Test: Klipsch RP280f – RP450c – RP250s

Klipsch premiere-9

Dans un premier temps, je pensais vous présenter les RP260f qui remplaçantes des RF62 MK2 étaient les  meilleures vente de la gamme mais je n’ai pas eu le temps de les roder comme je voulais donc, je remets ça à plus tard.

Les RP280f ont un peu plus d’heures de fonctionnement mais l’équilibre est franchement meilleur même en sortie de boite. Une assise plus importante et même un son un peu plus rond et chaleureux sans aller jusqu’à la douceur d’une Kef R.
Le rendement est certes élevé mais j’ai l’impression qu’il l’est un peu moins qu’avant.

N’ayant pas de RF82 mk2 sous la main, je n’affirmerai rien.
Les timbres ne sont pas les plus neutres que j’ai entendu, la transparence est similaire aux RP160m mais la fusion des registres me parait légèrement meilleurs. Comme si la compression (plus grande) améliorait la chose.

D’ailleurs on peut se permettre d’écouter plus fort sans crispation alors que ce n’était pas le cas avec les RP260f que j’ai placé un peu sur le côté en attendant.

Klipsch premiere-1Klipsch premiere-7

Elles se placent donc pour moi en favorite dans cette gamme.
Le grave est moins envahissant que l’ancienne gamme MK2. Mieux intégré là ou avant il avait tendance à entacher tout le reste avec un côté boursoufflé. Est ce la caisse inclinée ou le nouvel évent je ne saurais dire mais en tout cas il ne joue plus tout seul dans son coin.

Les RP280f sont lumineuses mais sans excès. Pour des enceintes à haut rendement, j’ai trouvé la spacialisation et la sensation de rayonnement vraiment bonne. Enfin ça, je vous l’avais déjà dis lors de mon essais des RP160m. Il n’y a pas de sweet spot étroit comme c’est parfois le cas.
Le fait de bouger la tête vers la gauche ou la droite ne modifie pas tellement l’écoute et c’est réellement appréciable.
Le grave est toujours bien présent et intégré mais pour deux 20cm… j’en attendais plus. Peut être encore cette histoire de rodage ou pire… une certaine exigence de l’électronique.
A noter que les grilles même si elles sont toujours en plastique, sont tenues par des aimants vraiment très puissant. ça ne risque pas de se décrocher facilement.

D’un point de vue proportion, je les trouves là aussi les mieux placées.
Vue de face, elles ont vraiment une fière allure et suivant la lumière qui les frappent, elles paraissentplus haut de gamme que ce qu’elles sont réellement. Encore une fois, le travail sur l’esthétique parle et donnera à mon avis un aspect plus qualitatif à l’achat.

 

Klipsch premiere-26

 

Lors des mes écoutes, j’ai bien sur retrouvé une grande partie de mon ressentis des RP160m mais le grave étant ici bien plus ample; le registre médium aigu m’a semblé plus doux.
C’est surement une impression mais en tout cas; ça n’en est que plus agréable.

J’ai repris la même liste de lecture que sur les bibliothèques et même si le résultat est bien évidemment plus gratifiant… les problèmes restent les mêmes au final.
La dynamique ici poussée très loin pour des enceintes de ce gabarit donne énormément de punch à l’écoute. Le grave est très vif, rapide et jamais envahissant. Ce qui change des anciennes RF82. Par contre, même sur des extraits chargés comme daft punk ou autres; je ne retrouve pas cette sensation écrasante. Bien entendu, le rodage va probablement libèrer encore un peu les enceintes mais tout de même… il y en a moins qu’avant.

Ce n’est pas bien grave; celui ci est qualitatif.
Vous pouvez comptez sur lui jusqu’à environ 30hz car après, il chute assez fortement.
D’ailleurs la Toccata du Cd PAV prend ici une autre tournure que sur les RP160m mais la première octave est encore un peu timide. c’est un extrait assez exigeant pour la 1° octave et beaucoup d’enceintes ne sont pas capable sans aide extérieure (caisson) de parvenir à faire ressentir l’air des tuyaux.

A vrai dire, je n’ai pas passé des journées entière à écouter les enceintes parce que musicalement parlant; elles ne sont pas tout à fait à mon goûts.
Ce sont des enceintes qui à la mesure sont très droites mais qui manquent de charme, de fruité.
C’est bien sur une appréciation personnelle et ça ne sera pas nécessairement votre avis mais voilà.

Les RP280f manquent d’aération, de justesse. Elles ne mettent pas assez d’air autour des instruments.
C’est dommage car ce sont des enceintes qui ne manquent pas de tempérament mais qui n’ont pas d’âme et pour faire un bon produit à mon avis; c’est vers ça qu’il faut tendre..
C’est pour ça que je trouve que Klipsch ne s’est pas mouillé dans l’histoire. L’évolution de cette gamme référence qui à été initiée depuis plus de 10 ans se fait plus à coup de marketing que de réels innovations.
Passons à quelque chose de plus joyeux…

 

Klipsch premiere-3Klipsch premiere-19

 

Le Home cinéma est une grande spécialité de ces Klipsch et la réputation n’est pas usurpée !
J’ai associé les RP280f à une RP450c et aux surrounds RP250s et je peux vous affirmer sans craintes que ce pack à très certainement le meilleur rapport qualité/ performance/ prix du marché !
J’ai passé de très nombreux films et extraits de films et même si je préfère (et je trouve à titre personnel) que des Paradigm vont encore plus loin.
Je craignais un peu que la centrale ne soit pas tout à fait au niveau et bien en fait… non.
Elle est constituée de quatre 13cm et d’une compression et elle est bass reflex
Assez fine, elle passera facilement dans les emplacement de meubles; il restera à composer avec sa grande largeur ! Le prix public de l’enceinte est de 600€.

Elle rempli parfaitement son rôle, à des voix qui ont beaucoup de corps et surtout, on entend bien tous les détails, les différences du nuances, d’expressions. Même si elle est un cran en dessous d’une RC64; elle fonctionne mieux que l’ex RC62 qui avait tendance à devenir nasillarde alors que ce n’est absolument pas le cas ici. D’ailleurs, vu la faible différence de prix entre les deux, la RP450c bénéficie d’un rapport qualité/ prix nettement meilleur !

Pour les surrounds, on est aussi sur du 13cm avec compression sur chaque face.
Par ailleurs l’angle est légèrement différent par rapport aux anciennes séries puisque c’est ici un 90° parfait et elles seront donc un peu moins localisable qu’avant. Les anciennes étant un plus tournées vers l’auditeur.
La finition et présentation ont, comme je l’avais dit, vraiment fait un bond en avant et personnellement, je les trouve très jolies.
La grille de finition n’est plus circulaire comme au temps des MK2 mais plus semblable aux MK1 à savoir… elles suivent la forme de l’enceinte. Par ailleurs, comme les KS525THX… elles sont closes.
Je les ai placées à la meilleure position possible c’est à dire juste dans l’axe du canapé.
Pour infos, elles sont tarifiées à 800€/paire.

Voilà une photos d’ensemble (attention que les colonnes sont ici des RP260f)

Klipsch premiere-25

 

Voilà la liste des films que j’ai utilisé:

Dark Knight
Guerre des mondes
world invasion los angeles
Colère des titans
Seigneur des anneaux (le 1°)
Edge of tomorrow
Cloverfield
Tron
Godzilla 2014
Toy story 3
Mongol
Shakira (live from Paris)

Ce pack RP280f – RP450c – RP250s (et j’ai même rajouté les RP160m en surround back pour ne rien vous cacher) est vraiment typé grand spectacle.
Les effets fusent, partent dans tous les sens et la cohérence de l’ensemble est très bonne.
Les colonnes sont bien entendu responsables de la dynamique mais la centrale fait vraiment du très bon boulot avec des voix qui prennent énormément de poids et d’assurance ce qui compte tenu du gabarit réduit de l’enceinte est une belle prouesse.
Les surrounds me plaisent bien également. Proche de ce qu’on obtient avec une RS52 mais en mieux !
En effet, c’est moins localisable, plus diffus par contre, il faudra les couper à 100hz… 80hz en passe haut étant un peu prétentieux.
L’uniformité de timbre étant évidemment au top.
C’est encore un cran en dessous d’un ensemble Paradigm qui je le répète est pour moi le mieux en HC car ce qu’on perd en dynamisme; on le gagne en qualité de timbres mais voilà… le rapport qualité/ prix est plus défavorable. Il y a une autre parenthèse mais j’y reviendrai plus tard.

 

Klipsch premiere-34

 

Que ça soit les pas des géants et les craquements surrounds de « Colère des titans » et les bruits bizarres des monstres de « Godzilla 2014″; les RP250s ne déméritent pas. Les ambiances feutrées de mongols sont mieux rendues, nous mettant plus dans une bulle par rapport aux ex RS.
Le passage de la moria est presque démoniaque avec des effets avant/ arrière très convainquant.
J’ai fini en apothéose avec l’incroyable Edge of tomorrow qui est une des meilleures bande son que j’ai entendu récemment.
Il faudra prévoir un solide caisson pour seconder ce pack; je pense pour rester chez klipsch que le R115SW que j’avais essayé récemment est tout indiqué. Si votre budget vous le permet, vosu pouvez même viser un JLAudio (avec notemment le nouveau E-112) que je vous présenterai surement bientôt. N’oublions pas les « Noces funèbres » de Tim Burton avec le passage de la répétition du pasteur Galswell (doublé par Christopher Lee) qui est excellent pour tester les centrales.

Le concert de shakira est chouette mais… encore une fois, je préfère Paradigm sur le coup car la musicalité est vraiment nettement meilleure.
Klipsch, c’est démonstratif mais parfois… trop.

 

Klipsch premiere-10

 

Tout ça est bien joli mais… un bémol…

Une fois que le niveau monte de fort à très fort; il y a vraiment quelque chose qui me gêne:
Le médium-aigu commence à prendre le dessus sur tout le reste et ne donne pas envie de pousser encore plus fort; C’est surtout sensible sur la scène frontale. C’est typique de Klipsch et du son à compression de produit on va dire grand public et ça c’est quelque chose qui n’a pas été amélioré sur cette série. On aurait pu penser que c’est mon amplification qui ne suit pas mais un bloc THX 9 canaux ou je n’en utilise que 7 dont 5 canaux en small… j’en doute très sérieusement. Il faudra bien faire attention que si vous êtes assez près des enceintes, que votre pièce est réfléchissante ou votre amplification à tendance à être montante; cet ensemble n’est peut être pas fait pour vous.

Malgré certaines qualités, ces Klipsch ne sont pas encore la révolution tant attendue et annoncée à corps et à cri sur leur site !
Certes, c’est bourré de dynamique, de vivacité mais point de vue musicalité pure… je vous mentirais en vous disant que ça me satisfait.
C’est trop brut de décoffrage et à part pour les genres de musique live et rock (et le home cinéma bien entendu) auquel elles sont très bien adaptées; le reste… sera à étudier au cas par cas ou bien lors de votre écoute.

Les voix restent toujours coincées entre le pavillon et les woofers quand on monte le volume et tant que une vrai voix médium ne sera pas insérée… il n’y aura pas de miracle.
Je trouve ça quand même dommage qu’après autant d’années d’attente et de recherche; le résultat ne soit finalement qu’un gain appréciable mais pas suffisant.

 

Klipsch premiere-4Klipsch premiere-31

 

Je ne peux pas le nier, ce sont des enceintes typiquement grand public qui plairont surement en écoute comparatives grâce à leur rendement et dynamisme mais il faudra sans doute attendre fin d’année avec une autre gamme pour vraiment marquer un coup.
Un peu comme les Palladium finalement qui prouve qu’ils sont capables de faire de très belles choses.

Le rapport qualité/ présentation/ prix sur cette gamme première reste malgré tout très bon.

Certes, cette année ça évolue plus que pour le passage de MK1 à MK2 mais tout de même.
En fait, klipsch veut faire un produit grand public et il à réussi, quitte à beaucoup sacrifier pour y arriver.
Paul s’en retourne probablement dans sa tombe mais les lois du marketing ont leurs raisons…

En ce qui concerne le Home Cinéma, la donne est légèrement différente.
On est face à un produit qui est largement au dessus de la concurrence et malgré la petite hausse de prix de cette nouvelle gamme première qui selon moi est totalement justifiée; ça reste bien placé. La musicalité qui n’est pas leur fort est ici balayée par la reproduction d’effets comme les films moderne usent et abusent.
L’homogénéité de l’ensemble est vraiment bien et à ce titre, je ne vous conseille pas d’essayer de gagner un peu en mettant une plus petites centrale ou bien surrounds car vous allez vraiment y perdre. Déjà que à haut niveau; ça à tendance à vriller les oreilles parfois mais là; ça sera pire. Comme vous l’aurez compris à la suite de cette lecture; je suis assez partagé.
Capable de belles choses, ces Klipsch sont parfois « limitse ».
Pur produit Home cinéma et ça s’entend.

Certains trouveront mes commentaires un peu dur mais je ne suis pas ici dans du publi reportage et ma liberté de penser et d’écrire doit réfleter ce que je pense.
Si vous commencez dans la hifi et le home cinéma; ce produit vous conviendra à n’en pas douter.
Vous aimez la dynamique, les effets rentre dedans, cet ensemble est fait pour vous.

Si vous avez déjà plus d’expérience, peut être même avec du bas rendement, un conseil: ne foncez pas tête baissée.

 

 

Conclusion des klipsch rp280f:

ok sans doute les plus équilibrées de la gamme
ok dynamisme/ rendement
ok finition en net progrès

pasok toujours un creux dans la partie vocale
pasok musicalité moyenne (enceinte typée)

 

 

conclusions du pack Klipsch RP280f – RP450c – RP250s:

ok rapport qualité/ prix redoutable
ok centrale et effets très qualitatives
ok finition/ présentation de l’ensemble
ok dynamisme et explosivité faisant merveille

pasok timbres n’étant pas toujours très justes
pasok la sonorité est assez typée (compression) & gros son
pasok l’écoute à haut niveau est fatigante

N'hésitez pas à commenter ce billet

67 Commentaires pour “Test: Klipsch RP280f – RP450c – RP250s”

  1. Pierre dit :

    Merci pour ton retour Olivier, oui effectivement c’est une pièce de 3.5m par 9m avec le canapé au milieu.
    A voir si les RP-150m suffisent ou si il faut prendre les RP-160m.
    D’ailleurs ces enceintes sont livrées avec un socle, est-il possible de l’enlever ? Je n’ai rien trouver sur ce point sur internet, ni comment les accrocher au mur..

  2. Olivier dit :

    Ben l’idéal pour être à l’aise serait de mettre des RP160m tt de même parce que les RP150 sonnent plus petites biblios !
    Dans celle que j’ai essayé le socle est fixe et fait partie intégrante de l’enceinte.

    Fixer une bibliothèque au mur, ça n’est pas très pratique, mieux vaut mettre un socle en bois avec deux cornières en L !

  3. caliméro dit :

    Ton CR n’est pas très étonnant.
    Les RP280 F sont ni plus ni moins que des RF82 de nouvelle Génération.
    Or la RF82 présente un très bon rapport qualité prix mais elle est effectivement plus orienté Home cinéma que HIFI . Certes en hifi, elle peut provoquer de belles choses .
    Le problème est qu’une lassitude va s’installer avec le temps.
    Personnellement j’ai tenu 1 mois avec les 82 MK1 et guère plus avec les 82 MKII .
    On est très très loin du son des RF7 et encore plus des RF7 MKII (qui ont sacrément progressé) pour ne parler que de la gamme Référence.

    Sur la gamme MKII, 3 paires d’enceintes ont réellement progressé dans le bon sens du terme : les RF7 ( et là c’est la plus grosse évolution ) , les RF52 et les RB 61 .
    Paradoxalement, la RC64 MKII est elle par contre une daube contrairement à la MK1 qui reste à ce jour la meilleure des centrales Klipsch.

    Bref, Il ne faut pas se fier au gabarit, au prix, ou encore à la gamme… Il faut se fier à ce que l’on entend !

    Pour en revenir à la nouvelle gamme RP, bien que tu es décelé l’anomalie ( car tu connais bien les Klipsch ) beaucoup se feront avoir comme des novices .

    Deux éléments ne fonctionnaient pas sur les anciennes gammes . Tout d’abord la fréquence de coupure ( trop haute ) mais aussi la pièce de mise en phase entre le pavillon et le moteur ( sur la RF7 MK1 en l’occurrence ) .

    Voilà que Klipsch prend en compte ces facteurs sur sa gamme MKII puis revient finalement avec sa nouvelles gammes sur les traces de son passé.

    Le pavillon Hybrid n’est pas une révolution et s’avère inutile. Pourquoi ?
    Parce que le pavillon des MK2 avait été renforcé dans son moulage et que l’ABS INJECTE est un matériau robuste qui a fait son chemin ( celui que l’on retrouve aujourd’hui même sur les Horn et les Palladium ) .

    Ce qui cloche sur ces RP, c’est la pièce type tubulaire de mis en phase entre le tweeter et le pavillon.
    Pas étonnant que ça projète et que le médium se creuse. Cette pièce empêche au pavillon de diffuser l’onde du tweeter sur sa latitude la plus large en émettant les aigus de manière ultra directive comme si le Son était projeté par un canon, indépendamment du reste.
    La sensation à l’écoute pour les aigus un son très localisable tel  » un point  » .

    Cette pièce faisait déjà défaut sur les RF7 MK1 ( supprimée sur les MK2 ) et voilà qu’elle réapparait aujourd’hui, encore plus imposante .

    Ca ne peut pas marcher !

    Il faut un grand pavillon, avec une grande gorge, de la profondeur, que l’ouverture du moteur à compression débouche directement sur le pavillon pour assurer une diffusion et une homogénéité des registres accrue.
    La pavillon doit avoir un rôle de « membrane acoustique « .

    La gamme MKII et la gamme qui a couté le plus cher à Klipsch en terme de conception sans qu’elle n’atteigne le succès escompté ( car la gamme Référence existe depuis 1999 et les passionnés ont envie d’autre choses !)

    Cette gamme RP ne révolutionne rien et sera un échec commercial à moins de brader les produits.

    Point positif : Hormis pour la RF7 MKII , la finition des RP est plus jolie que celle des RF MKII .

    Mais l’esthétique ne fait pas tout !

    Klipsch n’évolue pas. Klipsch devrait enfin laisser derrière lui la Gamme héritage, la gamme Référence ( tout comme la gamme KLF ) et repartir sur une feuille blanche en gardant les acquis et l’expérience qui est la leur pour aller plus loin !

  4. GEORGE dit :

    HELLO,
    à quand un test sur les RP 260 , je serais curieux de les comparer au 280

  5. Olivier dit :

    désolé mais finalement, je ne ferai pas de test des RP260f…

  6. Matthieu dit :

    Bonjour,

    Je parcours avec grand intérêt votre site car rédigé de la façon ou n’importe quidam est capable de comprendre.

    J’ai un salon à sonoriser en hifi (pas de home cinéma car rien à faire mais surtout jamais utilisé dans le futur : gamin qui dorment pas loin et télé rarement allumée en journee).

    Mon choix c’est arrêté sur Klipsch (budget et rendu qui me correspond). J’hésite entre le R-28F et Rf82 MKII. J’ai un prix 620 (paire) et 748 (paire) pour les RF82 MKII. Vers quel produit iriez vous pour de la musique : rock (muse, ac dc, …) House/electro et aussi du n’importe quoi pour faire la fête.

    Je pensais positionner ces enceintes sur la mezzanine (plafond rampant à 5m) orientée vers le sol. Et câbler tout ca avec du 2x4mm. Les longueurs seraient de 15 et 18m avec un passage en grande partie derrière une cloison.

    L’ampli d’origine (pour le moment) serait un Yamaha AX 550..

    Ouf c’est fini. Qu’en pensez-vous?

  7. Olivier dit :

    ben les deux se valent en fait… mais perso je prendrais les RF82 si j’avais de la place pour les dégager du mur arrière et les R28 si c’est le contraire :)

  8. Adrien dit :

    Bonjour,

    Dans un premier temps bravo pour ce blog! il est génial :). je le parcours régulièrement.
    je vais déménager et refaire mon instal audio. J’hésite actuellement entre des R28f, RP280F et les RF82MK2.
    Sachant que c’est pour une utilisation 70% film/jeuxvidéos 30% musique. Quel est le meilleur choix? sachant que c’est pour une pièce de 35/40m2. Pour l’ampli l’onkyo TX RZ810 me plait bien :). Pensez vous que cet ampli est cohérent pour mon utilisation et surtout avec ces enceintes?.

  9. Olivier dit :

    Ben à mon avis, les moins cheres possible feront très bien affaire !!

    Après, il faut voir pour trouver la centrale et surrounds associée à tout ça et là du coup; le mieux… c’est qd même RP250-RP450-RP250 !

  10. Maxime dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos tests très intéressants! Je pense bientôt m acheter une paire de klipsch rp 280 f et un ampli marantz pm6006. J’ai eu l’occasion d’écouter ce systeme, il me plaît beaucoup (surtout lors de l’écoute de reggae). Ce système serait destiné à 60% hifi (reggae et un peu de rock) et 40% home cinéma. Pensez vous que ce choix est pertinent? Ou me conseillez vous un autre système ?
    Je vous remercie. Continuez ainsi!

    Musicalement.

  11. Olivier dit :

    Bonjour,
    Non ça me parait pas mal ça en fait !

    Il existe bien d’autre choix… en fait tellement que mieux vaut ne pas trop se compliquer la vie qd on trouve qqch qui nous plait.

  12. Maxime dit :

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ta réponse. Sinon autre question, y a t il un intérêt de passer sur des rf7 au lieu des rp280f toujours avec le même ampli marantz pm6006 et toujours pour 60% musique (reggae rock) 40% homecinema?

    Je te remercie

  13. Olivier dit :

    Le hic des RF7 c’est qu’il faut les amplifier correctement et avec un PM6006… euh je ne pense pas que ç soit une bonne solution. Mais ça peut se faire en deux étapes aussi :)

  14. Jérôme dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce blog et les analyses à la fois pointues, complètes et accessibles pour un néophyte.

    Pourrais-je solliciter un petit conseil?
    A la recherche d’upgrade de mon système HC (actuellement ampli yam RX-V676 et enceinte focal sib & cub); mon utilisation principale étant HC, on m’a orienté vers les Klipsch (et les propos de ce test vont encore dans ce sens).
    Après recherches et conseils, on m’orienterait plus vers un package RF62 + RC62 (par rapport à ma pièce et mon ampli); hors difficilement trouvable à ce jour;
    en produit cela correspondrait donc aux RP260-C + RP440-C; hors si je lis entre les lignes, les RP260-C ne serait pas « si bonnes »?
    Un avis sur le combi RP 260 + RP440?
    Lui préférer un combo RF82 + RC62 (là on m’a dit que les RF « boufferaint » la RC…..)?

    J’ai bien compris que le top des centrales étaient sur des RC64 ou RP250 mais là c’est mon ampli (et portefeuille) qui souffrirait

    PS pour l’heure les surrounds resterait avec les satellites focal qui seraient complète d’une scène arrière avec les mêmes satellites

    Merci pour tout

  15. Olivier dit :

    Bonjour,
    Les RF62 et RC62 sont très bien mais ça ne se trouve plus qu’en occasion en principe. les RF82 sont meilleures mais votre ampli est trop limite pour des colonnes de ce gabarit.
    Ou alors en neuf, des RP260 ou des R26F éventuellement.
    En centrale la RP440c est bien. pas de soucis de ce niveau mais ne pas prendre la RP250c qui est une boite à chaussure.

    ne pas oublier un caisson dans votre choix pour justement décharger votre amplificateur de ce gros consommateur de courant ;)

  16. Jérôme dit :

    Oups, je n’avais pas vu la réponse (fort occupé à écumer les sites et forum pour glâner les infos).

    Merci pour ces précisions.

    De fait les RF62 et RC62 se trouvent difficilement en neuf (j’en ai encore trouvés en import allemand).

    Les RP260 + RP440C se trouvent bien plus facilement, et esthétiquement je les trouve plus jolies mais les différents tests que j’ai lus auraient tendances à leurs préférer les anciennes références (bien sûr cela reste une question subjective).

    En caisson, dans un temps 1 j’ai le caisson focal, mais peut-être n’est-il pas à niveau par rapport au Klipsch?

  17. Philippe dit :

    Bonjour,

    Un grand merci pour la qualité des vos tests qui sont compréhensibles pour un public novice tel que moi.
    Je possède un ampli HK 3770 et mon budget me permet l’achat d’une paire de Klipsch Rf-62II.
    Que pensez-vous de cette association pour une écoute à la fois hifi et cinéma?
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire