TEST: Teac AI 501

teac AI501-3

C’est une grande première pour moi ; Je n’ai jamais essayé de produit Teac mais là; ça va changer !

Enfin… il faut savoir que TEAC, c’est aussi Tascam (la division professionnelle) et Esoteric (la division très haut de gamme). Comme ils ont connu une grosse baisse de niveau ces dernier temps, ils ont décidé de frapper un grand coup en sortant de très bons produits.

Du coup, trois gammes viennent de naitre :

La 01 (élément de taille micro), la 501 (élément de taille mini) et la distinction (taille hifi centrale).

Je vous présenterai l’intégré A-H01 et le AI2000 mais je vais commencer aujourd’hui par la 501 que j’ai reçu en premier et qui est composé de quatre éléments.

Un DAC, un ampli casque, une platine CD et un ampli intégré avec DAC également ; c’est ce dernier dont je vais vous parler aujourd’hui.

Alors, cette gamme fait le buzz (surtout le DAC) sur le net actuellement de part son extraordinaire rapport/ qualité prix.

Tous les éléments sont disponibles en finition noire ou silver.

D’après les photos que j’avais vu sur le net ; le noir me plaisait plutôt bien donc j’ai tout pris dans cette couleur sauf l’ampli casque que je destinais à mon bureau.

La construction est la même pour tous les quatre à savoir façade et capot en aluminium brossé.  Les côtés sont constitués d’une plaque grises métallisée du plus bel effet et qui donne un cachet particulier à ces éléments.

La finition est vraiment surprenante  et la petite taille des appareils renforce encore l’aspect luxe je trouve.

Rare sont ceux qui l’ont vu chez moi et y sont resté indiffèrent. Ils ont intelligemment rajouté des vu-mêtres un peu à l’ancienne. Illuminé en orange et dimmable en plus ; franchement ça le fait !

Il y a également un réglage de volume motorisé et en silence s’il vous plait. Seul reproche par contre, les chiffres sont écrits en petit et donc de loin, il est difficile de se rendre compte de la position du volume.

Commençons tout d’abord par les spécifications générales :

  • Amplification Classe D de deux fois 45W rms (8 ohms)/ deux fois 90w rms sous 4 ohms
  • Entrée USB, coaxiale, optique et analogique
  • Télécommande, sortie casque, et au autosave (se coupera en absence de signal)
  • Taille réduite (globalement une feuille A4)
  • Poids mini : 4 Kg

Je ne suis pas grand fan de la musique dématérialisée mais force est de reconnaître que avec des FLAC ou autre musique non compressée… ça le fait !

Mon MacBookPro relié en USB en direct et hop ; c’est parti. Même pas besoin de driver spécifique, il suffit de préciser au mac de sortir le son sur le périphérique Teac et le tour est joué (c’est chouette mac parfois)

Le son est étonnant pour une si petite boite et c’est vraiment une boule d’énergie qu’il y a la dedans.

J’ai commencé les essais sur ma paire de R300 blanche rodée et ce petit joujou n’a eu aucun mal à les alimenter ni même à donner un grave maitrisé et subtil mais malgré ça puissant. Merci la classe D et sa relative facilité à ne pas subir la force contre électro motrice des woofers. Ça ne bave pas, c’est net ; précis sauf à très fort volume ou de la compression se fait sentir.

Ensuite, j’ai utilisé la platine Teac  PD-501 reliée en coaxial pour l’écoute de mes CD habituel.

Ah oui, précision, j’ai laisser tourner l’ensemble une bonne semaine pour le roder un peu avant de commencer les écoute.

Pour me situer tout de suite, j’ai commencé avec St Germain parce que le cd est gorgé d’effet en tout genre en plus d’avoir un grave très marqué !

Les R300 se sont régalées et  contrairement à ce que je pensais, le petit AI501 n’a pas déclaré forfait. Certains morceaux ont une présence hallucinante. Le petit bénéficie donc d’une bonne scène stéréophonique et d’un grave qui s’étend vraiment bien dans l’infra grave. Des notes qui planent bien sans chute de niveau et qui sont bien différenciées.  Habitué aux gros chiffres des constructeurs, on ne s’imagine pas que quelques watts bien construits sont tout à fait suffisants pour vraiment se faire plaisir.

En fait, il n’est absolument pas question d’une reproduction mini mais on est vraiment dans de la toute grande hifi. Il suffit de fermer les yeux pour être transportés et sans ressentir la moindre frustration.

Pour un ampli intégré de ce prix ; je trouve que le rapport qualité/ prix est vraiment très très bon !

Il n’est absolument pas étonnant que celui ci reçoive des prix (de la presse) de toute part !!!

Histoire de placer la barre un peu plus haut, je suis passé à Hooverphonic et à part à très haut niveau ou le AI501 n’arrivait visiblement plus à contrôler les Kef R300 ; tout s’est très bien passé. La chanteuse est très bien positionnée dans l’espace et le gros soucis est que le rendu est tellement bon que l’on à envie de pousser le volume toujours plus haut.

Cet album « Sit down and listen to » est un régal avec cet ensemble. Encore une fois, la magie des R300 opère !

Aucun agressivité (merci la douceur des R300) ne vient se faire sentir et ça sait se faire suave quand il le faut ou même violent à d’autre moment. Parfois je me demandais comment autant d’énergie pouvait sortir d’une si petite chose. A noter que on est très loin de l’écoute d’un intégré HC pour ceux qui doutent. Ici, c’est libéré. La préamplification est de bien meilleur niveau et c’est vraiment une plus grande sensation de transparence qui contribue à donner une présence à toute la musique en générale.

Rien à voir avec ces soit disant mode « pur direct » et autres imbécilités destinées à faire croire que les intégrés HC sont capable de faire de la musique avec un grand M !

Je ne dis pas que certains constructeurs ne feront pas d’effort en temps voulu mais chez Yamaha et Onkyo en tout ças, on est loin du compte. Ça laisse donc de la place pour des appareils comme celui ci !

Gros reproche (ça sera un des rares)… il n’y a pas d’ entrée bypass. C’est d’autant plus incompréhensible que ses grands frères de la gamme distinction en possèdent une !

Est ce que c’est pour que le petit ne cannibalise pas les ventes du grand… je ne sais pas mais en tout cas, c’est vraiment dommage.

J’ai ressortis un vieil album qui trainait… il faut dire que depuis mes travaux j’ai retrouvé certaines choses (et perdues d’autres) et Stakkato vol 2 en fait partie.

Il y a plein de bonnes choses là dessus et sur ce système, ça procure vraiment beaucoup de plaisir.

Des enregistrements effectués via une tête, dotée de micro à l’emplacement des oreilles.

Pas mal de naturel et une belle spatialisation qui donne envie de ranger le cd dans la liste des préférés.

Pour me rendre compte de la qualité de l’ensemble, j’ai écouté un peu de classique (qui n’est pas trop mon habitude) mais  ça permet de se rendre compte  de la musicalité de l’ensemble.

Violon et piano  sont reproduit de fort belle manière et le format mini ici n’est vraiment que visuel. Pas à un seul moment on ne se sent frustré de l’écoute. Tous les instruments se détachent bien les un des autres ; il y a beaucoup de matière aussi. Tout le mal que l’ont peut parfois lire sur la classe D s’envolent. Pas de « matité » ou de rendu plat.

J’ai été envouté par un enregistrement que j’ai de deutsche grammophon de Pierre et le loup (avec une narration de Charles Aznavour ). Alors oui, on pourrait reprocher un manque de transparence mais Teac à ce qu’il vous faut pour ça avec le DAC UD501.

Teac a vraiment réussi son retour avec ce produit et il n’est absolument pas étonnant qu’il connaisse un tel « Buzz » sur le net.

Si en plus de ça, on rajoute un look ravageur (c’est mon avis mais en noir… ça le fait vraiment) et une taille passe partout. Le succès est garanti.

J’ai difficile de vous dire comment ce AI501 se comporte par rapport à son grand frère le AI2000 car j’ai l’ai reçu bien plus tard et il est seulement en rodage. Le prix étant proche du double, on ets de toute façon plus du tout dans la même cours.
Quand je publierai le test du grand, je ferai une piqure de rappel avec le petit histoire de bien se situer.

Honnêtement, à l’écoute, je ne vois pas bien ce que je peux reprocher à cette petite bouille de AI 501. Il à véritablement tout d’un grand.

Finition, musicalité, capacité à tenir les enceintes !

Même la télécommande est vraiment qualitative (car la face avant est en alu).

A part quelques petits détails ; bypass et pas de possibilité d’utiliser la préamplification pour y mettre un ampli de puissance… C’est parfait !

Attention que l’on se trouve ici dans une gamme de prix relativement modeste et que à 800€, au vu de ce que l’engin propose déjà… c’est incontournable !

Je vous invite à rester attentif car lors du test du dac, le UD501 donc, je reviendrai sur la différence (réelle, je peux déjà vous l’annoncer) que ce dac peut apporter à l’écoute.

L’inconveniant est que là aussi, le rapport qualité prix de l’ensemble en prend donc un coup même si on se situe encore dans le très bien !

Pour mes conclusions de ce Teac AI501, en plus de l’avoir adopté chez moi, ce qui est plutôt bon signe :

Rapport qualité/ prix très avantageux

Qualité de finition et présentation

Musicalité et performances auditive

Trop mignon (mais ça c’est personnel)

Pas d’entrée bypass ou de sortie ampli de puissance

… je cherche encore…

N'hésitez pas à commenter ce billet

60 Commentaires pour “TEST: Teac AI 501”

  1. Tophe dit :

    Bonjour,

    j’ai des R300 sur Nad326bee; association très satisfaisante. Le passage sur Teac resterait-il aussi doux (pas aggressif ?) avec toujours autant de grave ?
    Question bonus: peut-on allumer le teac avec la télécommande ? (indispensable selon moi …) plutot qu’allumer manuellement ?
    Mise en veille et réveil de l’ampli avce télécommande ?
    Merci.

  2. Tophe dit :

    bonjour

    j’ai des kefR300 sur un nadc326bee. Le teac serait-il aussi doux que le nad ? Quid des basses en comparaison ?
    La télécommande permet-elle d’allumer l’ampli ou de le sortir de veille sans l’allumer manuellement ? Merci et très bon test par ailleurs.

  3. olivier dit :

    pour ce qui est de mon avis… les R300 méritent plus gros que des amplis comme ça parce que elle le rendront bien !

    un ampli doux avec des R300; c’est vraiment dommage parce que les R300 sont assez douces aussi et ont besoin de se faire remuer un peu pour donner le meilleur !

  4. Bernard dit :

    Bonjour,
    QUESTION : y a-t-il un réglage de la balance sur cet appareil ?
    merci,

  5. Olivier dit :

    non et ça devient de plus en plus rare comme réglage…

  6. Bernard dit :

    D’accord, mais alors s’agit-il encore d’un ampli stéréo ou d’un ampli qui diffuse le même son sur les 2 enceintes ? En effet, TEAC parle d’amplification symétrique…

    Par ailleurs, cet ampli me plait mais il me semble un peu déphasé en 2016 cardépourvu de connexion SW et bluetooth.
    Ne pensez-vous pas qu’il sera réactualiser bientôt car on le trouve en solde partout.

  7. Olivier dit :

    bien sur que c’est stéréo !

    symétrique, c’est la topologie du circuit.

    possible qu’il y aie une nouvelle gamme car celle ci date un peux mais les constructeurs ne disent jamais rien pour pas que les gens attendent les nouvelles gammes…

  8. Bernard dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse qui conforte mon sentiment.

  9. Bernard dit :

    Bonjour,

    Ca y est, le Ai-503 est annoncé avec le Bluetooth et la sortie SW.
    Une idée de prix ?

  10. olivier dit :

    Bonjour,

    je ne me suis plus trop intéressé à ça parce que Teac à changé son fusil d’épaule avec les revendeurs et ne privilégie que les gros sites sou les revendeurs ayant boutique physique.

    Bref quand on est petit, on est écrasé un point c’est tout…

Laisser un commentaire