test: Sunfire CRM-2 + caisson Sunfire HRS8

 

Avant d’attaquer le test de quelques colonnes, il me reste à vous parler d’une curiosité de bibliothèque !

Et cette fois, c’est Sunfire qui s’y colle.

Alors présentation de la chose,

 

IMG_2777mini IMG_2779mini IMG_2780mini

 

On à affaire ici à une micro enceinte qui n’est pas faite pour fonctionner sans caisson ce qui du coup alourdira la facture mais qui permet en théorie de diminuer la taille des satellites. Le caisson qui est d’ailleurs proposé en option est un HRS de la gamme Sunfire et ici, j’ai eu l’occasion d’avoir le HRS8 c’est-à-dire le plus petit modèle de la gamme basé sur un 20cm ! Pour en revenir aux bibliothèques, elles sont équipées et c’est très rare d’un tweeter à Ruban qui occupe toute la face avant et deux «  woofers-médiums » sur les tranches latérales. Il est bien spécifié que cette enceinte ne descend pas en dessous de 90hz et que le raccord caisson doit être fait aux alentours de cette fréquence et même idéalement au dessus pour ne justement pas tomber dans la pense descendante de l’enceinte. Les satellites pèsent environ 4kg, encaissent 400w RMS mais le rendement est très bas. Les dimensions sont hypers compactes comme vous le voyez sur les photos : 21cm de haut pour 14cm de large !

Le caisson lui présente une présentation plus traditionnelle autrement dit caisson clos et woofer en façade ! L’amplification embarquée est du type classe D et est annoncée à 1000w RMS. Le poids est de 12.7kg et c’est un cube de 25cm de côté. Le prix demandé est de 700€/pièce !

Maintenant que la présentation technique est faite, passons au déballage !

 

Sunfire CRM-2 :

 

Présenté dans un triple carton… oui vous avez bien lu… triple !!!

Les petites sont emballées dans un tissus noir qui les protège des griffes et poussières parce que celles-ci sont laquée de façon assez extraordinaire !

Ce n’est pas une laque noire mais plutôt un vernis appliqué sur une couche de bois du coup, l’esthétique est vraiment superbe !

 

IMG_2836mini IMG_2838mini

 

Les borniers sont eux aussi superbe et plaqué or. Un petit interrupteurs est présent pour indiquer de quel côté du mur elles sont situés et du coup faire jouer un gain. Le tweeter à ruban prend effectivement toute la face avant et l’ensemble présente fort bien !

Aucun problème d’ajustage, qualité des matériaux au top !

Un sans faute pour la finition vraiment dans le haut du panier !

Si je devais faire une remarque, ça serait sur les woofers latéraux qui me semble bien fragile mais des grilles sont fournies et donc, si une crainte devait se faire sentir à ce sujet, il suffirait simplement de les placer !

Avant de brancher le caisson j’ai quand même voulu voir ce qu’elles avaient dans le ventre toutes seules et… j’ai été déçus…

Il n’y a vraiment aucun grave et du coup, le déséquilibre qui se fait est très dévalorisant !

En vérité, on à l’impression d’écouter un tweeter… ce qui finalement doit être à peu près le cas puisque celui-ci en radiation directe est coupé à 1.5 khz !

Ça m’a quand paru bizarre car il y aurait au moins du y avoir du médium et bizarrement, il était fort en retrait ! Enfin, je dis bizarre mais je m’en doutais un peu… avec des woofers de médium dirigé sur les côtés, on perd énormément d’énergie et donc du coup… c’est le tweeter en radiation directe qui prend le dessus !

Bon rien à faire, je décide alors de brancher le caisson et après quelques tâtonnements, je fixe la fréquence de coupure à environ 100hz (quasiment au max en fait)ce qui ne le rend pas encore trop localisable.

 

Sunfire HRS-8:

 

Passons à la présentation du caisson,

Petit cube de 25cm de côté avec deux côtés biseautés, il est vraiment minuscule et même si son poids peut paraître faible, il est tellement concentré que ça fait vraiment lourd !!!

Présenté de la même façon que les petites bibliothèques dans un beau tissu noir, il glisse de partout… la cause en est le laquage noir façon piano !

C’est absolument magnifique comme sur un velodyne DD mais le problème reste qu’il reste fatalement fragile aux griffes et sensible à la poussière.

 

IMG_2819mini IMG_2832mini

 

La face avant présente le 20cm à grosse suspension demi rouleau qui doit offrir un sacré débattement surtout au vu de l’amplificateur qui le pousse derrière.

Un cache est fourni pour ceux qui ne veulent pas le voir travailler.

La face arrière comprend le tableau de commande si je puis dire ainsi que les entrées.

Pour les entrées, on à le choix entre des hauts niveaux (donc destinée à mettre le signal déjà amplifié venant de votre amplificateur). Il possède aussi des entrées cinch classique ainsi que des sorties destinés à aller réattaquer des bibliothèques qui seront filtrée à 70hz@6db/oct en passe haut donc !

C’est cette solution que j’ai utilisée ici !

Et les trois traditionnels : crossover/phase (en continu) et volume

Je vous ai fait quelques photos à côté d’une RB51 et à côté de la CRM-2 avec qui je l’ai fait fonctionner.

La finition est vraiment impressionnante n’est ce pas ?

 

IMG_2816mini IMG_2815mini

 

Alors que donne tout ceci à l’écoute ?

Après avoir pas mal tâtonné pour régler le caisson, je me suis finalement arrêté sur sur un filtrage relativement haut parce que les biblios CRM-2 ne descendent vraiment pas et le déséquilibre était trop grand à l’écoute !

Comme je l’avais déjà dis avant (et le rajout du caisson n’y a rien changé) ; je trouve qu’il y a un manque cruel de médium !

Peut être parce que ces enceintes sont faites pour fonctionner très près des murs et du coup regagner l’énergie des petits woofers latéraux mais même en les déplaçant, je n’ai pas réussi à trouver une position optimale d’écoute.

Le haut du spectre est il est vrai très beau pour des enceintes de ce gabarit (merci le tweeter à ruban) ; ciselé, fin et même raffiné mais j’ai toujours trouvé qu’il jouait tout seul dans son coin !

On ne peut pas en dire autant du caisson qui lui m’a véritablement étonné !!!

 

IMG_2795mini

 

Très volontaire, rapide et assez puissant, il suit très bien la musique. Mieux que un Velodyne CHT (mais sans doute un cran en dessous d’un SPL). C’est finalement assez logique puisque le prix de vente est situé entre les deux (700€)

Par contre, il ne descend pas aussi bas que ce qui est annoncé par le constructeur mais nous savons très bien que ces mesures ne veulent absolument rien dire !

Il ne faiblira que sous les asseaux de bandes sons regorgeant de grave en dessous de 25hz sinon… c’est du tout bon !

 

Conclusion :

 

  1. + finition exceptionnelle aussi bien pour les satellites que pour le caisson
  2. + rendu particulièrement bon du caisson surtout au vu de la taille
  3. + discrétion absolue des CRM-2

 

  1. - rapport qualité/prix assez défavorable pour les satellites
  2. - manque cruel de médium des satellites
  3. - caisson peut être encore un peu « juste » pour du HC sensationnel !
N'hésitez pas à commenter ce billet

Laisser un commentaire