Pour ce dernier, j’ai presque réussi à voir la limite du sub mais le niveau était très très élevé. La façon dont le grave se réparti dans la pièce est vraiment génial et ça participe aussi beaucoup au résultat.

Imaginez un front d’onde (sortie de Buzz du gouffre, appel du chien Jessie) qui vous traverse littéralement le plexus et quel que soit votre position dans le canapé; c’est rendu exactement de la même façon. ça peut sembler élémentaire mais c’est souvent loin d’être le cas en vérité.

Pour terminer les extrait HC dans ma grande pièce, j’ai entendu utilisé Tron legacy…

SUB-1-13SUB-1-10

Est il bien utile de vous raconter cet expérience ?
Il suffit de couper le caisson pour se rendre compte que celui participe presque intégralement à la notion de « vivre le film ».
La particularité est tout de même d’être ici « non fatiguantt » et ce même sur une longue période.

Il est pour moi, inconcevable de regarder ce genre de film avec des systèmes sous dimensionnés tellement je suis habitué à la démesure .
C’est bien là le problème… on se fait très vite à la qualité et ce qui semble normal, devient vite le contraire quand on enlève qqch.

Il y a un extrait que j’apprécie tout particulièrement dans ce film, c’est celui ou il quitte l’adolescence pour devenir adulte avec une course poursuite à moto. C’est là que ce caisson prend le dessus sur tout les autres. On oublie complètement qu’il s’agit d’un mixage et d’un film. en fermant les yeux; on retrouve toutes les sensations de la réalité.
Bien sur tous les autres vrombissements une fois le passage dans la matrice ne manqueront pas de vous impressionner.

Il est temps de quitter le monde du HC pour celui de la restitution musicale car quand on investi dans un caisson pareil, on s’attend à avoir le meilleur des deux mondes.

Et je n’ai pas été déçu. Il faut par contre tenir compte du fait que le grave étant très tendu, très tenu aussi; cela peut parfois donner une impression de manque !
En effet, on s’habitue vite au grave « gras » des enceintes qui de part sa rondeur donne une impression de plus de présence !

Contrairement à un DD ou ou pouvait jouer avec l’asservissement pour l’accorder à sa mode; ici, on est toujours au maximum de la qualité.
Si certains ressentent un trop gros manque, il faudra simplement remonter un peu le niveau du SUB1.

Après un balayage assez complet de mes CD favori, je m’arrête pour vous raconter l’expérience musicale du base mekanik. Alors, on est sur de la musique électronique pas ce qu’il y a de plus fin c’est un fait, mais pour sentir ce dont il est capable… c’est un passage obligé.

J’en possède deux dont le dernier qui sert pour à priori sur des sites comme AVS mais aussi un peu plus ancien qui même si il est mixé un peu plus discrètement est tout de même largement suffisant pour se rendre compte des capacité d’un sub.

SUB-1-15sub1-19
Ce qui est stupéfiant avec le SUB1, et cela se retrouve quel que soit ce que l’on écoute… c’est le grave très sec.
Et il le reste même sur les fréquences inférieure à 50hz.

D’habitude, l’album download ne me propose pas de soucis de niveau mais plutôt de texture du grave. Ici, c’est inimitable.

L’autres fois, ma petite femme m’avait fait de la glace maison à base vrai fruits (du sorbet donc) et à chaque bouché, on avait l’impression de se retrouver avec une explosion de saveur.
Evidemment, elle a eu un tel succès que j’en suis rapidement venu à bout. Quand on est hors saison, il n’est pas pensable que je lui invente de m’en refaire et on prend donc… de l’industrielle.
Malheur…

Le pot est d’ailleurs encore au congélateur et il ne me viendrait même pas à l’idée d’en reprendre.

Petit écart culinaire mais je pense que vous avez compris ou je voulait sen venir…

Certains phénomènes paraissent normaux jusqu’au jour ou…

C’est exactement pareil ici. Pourquoi est ce que tous les caissons ne fonctionnent pas comme ça ?
Pourquoi on est obligé de se coltiner du grave baveux, qui ne descend pas ou qqch qui ressemble qui commence à manquer de dynamique dès que l’on pousse un peu le niveau.

J’ai pour ainsi dire redécouvert l’album « Bassotronic » avec des notes qui ont un poids absolument dingue; je vous conseille à ce titre la plage « Sub base excursion » et base vibe qui vous feront comprendre à quoi sert un subwoofer.

On est même dans le domaine de l’inouïs sur le titre « The future is bass » … les gus qui ont mixés ça doivent quand même être un peu percuté !!!

Pour finir, la plage la plus connue qui se nomme « Bass I love you » à des passages au niveau 0dB à environ 10Hz. Ma pièce n’arrive pas à me donner le rendu mais ça ne sera que partie remise pour ma petite salle du haut.

Avant de retirer le caisson, de prendre mon courage à deux mains et de « faire appel à un ami » pour le monter à l’étage; j’ai réécouté le fameux « Bassotronic » sur mes 801d et le résultat est mourir de rire.

C’est en vrac: monocorde, distordu dans le rendu, mou mais aussi souvent plus impressionnant en pression de part l’utilisation du room gain !!!
Ne vous laissez pas démonter lors d’une démo que vous aurez éventuellement avec ce sub car il est capable du meilleur mais… il lui faut un certain niveau pour s’exprimer. Sinon, il est vrai que ça peut rendre discret et fade.

Alors ici, dans cette pièce, je vous le présente en… cherry… et oui; j’ai craqué la tirelire.

sub1-16SUB-1-12

Dans une pièce plus petite…
Le constat est que ça marche tout aussi bien et ça en est d’ailleurs stupéfiant !
Après une Calibration XT32 de mon Onkyo 5010 et un placement presque aléatoire; le résultat dès les premières notes est très au delà de ce que j’ai avais obtenus avec les autres caissons !
Le principal souci dans ma pièce est que le grave résonne très fort entre 45 et 70hz. Du coup un sub unique produit un phénomène très bizarre et dérangeant comme si le son se déphasait à ces fréquences la !
De plus, une bosse est bien présente à 35hz… Bref pas facile !
Avec une correction XT32, tout rentre dans l’ordre d’autant plus que les SUB1 émettant presque  à 360°, cela donne une impression très forte de subs posés à plusieurs endroits !
Super pratique pour combattre les phénomènes d’ondes stationnaires.
Comme le sub est par nature très bien construit, cela empêche le sol constitué de plancher collé de trop vibrer. En effet, la caisse en elle même ne vibrant pas, elle ne produit pas non plus de vibrations qui se transmettent via le sol !
L’effet est déjà bénéfique pour le voisinage (madame) puisque il s’entend moins mais il l’est à plus forte raison pour l’utilisateur qui bénéficie d’un registre bien plus précis et lisible.
La ou ce caisson fait fort, c’est que non seulement il semble doté d’une puissance inépuisable (puisque le total de la surface émissive est  énorme) mais en plus le grave reste d’une précision phénoménale !
Et bien oui, un faible débattement de membrane empêche de sortir de l’idéal théorique du signal amplifié et du coup, il n’a même pas besoin d’asservissement ou autre paramètre de contrôle.
Entendons nous bien, c’est ici la meilleure solution qui entretenue à savoir une construction et un hardware de haute qualité qui n’a aucunement besoin de correction électronique pour augmenter le contrôle.
Le PBK joue uniquement sur l’équalisation pour obtenir une réponse en fréquence la plus linéaire possible mais dans ce cas, je ne l’ai même pas utilisé pour que ç âne soit pas redondant avec l’Audyssey

J’ai depuis pas mal de semaines consommé pas mal de bluray et je dois dire que mon système me donne enfin toute satisfaction. En tout cas dans une pièce si petite; cela me semble difficile d’aller beaucoup plus loin.
Chaque fois que le grave est sollicité, c’est un véritable régal tant il est pour ainsi dire parfait !
Rapide, naturel, parfaitement intégré, puissant…tellement que ça semble sans limite. Même fort, cela ne modifie pas sa tonalité. Bref, un modèle du genre et vraiment mis à part le prix conséquent  à payer ce n’est que du bonheur.

sub1-18sub1-21

Sur de la musique (notamment les Bass Mekanik)  l’articulation du grave, de l’infra grave même est spectaculaire car naturelle. Il n’y a jamais cette sensation de pièce rapportée en plus sur le système.
La lisibilité et la profondeur sont au delà de tout ce qu’on peut espérer..
Je n’aurais pas cru un jour avoir affaire à un caisson aussi puissant et musical. La relève de Velodyne est bien la même si le tarif d’accès est éloquent !!!

Par ailleurs, il m’a fait découvrir des sensations inconnues sur certains films !
Les pas des cyclopes de « la colère des titans » notamment !
Incroyable car il y a un moment ou un souffle inaudible (mais particulièrement ressenti dans l’air) donne vraiment un sentiment que qqch de très lourd tombe sur le sol. ça colle extrêmement bien à l’action et fatalement, ça renforce considérablement l’immersion.
Ce genre d’effet est aussi présent dans les Transformers (dans le 2 et 3 qui sont des bandes sons très spectaculaire) mais aussi pour le block buster  » World invasion ».
Ces films à sensation vous raccommoderont avec votre home cinéma si vous le trouviez anémique !
Le passage ou Pippin réveille la Moria, l’attaque des oiseaux  sont absolument fantastique… à un point tel que je me suis refait la scène plusieurs fois; dans le dernier opus, vous ne vous lasserez pas de chaque effet de l’anneau sur son porteur.
Renversant, avec ce sub 1, les films prennent une autre saveur. je vous conseille d’ailleurs fortement de privilégier les bandes sons VO en DTS Master audio qui sont en général très largement au dessus des autres encodages.
Vous ne le regretterez pas.

Je vous passe le délire auditif de la série « The Pacific », Breaking Bad, Master commander… etc

J’ai aussi l’occasion de l’essayer avec une paire de bibliothèque très réputée pour leur qualité musicale à savoir des Kef LS50 et la symbiose est wahouuu.
Inutile de vous dire que peux feront cette association; pourtant avec une bonne amplification et un tel caisson derrière… le résultat va largement chatouiller des colonnes coutant un montant astronomique.

Conclusions:

ok grave absolument parfait
ok musical, précis, nuancé
ok finition
ok capacité dynamique
ok extension dans le grave (largement à l’aise sous les 20hz)

pasok … prix
pasok look un peu spécial

N'hésitez pas à commenter ce billet

17 Commentaires pour “Test: Paradigm SUB 1”

  1. michael dit :

    Super Test Olivier ! Je crois bien que j’ai bavé en le lisant. ^^
    Étant fan des caisson de la maque, je savais que ce caisson allait énormément te plaire. Les finitions ont vraiment l’air superbe ! Paradigm peu se targuer de savoir faire des caissons polyvalent, car mine de rien ce n’est pas facile. Le système de calibration PBK est aussi vraiment efficace. Pour le prix malheureusement on roule pas en Mercedes en achetant une Renault, la hifi c’est pareil…
    Penses tu chercher a faire un test du SUB2 un jour ?

  2. tekko dit :

    Tout simplement un des meilleurs caissons au monde et pas de prise de tête pour les réglages comme velodyne…

  3. Bindou dit :

    Hors sujet :

    « Pour le prix malheureusement on roule pas en Mercedes en achetant une Renault.. »

    Je trouves l’analogie très réductrice, même si je partage l’idée.
    Faut arrêter de rabaisser sans cesse le boulot français avec ces phrases pré-conçut…

    Alors disons plutôt :
     » ce n’est pas en achetant une C3 que l’on roulera en C6 toutes options… » ;)

    Sinon, Focal avec la gamme Electra fait également de très bons caissons polyvalents.
    A quand des tests ?

    En attendant, un grand merci pour cet article. Ce matos fait rêver!

  4. michael dit :

    Haha !! mdr oui c’est pas mal non plus j’avoue. ;)

  5. Bindou dit :

    « J’ai aussi l’occasion de l’essayer avec une paire de bibliothèque très réputée pour leur qualité musicale à savoir des Kef LS50 et la symbiose est wahouuu. »

    Vous pensez à quelles enceintes par exemple?
    Je veux dire par là, est-ce que la rivalité pourrait se faire sur des grosses enceintes de type Studio 100 ou carrément aller jusqu’à rivaliser avec des JBL 1400 Array ? :D

    http://www.harmonique-blog.be/test-jbl-1400-array

  6. Bindou dit :

    « « J’ai aussi l’occasion de l’essayer avec une paire de bibliothèque très réputée pour leur qualité musicale à savoir des Kef LS50 et la symbiose est wahouuu… le résultat va largement chatouiller des colonnes coutant un montant astronomique. »

    Pardon.

  7. ashram dit :

    @michael: non, peu d chance que je touche le SUB2 vu le tarif… mais ce n’est que un SUB1 plus gros, pour pièce plus grande en fait !

    @Bindou: le médium-aigu d’une array 1400 est évidemment meilleur mais par rapport à une studio 100; je préfère nettement le couple LS50 (bien amplifiée, c’est important) + SUB1 !

  8. Patatorz dit :

    Bonjour,
    j’ai peut être loupé qq chose mais comment était branché le sub pour test : en LFE ? une influence du type de cablage ?
    Merci

  9. ashram dit :

    Soit en LFE dans le cadre HC soit en sortie préout d’un intégré hifi (mais alors là il faut utiliser le programme interne PBK pour le calibrer).

  10. Bindou dit :

    Bonjour!

    Ashram, penses-tu faire un test sur les S6 v3?
    Ces enceintes possèdent les mêmes HP de grave que ce caisson et promet donc une qualité au niveau « basse » assez hallucinante !

    (Tu as déjà fait un test sur la précédente génération, mais le bilan n’était pas positif. Je suis donc curieux de savoir si la donne à changé et si Paradigm a corrigé le tir)

    Sur la paire de S8, il y a une surface de HP 25% supérieur à ce caisson, ça doit être monumentale.. ^^

    Merci pour ton boulot!

  11. ashram dit :

    Bonjour,

    Tu crois que les HP sont les même mais à mon avis… je ne pense pas parce que il sont pas conçus pour faire la même chose !
    de tt façon, ils sont filtrés différemment et l’un est en charge Bass reflex alors que le SUB1 est un clos !

    Le grave d’une colonne n’atteindra que très difficilement celui d’un SUB et encore plus avec le monstre que voici !
    Même mes 801D pourtant équipées d’un 38cm accordé très bas chutent bien plus vite dans le grave que le SUB1 !!!
    Il n’est pas prévu que je teste les S6 ou S8 car mon fournisseur n’en à pas à me prêter et vu le tarif, il m’est impossible d’investir là dedans…

    Le grave des S8 est connu pour être assez démentiel mais attention que dans une pièce trop petite; ça va vite devenir insupportable. Ou alors il faut faire de la correction active et passive mais ça; peut de gens le font !

  12. Patatorz dit :

    Hello, entre le sub1 et le JL Audio F113 en utilisation hifi, ton coeur balance vers lequel ? Quels critères font balancer entre le Sub1 et le F113 ?

  13. ashram dit :

    Sans aucune hésitation: SUB1

    Le F113 est clairement typé HC et est trop « gras » et lourd !
    Enfin à côté sur SUB1 qui est tendu comme un string; c’est flagrant !!

  14. Bindou dit :

    Merci pour ta réponse ashram.

    Concernant la conception des HP S6/S8 VS Sub1, je me demande vraiment si il y a des différences de fabrication et ce malgré le type d’enceinte différent (bas reflex vs clos). En revanche, je crois que le diamètre des hp diffère.
    Il serait intéressant d’en savoir plus, mais en voyant le bilan de ce caisson, on peut peut-être imaginer un bilan assez positif pour les colonnes en ce qui concerne le bas du spectre ?
    D’ailleurs, si on imagine que la conception des HP est identique au sub1 (ce qui reste à vérifier), peut-on imaginer boucher l’évent pour avoir une enceinte close (quitte à sacrifier quelques Hz)?

  15. Olivier dit :

    C’est difficile d’imaginer quoique ce soit car Paradigm ne fournis pas les références des HP utilisé !

    Modifier l’accord d’un évent ou transformer en bass reflex qui à été étudié pour; est en général une catastrophe parce que c’est justement étudié pour !
    Le volume compris dans l’évent joue le rôle d’amortisseur, et le diamètre ainsi que la longueur sont conçus pour une fréquence d’accord justement.
    Mettre un bouchon modifiera non seulement la réponse électrique des HP (il y aura de la résistance là ou il ne devrait pas y en avoir) et en plus… ça descendra très certainement bien moins bas.
    Bref, si on à pas d’outils théorique sous la main et de sérieuse connaissance; mieux vaut ne pas jouer à l’apprentis sorcier ;)

  16. Laurent dit :

    Hello Olivier et aux autres,

    A la recherche d’ un sub pour accompagner mes RF-82 MkII, et en ayant littéralement bu ce test, j’ ai craqué et commandé ce Sub 1 sans écoute préalable, juste sur les mots d’ Olivier …

    Et je dois dire que je ne regrette pas mon craquage de tirelire !

    C’ est une somme certes, surtout  » juste  » pour un sub, mais quel sub ! une merveille, si vous avez les moyens de vous faire plaisir, c’ est un must have !!

    je plussoie tout ce qui est dit sur ce caisson fabuleux, je pourrais juste rajouter, en utilisation 100 % hifi, que même en écoute nocturne en appartement , donc à très faible niveau, bien moins fort qu’ une conversation nocturne normale (lol), il est d’ une précision et d’ une présence incroyable … même dans les 20 Hz … ça laisse pantois de bonheur auditif !

    on ne parlera pas de sa rapidité et de son côté sec et d’ une précision chirurgicale … :-)

    bref que du bonheur !

    pour palier à son seul manque, à savoir l’ absence de télécommande, je me suis commandé une perle trouvée au gré de mes recherches internet, le R-Cube , http://audiocubics.com

    Merci encore à toi Olivier, et longue vie à ta passion, que je partage ;-)

  17. ashram dit :

    Bonjour,

    à tous, je me permet de copier ce commentaire sur le Forum ;)

    http://forum.harmonique.be/index.php/topic/57-topic-unique-proprio-de-sub-paradigm/

Laisser un commentaire