Test: Teac UD 501

teac AI501-23

Pour ce qui est de la présentation de la machine, je vous renvoie au test de l’AI 501 car la construction/ présentation est évidemment la même !
On à juste ici, fort logiquement, un afficheur orange de type DOT à la place des deux Vu-mètre.

Commencement des écoutes du Teac UD501 sur mes 801d !
La platine qui servait de drive est une Teac PD501. Les deux machines étant reliées par un cable Coaxial de marque Analysis plus et le DAC étant relié à mon esoteric C-03 par du XLR de chez Acrolink.

Le filtre qui me semble le plus adapté à mes oreilles est le “sharp” qui donne plus de détails dans le haut. Un autre filtre est aussi sélectionable (slow) et ou bien sur aucun filtre enclenché.

J’ai essayé le upsampling mais je n’ai pas trouvé que ça apportait réellement un plus à l’écoute. Tout est bien sur question de gouts et d’équilibre du système.
Je l’ai trouvé très transparent ce DAC et aussi avec un bel effet de spacialisation. L’album de St germain est vraiment agréable de morceau en morceau.
La sensation d’écoute très libérée me fait penser à mon ex Accuphase DP500. C’est droit, précis, gorgé de détails et beaucoup d’aération dans la restitution !

Seule petite mention négative concernant le grave qui m’a semblé moins présent que ce que mes repères habituels me donnent.

teac UD501-1teac UD501-2
On verra si cette sensation se prolonge au fil des écoutes. Ça n’empêche en rien l’immersion dans la musique ni même de battre du pied mais quand quand on à deux 38cm en face de soit; on aime bien les sentir vibrer l’air.
Malgré la transparence, j’ai été surpris du naturel de l’écoute car souvent trop de détails finissent par donner une reproduction qui manque de naturel par trop de luminosité dans le haut de spectre. Sur cet album de St Germain, ça n’a pas été le cas.
Confirmation de mon avis ici au dessus sur l’album de “des visages et des figures” de Noir désir. Quelle belle écoute et quel recherche de détails. Ce petit DAC arrive à mettre de l’air et un effet tridimentionnel à “le vent nous portera”. J’ai déjà entendu cette sensation plus poussé (Esoteric K03) mais on parle alors de machine qui vaut plus de dix fois le prix du UD501.
Alors oui, par rapport à tel engin, le rendu peut sembler plat et terne mais on parle d’un comparatif  entre de l’ultra haut de gamme et une machine vraiment accessible au plus grand nombre !
L’album de Noir Désir en lui même promet de belles surprises et fur et à mesure de l’avancement des pistes.
A noter que un long temps de chauffe est à mon avis nécessaire pour le voir se stabiliser correctement sans parler du rodage de la machine !

 

Ce n’est qu’après plusieurs heures qu’il s’ouvre vraiment et que l’écoute devient franchement d’un niveau très élevé pour appareil de ce prix et de cette taille !
Encore une fois, je le répète mais je ne ressens aucune frustration par rapport à mon ancienne platine accuphase à part juste pour le registre grave qui me semble un peu plus léger. Peut être aussi une question de rodage mais ça fait plus d’un mois qu’il tourne pendant des heures donc; ça m’étonnerait tout de même que le son évolue fortement.

Comme pour l’ampli AI501, Teac semble avoir trouvé la bonne formule pour un rapport qualité/ prix vraiment exceptionnel.

Je ne me suis pas attardé sur de la lecture de fichier en DSD ce dont il est capable car je n’en possède tout simplement pas pour le moment. Mais vu mon intérêt grandissant pour la dématérialisation… ça ne saurait trop garder !
Par contre, au vu des articles qui fleurissent sur ce DAC; les intéressés auront vite fait de trouver sur la toile.
Ce DAC est pour le prix, une petite chose qui va vraiment transfigurer votre lecteur cd (ou platine cd/ bluray) pour peu que la partie drive ne soit pas trop mauvaise.

 

teac AI501-21teac AI501-25

La très bonne spacialisation de ce UD501 rend l’écoute de l’album 1492 de Vangelis majestueuse .
Et ici, j’ai moins ressenti la petite remarque que j’avais effectué sur le grave. La profondeur m’a semblé tout à fait correcte ce qui aide à faire passer le manque de niveau. Rien ne se met en travers de l’écoute et il est difficile d’interrompre la lecture.
J’ai vraiment l’impression que plus je l’écoute et plus je prend plaisir. ça c’est souvent signe d’un appareil qui marche tellement bien qu’on l’oublie pour ne se concentrer qu’à l’essentiel à savoir la Musique.

Je l’avais destiné à mes écoutes du soir sur mon deuxième système mais vu les performances; même sur le système principal il n’y a absolument pas de quoi rougir. C’est bien là que je réalise le tour de force que Teac à réalisé avec ce DAC.
J’ai alors enchainé Dvorak avec la symphonie 8 & 9 (enregistrement EMI) avec là aussi, une magnifique reproduction de l’orchestre. Des timbres d’une belle justesse.
A vrai dire, comme pour l’ampli AI501; je ne vois pas bien ce que on pourrait lui reprocher surtout au regard du prix demandé !
Il y a tellement d’autres machines sur le marché au prix surfait…

J’ai aussi pas mal écouté de flac que j’ai sur mon nas et mon macbook m’a donné là une source musicale de haute volée. Franchement, ce DAC marche d’enfer et il apporte un haut niveau de détail. C’est somme toute qqch qui est en général réservé à des platines CD qui coutent bonbon !!!

La platine PD501 est comparée au DAC, moins lumineuse !
Plus sombre comme l’était le AI501 en fait.
Il ne faut pas très longtemps pour s’en rendre compte parce qu’il à une scène sonore plus réduite. Attention, c’est très valable mais après être habitué au UD501… difficile de faire machine arrière.
En fait, la platine comme l’intégré sont très bien mais le DAC permet d’aller chatouiller une reproduction plus proche de très haut de gamme.
Un effet tridimentionnel, un placement des voix et des instruments sans commune mesure à ce qu’on trouve comme système de reproduction à moins de 1000€.
Le registre grave est assez semblable avec peut être un peu plus de finesse et de délié sur le DAC mais ça se joue à pas grand chose. Il peut de ce fait apparaitre un peu plus “léger” que sur la platine.

teac AI501-17teac AI501-16

A noter que la platine fait un léger bruit de mécanique; je ne sais pas si c’est du à mon exemplaire ou pas car il me semble que avec ce que Teac à développé ici; ça ne devrait pas le faire.
Il fallait un peu s’y attendre que la platine soit un cran en dessous du DAC, quel serait son intérêt dans ce cas ?
A chacun de juger si cet aspect un peu plus mat de l’intégré ou de la platine ou pas rebute.

En tout ças, si vous n’avez pas le budget pour le DAC, je vous déconseille de l’écouter car il amène un réalisme dans la restitution dont il vous sera difficile de vous détacher ensuite. L’avantage par contre est qu’il vous est possible de fractionner votre achat contrairement à une platine CD intégrée classique. Et pour ceux qui sont fans de la musique dématérialisée ou qui estime déjà avoir une bonne partie drive; l’achat d’un UD501 est juste indispensable. Il facilite nettement l’immersion dans la musique.
J’ai au fur et à mesure des écoutes l’impression que le classement en terme de qualité d’écoute est en partant de meilleur vers le moins bon: DAC – Platine – intégré.
La différence entre le DAC et l’intégré étant très grande. Par contre, entre le DAC et la platine, c’est plus ou moins fort suivant le type de musique et la qualité d’enregistrement ainsi que votre propre degré d’exigence bien entendu.

Sur des enceintes plus petites, j’ai relié le AI501 en direct sur les enceintes (des Kef LS50 et R300) et comparé ça avec l’intégration du UD501.
Le AI501 relié en coax à la platine PD501 vs UD501 relié en coax à la platine PD501 puis en analogique RCA sur l’ampli AI501.

Malgré l’insertion d’un appareil supplémentaire, de passage par une liaison analogique; le résulter est sans appel: le UD501 surclasse très facilement le AI501 et il ne faut que quelques secondes pour s’en rendre compte !

Ce que le DAC fait est bien plus transparent que le DAC interne de l’ampli !
Et Dieu merci, on rajoute quand même avec ce DAC, le prix complet de l’intégré donc il était tout à fait normal que la différence soit grande. Le AI501 est très bon appareil d’usage universel mais en complément avec le UD501; on passe carrément à la classe supérieure.
Le gain le plus flagrant et la libération totale de la reproduction; comme si on avait « nettoyé » le disque. On est bien plus facilement transporté sur le lieu d’écoute et la communication avec le chanteurs ainsi que la présence est beaucoup plus forte. On est plus près aussi et la multitude de détails qui apparaissent alors, augmente l’impression de réalisme.

La sortie casque du UD501 est également de bonne facture et même si un cran est encore franchi – heureusement-  avec l’ampli casque dédié (le HA501).

Du coup, le triplé platine – DAC – intégré procure un très haut niveau d’écoute pour un prix qui reste finalement encore assez contenu par rapport à ce que la concurrence propose.

 

Conclusion:

ok transparence remarquable
ok très bon rapport qualité/prix
ok finition, taille
ok sortie casque de bonne qualité !

pasok grave juste un tout peu trop léger (par moment)

N'hésitez pas à commenter ce billet

12 Commentaires pour “Test: Teac UD 501”

  1. Clément dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre test.
    Avec quelle casque avez vous tester la sortie casque ?

  2. ashram dit :

    je l’ai essayé avec un AKG 702 et un Beyer T1 (une merveille ce casque)

    et j’ai utilisé audirvana sur mon mac comme player. Que je recommande d’ailleurs tellement la différence avec itunes s’est montré chez moi… Enorme !!

  3. jojo 51 dit :

    Bonjour,
    Pour votre test, avez-vous utilisé les prises symétriques ou asymétriques ?
    Avez vous fait une différence ?
    Merci pour votre réponse.

  4. Ashram dit :

    j’ai essentiellement utilisé les prises XLR…

    comme je n’en ai plus sous la main; difficile de vous dire mais quand je l’essayais en combinaison avec le AI501; là c’était sur les RCA et ça restait très très bon :)

  5. ms-seb dit :

    Bonjour, en fait, ce qui manque réellement, c’est une partie préampli sur le DAC et un bloc de puissance TEAC à par entière !!!
    Je trouve cela regrettable car d’autres marques comme BEL CANTO le propose !Peut-être plus tard…?
    Cà aurait été le sans faute ! Car adjoindre un DAC (aussi bon soit’il…) en plus sur un ampli intégré possédant déjà un « bon » dac , je trouve cela un peu dommage…

    Mais sinon force est de constater que cet ensemble (dac-cd-ampli) à moins de 3000 euros est une véritable aubaine !

    Comment situez-vous sinon TEAC face à BEL CANTO ?

  6. ashram dit :

    Je ne connais pas les produits Bel Canto; difficile d’émettre le moindre avis du coup :/

  7. Mickael dit :

    Bonsoir, pensez qu’une association MacBook Pro audirvana plus beyer t1 soit déjà de très elle facture sans l’amplificateur casque dédié, histoire de de démarrer petit a petit un ensemble dematerialisé?

  8. ashram dit :

    MacBook Pro et audirvana; c’est ce que j’utilise aussi avec le T1 mais… il faut absolument un ampli casque ou un fac avec ampli casque parce que mon T1 (qui est un 600 ohms) est très gourmand.
    Il existe des versions du T1 avec des plus faibles impédance mais le soucis est qu’ils ont moins bonne réputation :/

  9. karim dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce test qui m’a entre autre poussé à faire l’aquisition de l’esemble DAC+platine+intégré, malgré le rodage à peine commencé, la claque est monumentale (bon j’ai un pioneer HC ) sur mes modestes Klipsch RF 42 et mes biblio Focal chorus 705 qui sont plus précises à mon sens avec une scène…enfin maintenant je sais ce que c’est une scène sonore :) , ma question concerne le mariage avec de nouvelles enceintes colonnes , je suis en appart mais bientôt elles seront dans une pièce à vivre de 55m2, des Focal de la gamme Aria serait trop gourmandes pour l’AI501?, dans cette gamme de prix d’autres choix plus judicieux à votre sens?

  10. olivier dit :

    Bonjour,

    Je ne connais pas les Focal mais une fois qu’ on commence à vouloir alimenter des colonnes dans une grande pièce… mieux vaut je pense partir sur un ampli plus gros que le AI501 !

    A bas volume, ça fonctionnera bien mais une fois que l’on voudra élever le niveau… je ne sais pas si le AI501 suivra la cadence !

    Olivier

  11. Thomas dit :

    Bonjour, super votre blog! Juste pour etre certain que je suive bien. Je possede le lecteur CD PD 501 et l’ampli AI 501, ce que vous dites c’est qu’en ajoutant le DAC UD 501 c’est un cran audessus? Les fichiers DSD que j’ai c’est deja super avec ma combi PD et AI 501 c’est djea extra! Aussi pour le casque (jai un Denon AH 2000 et jecoute principalement avec un casque ) ca vaut la peine d’acheter un ampli casque dedie le HA 501? Merci thomas

  12. olivier dit :

    Difficile de vous dire, personnellement avec un T1 600 ohms (beyerdynamic); le HA501 était nettement meilleur mais c’est une question de sensibilité personnelle.
    Le UD501 est aussi un bon ampli casque mais si c’est uniquement pour lire des fichiers DSD, je ne pense pas que ça vaut vraiment le coup !
    là ou le UD501 est largement supérieur… c’est sur tous les autres format !!!

Laisser un commentaire